Marjolaine Beauchamp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marjolaine Beauchamp
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Marjolaine Beauchamp est une artiste multidisciplinaire québécoise née en 1982 à Buckingham en Outaouais, au Québec[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Marjolaine Beauchamp fait ses premiers pas sur la scène médiatique grâce au slam. Elle remporte la première place au Grand Slam de la Ligue québécoise de Slam en 2009[2], puis la deuxième place à la Coupe du Monde de slam-poésie de France en 2010[3].

Elle est alors invitée à assurer la première partie de la tournée L’existoire de Richard Desjardins, amorcée en 2012, qui apprécie ce que la langue de Beauchamp témoigne d’une situation à la fois géographique et économique[2].

Elle publie deux recueils de poésie aux Éditions de l’Écrou, Aux Plexus en 2011 et Fourrer le feu en 2016, des best-sellers québécois avec quelques milliers d'exemplaires vendus[4]. Elle remporte d'ailleurs le prix littéraire Jacques-Poirier—Outaouais pour son premier recueil[5].

Issue d'un art de la scène, elle participe naturellement au milieu théâtral. Elle crée la pièce Taram en 2011, une production du Théâtre du Trillium pour laquelle Beauchamp est également comédienne. Elle s'entend d'ailleurs avec Anne-Marie White en 2014 pour un partenariat de cinq ans[6] avec la compagnie de théâtre. De cette collaboration naît ensuite M.I.L.F., qui est présentée dans le cadre de la septième édition de la biennale Zones Théâtrales à l'automne 2017, dans une mise en scène de Pierre-Antoine Lafon Simard, qui avait également assuré celle de Taram. La seconde pièce de Marjolaine Beauchamp est publiée, la même année, aux Éditions Somme Toute[7].

À l'occasion du 39e Salon du livre de l'Outaouais, en mars 2018, elle est l'invitée d'honneur, représentante de l'Outaouais[8].

Malgré son succès, Beauchamp a affirmé à plusieurs reprises avoir le syndrome de l'imposteur en parlant de son œuvre[9],[10]. Beauchamp a dit de son écriture qu'elle «dépeint une laideur, mais une belle laideur où les gens sont tout croches, tout patchés, où la grand-mère dealeuse va faire des œufs au beurre brun à son petit-fils et lui acheter un Pez»[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Taram [pièce inédite], 2011.
  • M.I.L.F., Éditions Somme Toute, 2017.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Championne du Grand Slam de la Ligue Québécoise de Slam, 2009.
  • Prix Relève, Les Culturiades, Conseil Régional de la Culture en Outaouais, 2009[11].
  • Vice-championne de la Coupe du monde de slam-poésie, France, 2010.
  • Prix Régions Outaouais, Les Culturiades, Conseil Régional de la Culture en Outaouais, 2010[11].
  • Prix littéraire Jacques-Poirier—Outaouais du Salon du livre de l’Outaouais pour le recueil Aux Plexus, 2011.
  • Nomination pour le Prix de poésie Estuaire-Bistro Leméac pour le recueil Aux Plexus, 2011[11].
  • Prix d’artiste en émergence de l’année en dramaturgie au gala des Prix Rideau Awards pour la pièce Taram, 2011[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Marjolaine Beauchamp » (consulté le 14 mars 2018)
  2. a b et c Alexandre Vigneault, « Marjolaine Beauchamp : du beau avec le laid », La Presse,‎ (lire en ligne)
  3. Marie Pier Lécuyer, « Un succès international pour la slammeuse », Info07,‎ (lire en ligne)
  4. Yves Bergeras, « La plume mûre de M.I.L.F. », Le Droit,‎ (lire en ligne)
  5. « Prix littéraire Jacques Poirier »
  6. « Marjolaine Beauchamp », sur jamaislu.com (consulté le 14 mars 2018)
  7. « Marjolaine Beauchamp en toute vérité », sur Revue Jeu, (consulté le 14 mars 2018)
  8. « Marjolaine Beauchamp invité d'honneur », sur slo.qc.ca (consulté le 14 mars 2018)
  9. Guillaume Moffet, « Marjolaine Beauchamp l'imposteur au coeur gros », Voir,‎ (lire en ligne)
  10. « L'heureuse imposture de la poète Marjolaine Beauchamp », sur Radio-Canada, (consulté le 14 mars 2018)
  11. a b c et d www.coloc.coop, « Marjolaine Beauchamp | Salon du livre de l'Outaouais », sur slo.qc.ca (consulté le 7 septembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1] Entrevue entre Sophie Cadieux et Marjolaine Beauchamp - La Fabrique culturelle.