Marta Sordi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sordi.
Marta Sordi
Biographie
Naissance
à Livourne (Toscane)
Décès (à 83 ans)
à Milan (Lombardie)
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Thématique
Formation Université de Milan
Profession Historien et professeur d'université (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université catholique du Sacré-Cœur, université de Bologne et université de MessineVoir et modifier les données sur Wikidata
Travaux Il cristianesimo e Roma,
La Lega tessala fino ad Alessandro Magno
Approche histoire du premier christianisme, antiquité latine, étrusque et grecque, analyse textuelle
Distinctions Médaille de la Ville de ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Auteurs associés
Influencé par Silvio Accame (it).
Partisans
(A influencé)
Cinzia Bearzot, Ilaria Ramelli, Cristiano Dognini

Marta Sordi, née le à Livourne, est une historienne italienne spécialiste de l’Antiquité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un second cycle de lettres à l’Université de Milan, elle devient chercheur à l’Institut Italien pour l’Histoire Antique de Rome, sous la direction de Silvio Accame (it). À partir de 1962, elle enseigne l'histoire grecque et romaine à l’Université de Messine, puis en 1967 à celle de Bologne. En 1969, elle entre à l’Université Catholique du Sacré-Cœur de Milan, où elle enseigne l’historie grecque et romaine jusqu’en 2001. Elle y a aussi dirigé l’Institut d’Histoire Antique et son périodique Contributi de 1972 à 2002.
En parallèle, elle a été membre de l’Institut Lombard de Sciences et Lettres, de l’Académie Pontificale d’Archéologie et de l’Institut d’Études Étrusques.
Marta Sordi compte plus de 450 publications à son actif[1].

Activité extra-universitaire[modifier | modifier le code]

Entre 2000 et 2001, elle tient dans le quotidien de la conférence épiscopale italienne Avvenire une rubrique historique où elle aborde les différents aspects de la rencontre du monde antique grec et romain avec le christianisme. Ses 43 articles ont été rassemblés et publiés en 2002 chez Marietti 1820 dans un recueil intitulé Alle radici dell’Occidente.
Marta Sordi a été présidente honoraire et membre du comité scientifique de la fondation Niccolò Canussio pour la promotion des études antiques, dont elle a supervisé les congrès.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • La Lega tessala fino ad Alessandro Magno, Istituto italiano per la storia antica (1958)
  • I rapporti romano-ceriti e l'origine della civitas sine suffragio, L’Erma (1960)
  • Timoleonte Palermo, Flaccovio, (1961)
  • Il cristianesimo e Roma, Cappelli (1965)
  • Roma e i Sanniti nel IV secolo a.C., Cappelli (1969)
  • Storia politica del mondo greco, Vita e Pensiero (1982)
  • Alessandro Magno tra storia e mito (direction), Jaca Book (1984)
  • Il mito troiano e l'eredità etrusca di Roma, Jaca Book (1989)
  • La dynasteia in Occidente: studi su Dionigi I, Editoriale Programma (1992)
  • Prospettive di storia etrusca, New Press (1995)
  • L'impero romano-cristiano al tempo di Ambrogio, Medusa (2000)
  • Scritti di Storia greca, Vita e Pensiero (2002)
  • Scritti di Storia romana, Vita e Pensiero (2002)
  • Il mondo greco dall'età arcaica ad Alessandro, Jaca Book (2004)
  • I Cristiani e l’impero romano, Jaca Book (2004)
  • Impero romano e cristianesimo. Scritti scelti, Institutum patristicum Augustinianum (2006)
  • Sant’Ambrogio e la tradizione di Roma, Institutum patristicum Augustinianum (2008)

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

Hommages et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Médaille de la Ville de Paris (1997)
  • Médaille d'or du mérite de la culture et des arts de la présidence italienne (1999)
  • Prix Rosa Camuna de la Région Lombardie (2002)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Bibliographie scientifique de Marta Sordi (1950-2007) sur le site de la Fondation Niccolò Canussio

Liens externes[modifier | modifier le code]