Marthe de Vogüé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Marquise de Mac Mahon)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marthe de Vogüé
Fonctions
Présidente de la Ligue royaliste des dames
Biographie
Nom de naissance Marthe Marie-Thérèse de Vogüé
Date de naissance
Lieu de naissance Paris, France
Date de décès
Lieu de décès Paris, France
Nationalité française
Père Charles-Jean-Melchior de Vogüé
Mère Adélaïde-Marguerite de Vogüé
Conjoint Charles-Marie de Mac Mahon
Enfants Henriette de Mac Mahon
Famille Famille de Mac Mahon et de Vogüé

Marthe de Vogüé ( - ), plus connue sous son titre de marquise de Mac Mahon, est une femme politique française, fondatrice de la Ligue royaliste des dames, dont elle est la première présidente[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Marthe Marie-Thérèse de Vogüé, née à Paris, est la fille de Melchior de Vogüé et de son épouse Marguerite de Vogüé. Le , elle épouse Charles-Marie de Mac Mahon (1856 - 1894), dont elle a une fille, Henriette, qui ne vit que cinq jours (du au ).

C'est elle qui ordonne de nombreux travaux au château de Sully, tels que la façade sud de style néo-Renaissance, ainsi que la remise en activité des douves.

Elle meurt à Paris le . Lors de son décès, Charles Maurras lui rend hommage dans un éditorial du quotidien L'Action française le même jour[1]. Léon Daudet évoque sa « voix douce » et sa « force de persuasion » dans son ouvrage de souvenirs[1].

« Infatigable voyageuse, conférencière de talent, ... elle fut incontestablement la plus influente personnalité féminine de l’Action française[1]. »

Ses obsèques ont lieu à l'église de Sully, et son allocution funèbre est prononcée par le curé de Sully, l'abbé Paul Muguet, le [2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Camille Cleret, « De la charité à la politique : l'engagement féminin d'Action française », sur Cairn, Parlement[s], Revue d'histoire politique,
  2. Paul Muguet sur data.bnf

Bibliographie[modifier | modifier le code]