Marissa Mayer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mayer.
Marissa Mayer
Description de cette image, également commentée ci-après

Marissa Mayer en 2012.

Nom de naissance Marissa Ann Mayer
Naissance (42 ans)
Wausau, Wisconsin, États-Unis
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Diplôme
Master en informatique de l'université Stanford
Profession
PDG de Yahoo! (2012-2017)
Activité principale
Dirigeante d'une entreprise Informatique
Conjoint
Zachary Bogue (depuis 2009)

Marissa Ann Mayer, née le à Wausau dans le Wisconsin, est une informaticienne et chef d'entreprise américaine. Après 13 ans passés chez Google en tant que vice-présidente[1] responsable des services de cartographie et de géolocalisation[2], elle occupe de 2012 à 2017 le poste de PDG de Yahoo!.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Marissa Mayer est née le 30 mai 1975 à Wausau dans le Wisconsin[3]. Après avoir commencé des études de médecine, elle se tourne ensuite vers l'informatique[4]. Elle est titulaire d'une licence en systèmes symboliques, d'une maîtrise en informatique de l'université Stanford où elle suit des études en ingénierie et en intelligence artificielle, tout en continuant la danse[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Lorsqu'elle sort de l'université, elle est sollicitée par quatorze entreprises, mais choisit finalement une petite start-up de deux étudiants de l'université qui lui ont envoyé un courriel intitulé « travailler chez Google ? »[6]. Elle rejoint cette toute jeune entreprise en 1999, en tant que première femme ingénieure dans la société, et vingtième salarié[6]. Elle dirige la stratégie de gestion des produits de recherche : recherche Internet et d'images, Groupes, Actualités, Google Product Search, Google Labs, Gmail, Orkut, les logiciels Google Desktop, la barre d'outils Google, etc. On lui doit notamment le minimalisme de la page d'accueil du portail[4].

Marissa Mayer a aussi travaillé à la conception et au développement de l'interface de recherche de Google, la création de Google Actualités ou encore Gmail et Orkut ainsi que plus d'une centaine de fonctionnalités et produits sur Google.com. Marissa Mayer a déposé plusieurs brevets dans le domaine de l'intelligence artificielle et de la conception d'interfaces. Elle détient un doctorat honorifique en ingénierie de l'Institut de technologie de l'Illinois[5].

En 2011, son ancien petit ami, le cofondateur Larry Page, reprend les rênes de l'entreprise et l'écarte du comité opérationnel[5],[6]. Elle se retrouve responsable du local et des cartes, mais cette expérience à la tête d'une grande équipe lui est utile en tant que manager[4].

Le , Marissa Mayer est nommée PDG de Yahoo![7],[8],[9]. Deux ans plus tard, le cours de l'action du groupe a plus que doublé[4], et elle apparaît effectivement alors comme la femme providentielle. Mais en janvier 2017, l'annonce de son départ est confirmée par le groupe Internet. Son biographe Nicholas Carlson avait même estimé qu'« il n'y avait peut-être personne pour le faire »[10].

Marissa Mayer est classée 14e sur la liste 2012 des personnes les plus influentes dressée par le magazine Fortune[5] (dont elle fera la couverture en octobre de la même année[6]), 21e femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes en 2012[11], 32e en 2013[12],[13].

Elle démissionne de Yahoo! le 13 juin 2017[14].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sa famille est d'origine finlandaise[4]. En 2009, elle épouse Zachary Bogue[6].

Elle annonce au magazine Fortune, le jour de sa prise de responsabilités à Yahoo!, qu'elle est enceinte[15]. Cette annonce suscite quelques réactions[16] ; pourtant, trois semaines environ après son accouchement, elle retourne travailler[6] ce qui attire la foudre des médias lui reprochant de mettre de la pression sur les nouvelles maman de faire pareil. En avril 2013, Mayer décide de prolonger la durée du congé de maternité des employées et de leur accorder une prime supplémentaire de 375 euros[17].

En 2012, les photos « lascives » de Marissa Mayer publiées dans le Vogue américain entraînent de nombreuses réactions négatives[18]. Elle est souvent décrite comme « timide mais chef de troupe »[4].

Elle a eu une relation avec Larry Page[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marine Lathuillière, « Yahoo prépare un grand virage stratégique pour redécoller », latribune.fr, 11 août 2012.
  2. http://www.tomsguide.fr/actualite/Google-Yahoo-Mayer,4219.html
  3. (en) Jacob Weisberg, Mikael Jansson, « Yahoo’s Marissa Mayer: Hail to the Chief », sur Vogue (consulté le 3 mai 2016).
  4. a, b, c, d, e et f Marie-Catherine Beuth, « Marissa Mayer, le miracle », Le Figaro, encart Économie, lundi 11 août 2014, page 24.
  5. a, b, c et d Iris Derceux, « Marissa Mayer, une nerd nouvelle chez Yahoo », Libération,‎ (lire en ligne).
  6. a, b, c, d, e et f Philippe Boulet-Gercourt, « Etourdissante », Challenges, no 331,‎ , p. 52 à 55 (ISSN 0751-4417).
  7. (en) Andrea Chang, « Google executive Marissa Mayer named Yahoo's new chief executive », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne).
  8. Virginie Robert, « Marissa Mayer quitte Google pour prendre la présidence de Yahoo! », Les Échos, 17 juillet 2012.
  9. Imane El Fahli, « « Marissa Mayer : la première ingénieure de Google dirige Yahoo! »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 11 octobre 2017) », ExceptionnElles Mag, 17 juillet 2012.
  10. « Clap de fin pour la PDG de Yahoo!, Marissa Mayer », sur Les Échos,
  11. « Femmes de pouvoir, les 100 qui comptent » sur challenges.fr, 22 août 2012.
  12. (en) Caroline Howard, « The 100 Women Who Are Redefining Power », sur forbes.com, .
  13. (fr) Imane El Fahli, « FORBES les femmes les plus puissantes du monde »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur excepmag.com, (consulté le 1er octobre 2013).
  14. (en) Ethan Baron, « Yahoo CEO Marissa Mayer resigns, cites achievements by fallen firm as Verizon deal closes », The Mercury News,
  15. Patricia Sellers, « New Yahoo CEO Mayer is pregnant », sur Fortune, (consulté le 20 juillet 2012).
  16. Laure Beaulieu, « La nouvelle directrice de Yahoo! peut-elle "tout avoir" ? > », sur Le Monde.fr, (consulté le 20 juillet 2012).
  17. Grazia.fr, « Qui est vraiment Marissa Mayer, la puissante patronne de Yahoo! ? », Grazia.fr,‎ (lire en ligne)
  18. « Polémique, trop sexy pour être patronne ? », Elle, no 3531,‎ , p. 64 (ISSN 0013-6298).
  19. Eugene Kim, « The rise and fall of Marissa Mayer, the once-beloved CEO of Yahoo », sur businessinsider.com, (consulté le 29 juin 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Olivier Wurlod, « La patronne de Yahoo! déçoit de plus en plus », 24 heures,‎ , p. 13 (ISSN 1661-2256)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]