Marqueur fluorescent en PCR

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

De nombreux marqueurs fluorescents sont utilisés en PCR (réaction en chaîne par polymérase).

Historique[modifier | modifier le code]

Par souci de clarté, les dates correspondent à la première publication sur le domaine et seul les premiers auteurs sont cités, les références complètes étant dans le chapitre "bibliographie".

  • 1880 : Premier milieu de culture synthétique pour micro-organismes fluorescents par Hueppe F.
  • 1964 : Détection par fluorescence de l’ADN associé au BET par Lepecq JB.
  • 1972 : Première migration d’ADN sur gel d’électrophorèse par Aaij C.
  • 1986 : Première publication publique sur la PCR par Kary Mullis (prix Nobel de chimie en 1993).
  • 1989 : Première détection de produit de PCR à l’aide du BET (et non par la radioactivité) par Xu ZD.
  • 1992 : Invention de la PCR en temps réel par Higuchi R.
  • 1994 : Dépôt de brevet du SYBR Green I par Molecular Probes.
  • 1995 : Premier emploi du SYBR green pour détecter un produit de PCR par Schneeberger C.
  • 1995 : Invention des sondes d’hydrolyses par Livak KJ.

Les marqueurs aspécifiques[modifier | modifier le code]

Les intercalants de l'ADN[modifier | modifier le code]

Les marqueurs du petit sillon[modifier | modifier le code]

Les cyanidrines asymétriques[modifier | modifier le code]

PCR with SYBR green.jpg

Les marqueurs séquences spécifiques[modifier | modifier le code]

Les sondes d'hybridation[modifier | modifier le code]

PCR with hybridization probe.jpg

Les sondes d'hydrolyses[modifier | modifier le code]

La sonde est construite à l'aide d'un donneur (la fluorescéine dont la longueur d'onde d'excitation est à 530 nm) et d'un "quencheur", greffés sur un polynucléotide complémentaire de la séquence d'ADN d'intérêt. PCR with hydrolysis probe.jpg

Les sondes Molecular Beacons[modifier | modifier le code]

PCR with Molecular Beacons probe.jpg

Les sondes Scorpions[modifier | modifier le code]

PCR with Scorpion probe.jpg

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie francophone[modifier | modifier le code]

  • Hueppe F. Etudes sur le lait blue. Cohn's Beiträge zur Biologie der Pflanzen. 1880;3
  • Lepecq JB, Yot P, Paoletti C. Interaction entre le bromhydrate d’ethidium (BET) et les acides nucléiques (AN). Etude spectrofluorométrique. [Interaction of ethidium bromhydrate (BET) with nucleic acids (NA). Spectrofluorimetric study.] C R Hebd Seances Acad Sci. 1964;259:1786-9.
  • Poitras E, Houde A. La PCR en temps réel: principes et applications. Reviews in Biology and Biotechnology (Canada). 2002;2(2):2-11
  • Tsé C, Capeau J. Quantification des acides nucléiques par PCR quantitative en temps réel. Ann Biol Clin (Paris). 2003;61(3):279–93

Bibliographie anglophone[modifier | modifier le code]

  • Aaij C, Borst P. The gel electrophoresis of DNA. 1972. Biochim Biophys Acta. May 10;269(2):192-200.
  • Higuchi R, Dollinger G, Walsh PS, Griffith R. Simultaneous amplification and detection of specific DNA sequences. 1992. Biotechnology;10:413–7.
  • Livak KJ, Flood JA, Marmaro J, Giusti W, Deetz K. Oligonucleotides with fluorescent dyes at opposite ends provide a quenched probe system useful for detecting PCR product and nucleic acid hybridization. 1995. PCR Methods Appl. 4:357–362.
  • Mullis K, Faloona F, Scharf S, Saiki R, Horn G, Erlich H. Specific enzymatic amplification of DNA in vitro: the polymerase chain reaction. Cold Spring Harb Symp Quant Biol. 1986;51 Pt 1:263-73.
  • Schneeberger C, Speiser P, Kury F, Zeillinger R. Quantitative detection of reverse transcriptase-PCR products by means of a novel and sensitive DNA stain. 1995. PCR Methods Appl. Feb;4(4):234-8.
  • Xu ZD, Yu YJ, Hsie AW, Caskey CT, Rossiter B, Gibbs RA. Deletion screening at the hypoxanthine-guanine phosphoribosyltransferase locus in Chinese hamster cells using the polymerase chain reaction. 1989. Teratog Carcinog Mutagen; 9(3):177-87.