Marketing électronique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Marketing digital)

Le marketing électronique, appelé aussi marketing en ligne ou marketing numérique ou par abus de langage marketing digital[1], correspond à l'ensemble des méthodes et des pratiques marketing utilisées sur Internet : communication en ligne (influence et réseaux sociaux), optimisation du commerce électronique, création de trafic au travers de tous supports numériques. En 2021, l'expression marketing Digital a largement supplanté les autres telles que « marketing électronique » (environ 100 millions de recherche sur Google comptabilisées au 27 janvier 2021) ou marketing numérique (72 millions de recherche sur Google au 27 janvier 2021) puisque « Marketing digital » compte plus de 3 milliards de recherches sur Google).

Le terme regroupe chaque discipline du marketing électronique (cybermarketing pour le marketing fait sur internet ; marketing mobile pour le marketing sur les terminaux portables, etc.). Il fait partie de la stratégie numérique d'une personne, d'un groupe (entreprise, lobby…).

Enjeu[modifier | modifier le code]

Les techniques de marketing numérique permettent de développer la « relation client ».

Avantages compétitifs espérés[modifier | modifier le code]

La recherche marketing vise trois avantages compétitifs[2] :

Augmenter le trafic du site[modifier | modifier le code]

Elle est fonction de l'attractivité du site, du positionnement du site et du marketing du site. Quatre indicateurs couramment utilisés par les moteurs de recherche sont le nombre de clics, le nombre d'impressions, le CTR et la « position »[réf. nécessaire].

Quant à la transformation d'une visite en achat, elle serait fonction de la qualité du message de vente, la qualité supposée de l'offre (produit ou service et prix), la qualité du merchandising (utilisation de l'espace écran) et de la facilité de constitution du panier d'achat[réf. nécessaire].

Fidéliser[modifier | modifier le code]

La fidélisation est fonction d'une offre très large et du maillage de relations ou de produits non vendus hors ligne, et d'un prix avantageux. Ce dernier est fonction des coûts (et notamment du coût logistique — fonction péremption et intangibilité des produits — ainsi que du coût d'urbanisation du système d'information) ; il est aussi dépendant du prix via, entre autres, les comparateurs de prix et les sites de vente aux enchères.

Influencer des « cibles »[modifier | modifier le code]

Le marketing d'influence se développe, bien au delà de la publicité. Il s'appuie notamment sur la création de communautés sur les réseaux sociaux numériques (community management), le soutien à des influenceurs, et sur l'utilisation du ciblage comportemental, de plus en plus critiqué pour son caractère intrusif et manipulatoire, voire la déduction ou le vol de données personnelles pour fausser le résultats de votes (pour le Brexit par exemple) ou d'élections (élection présidentielle américaine de 2016 par exemple).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Faut-il dire numérique ou digital ? », sur BDM, (consulté le 14 janvier 2021)
  2. Lendrevie Lévy Lindon,Mercator, Théorie et pratique du marketing, 7e éd, P577

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marco Tinelli, Le marketing synchronisé. Changer radicalement pour s'adapter au consommateur de l'ère numérique, Eyrolles, 2012.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]