Aller au contenu

Marques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marques
Marques
La mairie-école.
Blason de Marques
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Intercommunalité CC interrégionale Aumale - Blangy-sur-Bresle
Maire
Mandat
Régis Denise
2020-2026
Code postal 76390
Code commune 76411
Démographie
Gentilé Marquais
Population
municipale
234 hab. (2021 en augmentation de 4 % par rapport à 2015)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 47′ 05″ nord, 1° 41′ 24″ est
Altitude Min. 112 m
Max. 219 m
Superficie 13,05 km2
Type Commune rurale à habitat très dispersé
Unité urbaine Hors unité urbaine
Aire d'attraction Hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Gournay-en-Bray
Législatives 6e circonscription de la Seine-Maritime
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Marques
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Marques
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
Marques
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
Marques
Liens
Site web http://www.marques76.fr/

Marques est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La route de Plaincamp, vue depuis la mairie.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

La commune compte plusieurs hameaux et écarts : Barques (qui fut une commune jusqu'en 1823), Ronde-Épine, Culvreuse, Boyenval, Ribeauvillé, le Moulin de Plainville.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est drainée par plusieurs bras de la Méline, affluent du fleuve côtier la Bresle.

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[1]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique et est dans la région climatique Côtes de la Manche orientale, caractérisée par un faible ensoleillement (1 550 h/an) ; forte humidité de l’air (plus de 20 h/jour avec humidité relative > 80 % en hiver), vents forts fréquents[2]. Parallèlement le GIEC normand, un groupe régional d’experts sur le climat, différencie quant à lui, dans une étude de 2020, trois grands types de climats pour la région Normandie, nuancés à une échelle plus fine par les facteurs géographiques locaux. La commune est, selon ce zonage, exposée à un « climat contrasté des collines », correspondant au Pays de Bray, bien arrosé et frais[3].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,2 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 13,7 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 778 mm, avec 12,4 jours de précipitations en janvier et 8,7 jours en juillet[1]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune de Bouelles à 16 km à vol d'oiseau[4], est de 10,7 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 838,4 mm[5],[6]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d’émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[7].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Au , Marques est catégorisée commune rurale à habitat très dispersé, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[8]. Elle est située hors unité urbaine[9] et hors attraction des villes[10],[11].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (91,4 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (91,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (41,8 %), terres arables (41,1 %), zones agricoles hétérogènes (8,5 %), forêts (8,5 %)[12]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Marca entre 1185 et 1189[13],[14].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale où Marques représente la forme normande correspondant au nom commun du français central marche au sens de « province frontière d'un État »[15] ou « limite »[13] ou « frontière »[16]. Il est issu du gallo-roman MARCA « limite, frontière » qui procède lui-même du germanique commun *markō (> allemand Mark, néerlandais mark, anglais mark) par l'intermédiaire probable d'une forme vieux bas francique *marka de sens analogue. En latin médiéval, on trouve indifféremment les formes marca ou marcha « limite » (VIIIe siècle dans Nierm.; Nouveau glossaire), « frontière » (Ibidem), « région frontière placée sous le commandement d'un marquis» (fin du VIIIe siècle, dans Nierm.)[15].

Marques a pour correspondants en Normandie, le composé de type germanique Marcambye (Manche, Notre-Dame-de-Cenilly, basé sur marka + Hambye, toponyme contigu) et au sud de la ligne Joret, les Loges-Marchis (Manche, de Logis Marchis 1333, avec le suffixe -is, marchis ayant le sens de « de la frontière »), ainsi que les nombreux Marcq Ce lien renvoie vers une page d'homonymie du nord de la France.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Barques est réunie à Marques par les ordonnances royales des et [17]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Jusqu'en , Marques faisait partie du canton d'Aumale.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[18]
Période Identité Étiquette Qualité
1793 1794 Joseph François Quesnel    
1800 1803 Jean Baptiste Greuet    
1803 1815 Jean François Leullier    
1816 1819 Cicaire Ciron de Rieux[Note 1]    
1820 1834 Jean François Leullier    
1835 1851 François Monnier    
1851 1863 Nicolas Lambert Forceville    
1863 octobre 1871 Angelbert Quillot    
octobre 1871 1882 Nicolas Lambert Forceville[Note 2]    
1882 mai 1892 César Quillot    
mai 1892 1924 Antoine Quesnel    
1924 1948 Armand Villiers    
1948 mars 1971 Eugène Fimes    
mars 1971 mars 1983 Maurice Bocquet    
mars 1983 juin 1995 Henri Falaise    
juin 1995 mars 2008 Claudine Pieters    
mars 2008[19] En cours
(au 2 juin 2020)
Régis Denise   Chargé d'affaires
Réélu pour le mandat 2020-2026[20],[21]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[22]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[23].

En 2021, la commune comptait 234 habitants[Note 3], en augmentation de 4 % par rapport à 2015 (Seine-Maritime : −0,14 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
224245285283481435461440445
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
431416414419402359366337354
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
325348343287273263273299313
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
296261258259240238231227205
2015 2020 2021 - - - - - -
225233234------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[24] puis Insee à partir de 2006[25].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Marques

Les armes de la commune de Marques se blasonnent ainsi :

D'azur à deux lions affrontés d'argent, accompagnés en chef d'un besant et en pointe d’une merlette, le tout d'or.

Création du Conseil Français d'Héraldique (2009).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cicaire Ciron de Rieux a été ensuite ire de Rieux (Oise) de 1824 à 1831, source AD60 état civil de Rieux 1824-1831
  2. Nicolas Lambert Forceville est né le . Fils du précédent maire de 1851 à 1863. Archives départementales de la Seine-Maritime, état civil de Marques 1828, acte n° 17
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le )
  3. GIEC normand, Le climat en Normandie : présentation et évolution, , 18 p. (lire en ligne), p. 2
  4. « Orthodromie entre Marques et Bouelles », sur fr.distance.to (consulté le ).
  5. « Station Météo-France « Bouelles » (commune de Bouelles) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  6. « Station Météo-France « Bouelles » (commune de Bouelles) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  7. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le )
  8. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  9. Insee, « Métadonnées de la commune de Marques ».
  10. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  13. a et b François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard, , 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150).
  14. Stéphane Gendron, La toponymie des voies romaines et médiévales : les mots des routes anciennes, Paris, Éd. Errance, , 196 p. (ISBN 2-87772-332-1), p. 89.[réf. incomplète].
  15. a et b « Marche », Étymologie, Centre national de ressources textuelles et lexicales (CNRTL), (consulté le ).
  16. Pierre Bauduin, La première Normandie, Xe et XIe siècles : sur les frontières de la Haute-Normandie, identité et construction d'une principauté, Mont-Saint-Aignan, Presses universitaires de Caen, , 469 p..
  17. Recueil des actes de la préfecture du Département de la Seine-Inférieure : année 1823, Rouen, impr. P. Periaux père, (lire en ligne), p. 43.
  18. Archives départementales de la Seine-Maritime : État civil de Marques de 1793 à 1914, et en mairie registre des délibérations de 1918 à 2014
  19. Source : Hebdomadaire le Réveil du 27 mars 2008.
  20. Vincent Beny, « Elections municipales ; Régis Denise présente sa liste à Marques : Candidat à sa succession, Régis Denise vient de présenter sa liste. Elle est constituée de 3 femmes et 8 hommes », Le Réveil,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  21. « Régis Denise réélu à Marques près d’Aumale : Maire depuis mars 2008, Régis Denise a été réélu pour un troisième mandat. Sa priorité : la protection incendie », Le Réveil,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  23. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  24. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  25. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  26. « Retable, tabernacle », notice no PM76001022, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture.
  27. « Prosper Pestel », base Léonore, ministère français de la Culture.