Marjorie Rice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marjorie Rice
PentagonTilings Rice 2x2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
San DiegoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Marjorie Rice (née le à St. Petersburg, morte le en Californie)[1] est une mathématicienne américaine amatrice connue pour ses découvertes en géométrie dans le domaine des pavages pentagonaux[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Marjorie Rice (née Jeuck [1]) est issue d'une famille pauvre et peu éduquée de Floride. De ce fait elle n'accède pas aux études supérieures, malgré un intérêt pour les connaissances acquises dans l'enseignement secondaire[1]. Elle épouse Gilbert Rice en 1945, et elle le suit à Washington, où il travaille dans un premier temps avant de déménager à San Diego. À Washington, elle travaille comme artiste commerciale, mais à la suite de son déménagement en Californie elle devient femme au foyer[1].

Le couple a six enfants, dont un qui meurt en bas âge[1]. Elle offre à l'un d'eux un abonnement à la revue de vulgarisation scientifique Scientific American, qu'elle lit également en l'absence des membres de sa famille. Elle ne parle pas à ses proches de ses recherches sur les pavages pentagonaux avant que ceux-ci ne soient finalisés et transmis pour être confirmés par des spécialistes[1]. Elle n'a jamais présenté elle-même ses travaux, par timidité, mais a assisté à un colloque consacré entre autres à son travail[1].

Elle meurt deux mois après qu'a été achevée la classification des 15 pentagones convexes pavant le plan, dont les 4 découverts par Marjorie Rice[3]. Gravement malade, elle n'en a cependant pas eu connaissance avant son décès[1].

Travaux[modifier | modifier le code]

Après avoir lu un article de Martin Gardner consacré aux pavages dans Scientific American en , elle commence à employer son temps libre à la recherche de pentagones convexes pavant le plan. Elle développe pour ce faire son propre système de notations afin d'exprimer les contraintes liant les longueurs des côtés et les mesures des angles des pentagones. Bien qu'elle n'ait jamais suivi de cours de mathématiques dans l'enseignement supérieur, elle parvient à trouver quatre classes de pentagones convexes non identifiées jusque-là, et soixante manières différentes de paver le plan avec elles[2]. Le travail de Rice a par la suite été envoyé à Martin Gardner, qui l'a fait examiner par la géomètre Doris Schattschneider, laquelle a fait connaître ses résultats à la communauté mathématique[2]. Schattschneider a par ailleurs qualifié le travail de Rice d'enthousiasmant, et ce d'autant plus qu'il a été produit par une amatrice non formée aux mathématiques[4].

Classes de pentagones découvertes par Marjorie Rice
Type 9 Type 11 Type 12 Type 13
P5-type9-chiral coloring.png P5-type11 chiral coloring.png P5-type12-chiral coloring.png P5-type13-chiral coloring.png
Prototile p5-type9.png
b = c = d = e
2A + C = D + 2E = 360°
Prototile p5-type11.png
2a + c = d = e
A = 90°, 2B + C = 360°
C + E = 180°
Prototile p5-type12.png
2a = d = c + e
A = 90°, 2B + C = 360°
C + E = 180°
Prototile p5-type13.png
d = 2a = 2e
B = E = 90°, 2A + D = 360°

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (en) Wolchover Natalie, « Marjorie Rice’s Secret Pentagons », sur Quanta Magazine,
  2. a b et c (en) « Perplexing pentagons »
  3. (en) Michaël Rao, « Exhaustive search of convex pentagons which tile the plane », prépublication,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. Doris Schattschneider. "In praise of amateurs." In David A. Klarner, éditeur, The Mathematical Gardner, pages 140–166. Prindle, Weber & Schmidt, Boston, 1981

Liens externes[modifier | modifier le code]