Marshall Stone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marshall Harvey Stone (, New York, Madras) est un mathématicien américain célèbre pour ses contributions en analyse réelle, en analyse fonctionnelle et en théorie des algèbres de Boole.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marshall Stone est le fils de Harlan F. Stone, le juge en chef des États-Unis en 1941-46. La famille de Marshall le destinait à une carrière de juriste comme son père, mais il s'éprit des mathématiques lors de son premier cycle à Harvard. Il y passa un Ph. D. en 1926, sous la direction de George David Birkhoff[1]. Entre 1925 et 1937, il enseigna à Harvard, Yale et Columbia. Il fut titularisé professeur à Harvard en 1937.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Stone effectua des recherches classifiées en tant que membre du Bureau des Opérations navales et du Bureau des États-majors interarmées du ministère américain de la Guerre. En 1946, il devint directeur du département de mathématiques de l'université de Chicago, fonction qu'il occupa jusqu'en 1952. Il y resta professeur jusqu'en 1968, puis enseigna à l'université du Massachusetts à Amherst jusqu'en 1980.

Le département dont il prit la tête en 1946 périclitait après avoir été, au début XXe siècle, probablement le meilleur département de mathématiques américain, grâce à la direction d'E. H. Moore. Stone fit un travail remarquable en lui rendant sa prééminence, principalement par le recrutement de Paul Halmos, André Weil, Saunders Mac Lane, Antoni Zygmund et Shiing-Shen Chern.

Son nombre d'Erdős est 2.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Au cours des années 1930, Stone a accompli d'importants travaux :

Stone a été élu membre de la National Academy of Sciences en 1938. Il a été président de l'American Mathematical Society en 1943-44 et de l'Union mathématique internationale en 1952-54. En 1982, il a reçu la National Medal of Science[2].

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

  • (en) « A comparison of the series of Fourier and Birkhoff », Trans. Amer. Math. Soc., vol. 28, no 4,‎ , p. 695-761 (lire en ligne)
  • (en) Linear transformations in Hilbert space and their applications to analysis, New York, AMS, [3]
  • (en) « Boolean algebras and their applications to topology », PNAS, vol. 20, no 3,‎ , p. 197-202 (lire en ligne)
  • (en) The theory of real functions, Ann Arbor, Edwards Brothers,
  • (en) « Mathematics and the future of science », Bull. Amer. Math. Soc., vol. 63, no 2,‎ , p. 61-76 (lire en ligne)
  • (en) Lectures on preliminaries to functional analysis : Notes by B. Ramachandran, Madras, Institute of Mathematical Sciences, , 50 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Marshall Harvey Stone » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (en) « Marshall Stone », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. National Science Foundation - The President's National Medal of Science
  3. (en) Einar Hille, « Review: Linear transformations in Hilbert space and their applications to analysis, by M. H. Stone », Bull. Amer. Math. Soc., vol. 40, no 11,‎ , p. 777-780 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]