Marquis de Alta Villa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

José Ramiro de la Puente y Gonzalez-Nandin, marquis de Alta Villa (né le 28 avril 1845 à Reina del Bétis (Séville) et mort le 16 décembre 1909 à Madrid) est un écrivain, avocat, musicien, musicologue, journaliste, escrimeur, tireur sportif et éditeur de presse espagnol.

Grand d'Espagne, il fut grand-maître de la Maison royale de la reine Isabelle II.

Biographie[modifier | modifier le code]

José Ramiro de la Puente y Gonzalez-Nandin est né à Reina del Bétis, Séville, le 28 avril 1845 et mort le 16 décembre 1909 à Madrid.

Fils de Pedro de la Puente Apecechea (1819-1883), professeur de jurisprudence et lettres à l'université de Séville puis député et de Constanza Gonzalez y Nandin, il est l'époux de Pilar Cuevas y Bringas, longtemps dame d'honneur de la reine Isabelle II.

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Juriste en droit civil, administratif et canon, il devient avocat. Puis, il se consacre aux affaires des mines et des fonderies de cuivre. Pour les améliorations techniques proposées et leurs applications militaires lors des évènements de 1871, il est décoré de l'ordre de Charles III d'Espagne et du Mérite militaire de 2e classe.

Homme de cour[modifier | modifier le code]

Pendant sept ans (de 1875 à 1882), au service de la reine Isabelle II, il est son secrétaire particulier puis son majordome. Au cours de cette période, il s'intéresse à des sujets variés tels que l'amélioration des exploitations agricoles et de la chasse.

Le marquis de Alta Villa a séjourné en France. À la mort de la maréchale Davout, il acquiert le château de Savigny-sur-Orge où il reçoit en 1869, Isabelle II en exil. Il fréquente également l'hôtel Basilewski rebaptisé palais de Castille, situé avenue Kléber, propriété de la reine et point de ralliement de la colonie espagnole à Paris.

Avec la restauration des Bourbons en 1876, Isabelle II rentre en Espagne avec Don Ramiro, promu grand-maître de la Maison royale, au titre de marquis de Alta Villa. Il est autorisé à porter ce titre pontifical de marquis de Alta Villa Casale Monferrato del Piemonte, le 9 octobre 1880.

Musicien, musicologue et homme de lettres[modifier | modifier le code]

Il montre des talents précoces pour la musique qu'il perfectionne à Paris avec de grands maîtres comme Giovanni Lucantoni. Il apprend le chant avec la célèbre prima donna Anna de La Grange (en) et Madame Ferrari (en).

En Espagne, lorsque les circonstances politiques lui rendent sa liberté, il entre au Conservatoire comme professeur puis crée une académie de chant à son domicile où il enseigne gratuitement pendant douze ans. Sur ordre du ministère, il visite les Conservatoires de Paris et de Bruxelles afin de proposer un plan de réforme pour le Conservatoire de Madrid. Ses travaux lui ouvrent les portes de l'Académie royale des beaux-arts de San Fernando (Madrid) où il est élu académicien en 1901. On lui doit Metodo completo de Canto ainsi que de nombreux travaux sur la musique pour chants de salon, son domaine de prédilection.

Auparavant, en 1890, il était devenu sociétaire de l'Athénée scientifique, artistique et littéraire de Madrid.

Journaliste et éditeur de journal[modifier | modifier le code]

La liste des journaux dans lesquels il est collaborateur, rédacteur, critique littéraire ou musical, correspondant ou directeur est impressionnante. En France, il est correspondant de Gil Blas et de La Chasse illustrée. En Espagne, il collabore aux quotidiens madrilènes : El Liberal, El Heraldo de Madrid, El Resumen, El Parlamento, La Ilustración Española y Americana, El Dia, La Correspondencia de España, Blanco y Negro et fonde en 1894, l'hebdomadaire illustré El Cardo à Madrid qui prend le nom de "Arte et Sports" en 1903. En 1898, à l'occasion de la guerre hispano-américaine, il provoque en duel le sénateur américain (Illinois) William E. Mason par journal interposé.

Homme de sports[modifier | modifier le code]

Il connait une véritable renommée dans le domaine des armes à feu et obtient trois années consécutives le grand prix international de Paris.
Également fine lame, élève de Monsieur Manniez en France, il écrit la préface d'un traité d'escrime El Arte de la Esgrima de Claude Léon Broutin, en 1893.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cartas del Marquès de Alta Villa a Francisco Asenjo Barbieri - Manuscrit - 1885
  • Article in la Cronica del Sport "El Arte de la Esgrima" du 31 décembre 1892
  • Préface du traité d'escrime de Claude Léon Broutin "El Arte de la Esgrima" - 1893
  • Manual practico de incubacion artificial : Guia del avicultor, manejo de las maquinas incubadoras 1898
  • Oyeme : traduction libre de la poésie de Sully-Prudhomme - sur une musique de Charles Gounod - Œuvre posthume - Éditions H. Lemoine - 1898
  • Discursos leidos ante la Rea Academia de Bellas Artes de San Fernando en la recepcion publica del Excmo. Sr. d. Don Ramiro de la Puente, Marquès de Altavilla - el dia 22 de deciembre de 1901 : "La musica de canto, intima o de salon, su reflejo en la cultura general del pais, contestacion del Excmo. Sr. D. Amos Salvador" - Madrid - Romero
  • Metodo completo de canto (musica notada) - Sucesores de Hernando - 1906

Références[modifier | modifier le code]

  • Enciclopedia Universal Ilustrada Europeo-americana de la Editorial Escapa-Calpe
  • Diccionario de Escritores, Maestros y Oradores Naturales de Sevilla y su actual Provincia de Mario Mendez-Bejarano - Tome 1-3 - Séville 1922-1925
  • "Ensayo de un Catalogo de periodistas Espanoles del S. Siglo XIX" de Manuel Ossorio y Bernard - 1903
  • "Chansons espagnoles chantées par le marquis de Alta Villa" - Gabriella Ferrari - Editions Grus, s.d
  • "Galeria de musicos Andaluces Contemporaneos" de Francisco Cuenca - La Havane - 1927
  • La musique entre France et Espagne - Interactions stylistiques 1870 - 1939 - Textes réunis par Louis Jambou - Presses de l'Université de Paris-Sorbonne - 2004 (page 56 : texte de Emilio Casares Rodicio)
  • Pablo de Sarasate : his historical significance by Grange Woolley (Article)- Oxford University Press - 1955
  • Bibliografia e Historia de la Esgrima Espanola" de Enrique de Leguina - Madrid - 1904
  • "Les hommes d'épée" du Baron de Vaux - 1882
  • In New York Times du 15/3/1898 : Challenge to Senator Mason - Marquis de Alta Villa, an editor, wants to fight him at swords points-
  • In New York Times du 22/3/1898 : Elcardo's Challenge taken : Dr. george Powell of La Crosse offers to fight the Baron in Senator Mason's stead.
  • Revista Hidalguia numéro 145 - 1977 - Madrid - p 771-772
  • "Francisco Asenjo Barbieri : el hombre y el creador" - Emilio Casares Rodicio - page 50 et 397 - Ediciones del ICCMU - (ISBN 84-8048-065-3)
  • Arte y Movimiento : "Aproximacion a la didactica del canto lirico en Espana en el siglo XIX" - Maria del Coral Morales Villar - Universidad de Jaen Grupo de Investigacion HUM 653 - 1 diciembre 2009 - (ISSN 1989-9548)
  • Szwiec, Nathalie : "Un Duel sous le Second Empire" in Bulletin n°18 de l'Académie du Second Empire - p 103-104 - Déc. 2010 - (ISSN 1240-0106)

Liens externes[modifier | modifier le code]