Martín Farfán

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Farfán.
Farfán Pulido est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Farfán ; le second, maternel, souvent omis, est Pulido.
Martín Farfán
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes professionnelles
1988-1989Café de Colombia
1990-1993Kelme
1994Postobón
1995Kelme
Principales victoires
1 classement annexe de grand tour
Meilleur grimpeur du Tour d'Espagne 1990
1 étapes de grands toursTour d'Espagne (1 étape)

José Martín Farfán Pulido, né à Facatativá, (département de Cundinamarca) le , est un ancien coureur cycliste colombien, professionnel de 1988 à 1995.

Il remporte 3 victoires. Ses meilleurs résultats sur le circuit européen restent son succès dans le classement final des meilleurs grimpeurs de la Vuelta 1990 et d'avoir été leader de la Vuelta 1989 durant une journée.

Lors du Tour d'Espagne 1989, il prend part, tout d'abord, lors de la 6e étape, à une échappée avec son compatriote Omar Hernández. Ce dernier prend le maillot « amarillo » (jaune) de leader de la course alors que Farfán se replace au classement général[1]. Il prendra la tête de la Vuelta 1989, à l'issue de la 15e étape (un contre-la-montre en côte). Mais pour seulement deux secondes, devant le futur vainqueur Perico Delgado[2] qui lui ravira dès l'étape suivante... Résultat annulé pour un contrôle anti-dopage positif, révélé le lendemain[3].

Équipes[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès année par année[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

1 participation.

  • 1990 : abandon (8e étape)

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

6 participations

  • 1989 : 23e du classement général[12], Jersey yellow.svg leader durant un jour
  • 1990 : 11e du classement général, victoire du Jersey green.svg classement du Meilleur grimpeur et de la 18e étape
  • 1991 : 53e du classement général
  • 1992 : 38e du classement général
  • 1993 : 40e du classement général
  • 1995 : abandon (14e étape)

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

  • 1993 : abandon (17e étape)
  • 1995 : 49e du classement général

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le quotidien L'Équipe du mardi 2 mai 1989.
  2. Le quotidien L'Équipe du lundi 8 mai 1989.
  3. (es) « Édition papier du journal El Mundo Deportivo, cf l'article Farfán : Un "escarabajo" dopado, p.46 », sur hemeroteca-paginas.elmundodeportivo.es, (consulté le 28 janvier 2016)
  4. « Ses différentes équipes professionnelles », sur www.memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 13 février 2011)
  5. (es) « Les vainqueurs d'étapes et des classements finaux du Clásico RCN dans les années 80 », sur www.clasicorcn.com.co (consulté le 30 octobre 2009)
  6. a et b (es) « Les vainqueurs d'étapes au Tour de Colombie sur la période 1979-2011 », sur pedalear.arredemo.org (consulté le 23 novembre 2012)
  7. « Les podiums du Tour de Colombie », sur www.memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 30 octobre 2009)
  8. « Le palmarès du coureur lors des Critériums du Dauphiné Libéré », sur criterium.ledauphine.com (consulté le 30 octobre 2009)
  9. (nl) « Le Tour de Burgos 1992 », sur www.cyclebase.nl (consulté le 30 octobre 2009)
  10. (es) « Les vainqueurs d'étapes et des classements finaux du Clásico RCN dans les années 90 », sur www.clasicorcn.com.co (consulté le 30 octobre 2009)
  11. (nl) « Le palmarès du Clásico RCN », sur www.cyclebase.nl (consulté le 30 octobre 2009)
  12. Il termine à la 15e place cette Vuelta (Classement général final dans le quotidien L'Équipe du mardi 16 mai 1989), mais il prendra une pénalité de 10 minutes, pour contrôle anti-dopage positif, qui le relèguera à la 23e place finale.

Liens externes[modifier | modifier le code]