Mars Hope

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mars Hope
Données générales
Organisation Centre spatial Rashid Al Maktoum
Domaine Étude de l'atmosphère de Mars
Type de mission Orbiteur
Statut en cours de développement
Autres noms al-Amal
Lancement vers 2020
Durée 2 ans
Identifiant COSPAR [1]
Site mbrsc.ae/en/page/mars-probe
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 1500 kg
Orbite haute
Périapside 22 000 km
Apoapside 44 000km
Principaux instruments
EXI Caméra
EMUS Spectromètre ultraviolet
EMIRS Spectromètre infrarouge

Mars Hope ou al-Amal (espoir en arabe) est un projet de sonde spatiale proposé par les Émirats Arabes Unis dont le lancement est prévu en 2020 et qui doit se placer en orbite autour de la planète Mars pour en étudier l'atmosphère.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Émirats Arabes Unis (UAE) ont annoncé en juillet 2014 qu'ils allaient développer une sonde spatiale à destination de Mars qui atteindrait la planète en 2021. Le pays a acquis, dans le cadre d'une coopération étroite avec la Corée du sud, une certaine maitrise de la construction d'engins spatiaux avec le développement des satellites DubaiSat 1 et 2 et surtout de KhalifaSat en cours de construction dans le Centre spatial Mohammed bin Rashid dont s'est doté le pays. Il est prévu que Mars Hope soit développé sous la supervision complète d'ingénieurs des Émirats Arabes Unis y compris son instrumentation scientifique avec la collaboration d'institutions scientifiques étrangères. une équipe de 75 personnes qui doit à terme monter à 150 est chargée de concevoir l'engin spatial[1]. En mars 2016, Les UAE annoncent qu'un contrat avait été signé avec l'industriel japonais Mitsubishi Heavy Industries pour le lancement de la sonde spatiale par une fusée japonaise H-IIA depuis la base de lancement de Tanegashima[2].

Objectifs scientifiques[modifier | modifier le code]

Les objectifs scientifiques portent tous sur l'étude de l'atmosphère martienne[3] :

  • la recherche des corrélations entre la météorologie actuelle et le climat qu'a connu la planète dans son passé ;
  • l'étude de l'échappement atmosphérique ;
  • la détermination des échanges entre les couches inférieure et supérieure de l'atmosphère martienne ;
  • l'observation des changements de l'atmosphère martienne au cours d'une journée et à travers les saisons.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Mars Hope est une sonde spatiale d'environ 1 500 kg (avec les ergols) de section hexagonale haute de 2,9 mètres pour un diamètre de 2,7 mètres. La structure est réalisée en nid d'abeilles d'aluminium avec des faces en composite. Trois panneaux solaires déployés en orbite fournissent 1 800 watts. La propulsion principale consiste en 6 moteurs-fusées de 120 newtons de poussée unitaire. Les petites corrections de trajectoire sont prises en charge par 12 moteurs-fusées de 5 newtons de poussée. La sonde spatiale est stabilisée 3 axes. Le contrôle d'orientation est pris en charge par des roues de réaction. La sonde spatiale dispose pour communiquer d'une antenne parabolique grand gain de 1,5 mètre de diamètre et d'antennes faible gain. Le débit est de 1,6 mégabit/seconde lorsque Mars est à son point de son orbite le plus proche de la Terre[4].

Instrumentation scientifique[modifier | modifier le code]

La sonde spatiale emporte trois instruments scientifiques[4] :

  • une caméra qui doit fournir des images en couleur à haute résolution ;
  • un spectromètre infrarouge qui doit collecter des données sur l'atmosphère : température, présence de glace, de vapeur d'eau et de poussière ;
  • un spectromètre ultraviolet qui doit mesurer les traces d'oxygène et d'hydrogène dans les couches supérieures de l'atmosphère.

Déroulement de la mission[modifier | modifier le code]

Selon les plans annoncés en 2015, il est prévu que Hope soit lancée en juillet 2020 et s'insère en orbite autour de Mars environ 200 jours plus tard. La sonde spatiale doit circuler sur une orbite haute elliptique de 22 000 x 44 000 km. La durée de la mission primaire est de 2 ans[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kareem Shaheen, « Emirates space mission hopes to launch new era in Middle East », The Guardian,
  2. (en) Tomasz Nowakowsk, « UAE’s Mars mission to be launched from Japan », sur spaceflightinsider.com,
  3. (en) « Emirates Mars Mission Hope Science Objectives », sur Hope Mars Mission, Centre spatial Mohammed bin Rashid (consulté le 19 octobre 2016)
  4. a et b (en) « Emirates Mars Mission Hope Spacecraft », sur Hope Mars Mission, Centre spatial Mohammed bin Rashid (consulté le 19 octobre 2016)
  5. (en) « Emirates Mars Mission Hope Journey », sur Hope Mars Mission, Centre spatial Mohammed bin Rashid (consulté le 19 octobre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]