Mark Dvoretski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mark Dvoretski
Dvoretsky Mark.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Titre aux échecs
Classement Elo
2 465 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Cet article ou cette section traite d’une personne morte récemment ().

Le texte peut changer fréquemment, n’est peut-être pas à jour et peut manquer de recul. N’hésitez pas à participer, en veillant à citer vos sources.

Les biographies étant habituellement écrites au présent de narration, merci de ne pas mettre au passé les verbes qui sont actuellement au présent.

Par ailleurs, dans une rédaction encyclopédique, il vaut mieux parler de la « mort » de quelqu'un que de son « décès ». Cette page fait le point sur cette pratique.
 

Mark Izraïlovitch Dvoretski (en russe : Марк Израилевич Дворецкий, en anglais Dvorestsky[1]), né le à Moscou (URSS) et mort le [2],[3], est un joueur d'échecs russe. Maître international du jeu d'échecs, il est surtout connu en tant qu'entraîneur et formateur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un diplôme en économie à l'université d'État de Moscou, Mark Dvoretski enseigne les échecs, notamment avec Mikhail Botvinnik. En 1973, il remporte le championnat de Moscou. En 1975, il gagne le tournoi B de Wijk aan Zee et devient maître international. En 1990, il ouvre sa propre école avec Arthur Youssoupov. Parmi ses quinze élèves, 11 deviendront GMI. Il a notamment eu comme élèves les GMI Peter Svidler, Sergey Dolmatov, Valeri Tchekhov, Alexey Dreev, Tal Shaked[2]...

De nombreux joueurs de l'élite ont travaillé avec lui : Viswanathan Anand, Veselin Topalov, Joël Lautier, Garry Kasparov[2]...

Il a écrit de nombreux livres, dont plusieurs en collaboration avec Arthur Youssoupov, qui sont très estimés dans le milieu échiquéen. C'est un spécialiste reconnu des finales. Le livre de Mikhaïl Chéréchevski, La Stratégie dans les finales, est inspiré (avec son accord) de ses idées[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Mark Dvoresky, Secrets of Chess Training, Batsford, 1991 ;
  • (en) Training for the Tournament Player, Batsford, 1993 ;
  • (en) Opening Preparation, Batsford, 1994 ;
  • (en) Attack and Defense, Batsford 1998, ISBN 0-7134-8214-1;
  • Le Manuel des finales, Fédération française des échecs, 2004 (ISBN 9782915-853001)
  • (de) Die Endspieluniversität. Essentielles Endspielwissen für Amateur und Profi, Chessgate 2006 (ISBN 3-935748-02-7).
  • (en) School of Chess Excellence I: Endgame Analysis
  • (en) School of Chess Excellence II: Tactical Play
  • (en) School of Chess Excellence III: Strategic Play
  • (en) School of Chess Excellence IV: Opening Developments
  • (en) Mark Dvoretsky (préf. Jacob Aagaard), Dvoretsky's Endgame Manual, Milford, Russell Enterprises, , 3e éd. (1re éd. 2003), 408 p. (ISBN 978-1-936490-13-4, présentation en ligne)

Quelques parties notables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Toutes ses titres en anglais donnent cette graphie.
  2. a, b et c (en) « R.I.P.: Mark Dvoretsky (9.12.1947 to 26.09.2016) », André Schulz, ChessBase.com, 26 septembre 2016.
  3. (ru) « Ушел из жизни Марк Израилевич Дворецкий (1947-2016) », Ruchess.ru, 27 septembre 2016.
  4. Mark Dvoretsky, Le Manuel des finales, p. 7

Liens externes[modifier | modifier le code]