Mark Oliver Everett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mark Oliver Everett
EelsLive.jpg
Mark Oliver Everett en concert à Sydney, en 2003.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
VirginieVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Autres informations
Religion
Instruments
Labels
Genre artistique
Site web

Mark Oliver Everett, également connu sous les courts pseudonymes E ou Mr.E est un musicien américain né le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a fait paraître deux albums en 1992 et 1993 sous le nom E, avant de créer Eels en 1996.

Everett est l'élément central de Eels, dont il assume le plein contrôle[1], les musiciens de Eels variant d'une tournée à l'autre. Le rock de Eels et, précédemment, de E, est extrêmement intimiste, Everett y abordant souvent des sujets très personnels, dont la famille. Le décès de son père, le physicien Hugh Everett, en 1982 a semblé marquer son écriture, tout comme le suicide de sa sœur et la maladie qui emporta sa mère. On soupçonne Mark Oliver Everett de se cacher sous le personnage de MC Honky, un MC ayant fait paraître un premier album en 2002, puis ayant assuré les premières parties de Eels durant l'année suivante. MC Honky (ou un individu prétendant être cette personne) se présentait sur scène sous un déguisement. Everett avait évoqué une dispute, sans doute créée de toutes pièces, entre lui et Honky, conclue par une réconciliation en fin de tournée.

Discographie solo[modifier | modifier le code]

  • Bad Dude In Love Mark Everett Solo - Bad Dude In Love
  • A Man Called E (1992)
  • Broken Toy Shop (1993)

Discographie du groupe Eels[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mark Oliver Everett (trad. de l'anglais par Clémentine Goldszal), Tais-toi ou meurs [« Things the grandchildren should know »], 13e note éditions, (1re éd. 2009), 222 p. (ISBN 978-8493759568)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jérôme Colin, Entrez sans frapper, le 04/06/2021