Mark Steedman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mark Steedman
Defaut 2.svg
Naissance
Nationalité
Formation
Activités

Mark Jerome Steedman (né le ) est un linguiste informatique et spécialiste des sciences cognitives.

Biographie[modifier | modifier le code]

Steedman sort diplômé de l'Université du Sussex en 1968, avec un baccalauréat universitaire ès sciences en psychologie expérimentale, et de l'Université d’Édimbourg en 1973, titulaire d'un doctorat en intelligence artificielle[1]. Sa thèse s'intitule The Formal Description of Musical Perception (« description formelle de la perception musicale ») et a été dirigée par Hugh Christopher Longuet-Higgins[2].

Il a occupé les postes de maître de conférences en psychologie à l'Université de Warwick (1977-1983), chargé de cours et maître de conférences en linguistique informatique à l'Université d’Édimbourg (1983-1988) et professeur agrégé en sciences informatiques de l'Université de Pennsylvanie (1988-1998)[1].

Depuis 1998, Steedman occupe la chaire de sciences cognitives de la School of Informatics à l'Université d'Édimbourg[1]. Ses champs de recherche incluent la linguistique informatique, l'intelligence artificielle, les sciences cognitives, la génération d'intonations compréhensibles dans le domaine de la synthèse vocale pour les intelligences artificielles, la conversation animée, l'usage du geste, de la tension et de l'aspect en communication, et la grammaire combinatoire catégorielle. Il s'intéresse également à l'analyse musicale par ordinateur et à la logique combinatoire.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Steedman, Mark : Surface structure and interpretation (Linguistic Inquiry Monograph 30), MIT Press, avril 1996, 123 p. (ISBN 978-0-262-69193-2)[4] ;
  • (en) Steedman, Mark : The Syntactic Process (Language, Speech, and Communication), MIT Press, 30 mars 2000, 344 p. (ISBN 978-0-262-19420-4)[5] ;
  • (en) Steedman, Mark : « Information Structure and the Syntax-Phonology Interface » in Linguistic Inquiry vol. 31, no 4, pp. 649–689, automne 2000 (ISSN 0024-3892)[6] ;
  • (en) Steedman, Mark : Taking Scope: The Natural Semantics of Quantifiers, MIT Press, 20 janvier 2012, 324 p. (ISBN 978-0262017077).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Fiche biographique sur debretts.com.
  2. (en) Thèse publiée par l'Université d’Édimbourg en 1982 (fiche descriptive sur le site de la National Library of Australia).
  3. (en) AAAI fellows : liste des membres sur le site de l'association.
  4. (en) Surface structure and interpretation, version numérique sur le site de l'éditeur.
  5. (en) The Syntactic Process, version numérique sur le site de l'aditeur.
  6. (en) Lire en ligne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]