Mars (navire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mars
Image illustrative de l’article Mars (navire)
Autres noms Makalös
Type Trois-mâts
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine royale suédoise Marine royale suédoise
Chantier naval Kalmar
Commandé 1561
Lancement 1563
Statut Naufrage le
Caractéristiques techniques
Longueur 48 m
Maître-bau 13,5 m
Propulsion 3 mâts
Caractéristiques militaires
Armement 107 canons

Le Mars, aussi connu comme le Makalös, est un navire de guerre suédois construit entre 1563 et 1564.

Avec 48 mètres de longueur et 107 canons et un équipage de 800 hommes, il est l'un des plus grands navires de guerre de l'époque, plus encore que le célèbre Vasa, avec au moins 60 mètres. Il est donc logiquement le navire amiral de la flotte du roi Éric XIV[1].

Le , au cours de la première bataille d'Öland (en) pendant la guerre nordique de Sept Ans, le navire commandé par l'amiral Jakob Bagge (en) est encerclé par ses adversaires qui l'inondent de boules de feu. Conçu pour les tirs à distance et non le combat rapproché, il subit un abordage puis prend feu et coule dans la mer Baltique après l'explosion de ses réserves de poudre.

En 2011, dans le cadre d'une expédition archéologique maritime, l'épave du navire est localisée par 75 mètres de fond, à dix milles nautiques (18,5 km) au nord de l'île suédoise d'Öland[2]. Les faibles niveaux de sédiments, les courants lents, l'eau saumâtre et l'absence de tarets ont contribué à son état de conservation remarquable[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) J. R. Adams, A Maritime Archaeology of Ships: Innovation and Social Change in Late Medieval and Early Modern Europe, Oxbow Books, , p. 41
  2. (en) « Cursed Warship Revealed With Treasure Onboard », sur National Geographic News, (consulté le 1er octobre 2020).
  3. Morgane Henry, « L'épave maudite d'un navire de guerre vieux de 450 ans livre ses secrets », sur maxisciences.com,

Documentaire télévisé[modifier | modifier le code]

  • « Le Mars, épave mythique de la Baltique » de 2015 sur Arte.