Marisa Allasio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marisa Allasio
Description de cette image, également commentée ci-après
Marisa Allasio en 1959
Naissance (83 ans)
Turin
Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Profession Actrice

Marisa Allasio (née le à Turin) est une actrice italienne. Sa carrière se déroula en Italie, essentiellement dans la deuxième moitié des années 1950.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maria Luisa Lucia Allasio[1] dite Marisa Allasio est née à Turin. Elle est la fille de Federico Allasio, célèbre gardien de but qui joua à Gênes et Turin, et de Lucia Rocchietti[2].

À l'âge de 14 ans, elle aurait remporté le concours de Miss Lido[3]. Elle débute à l'âge de 17 ans par une brève apparition dans Perdonami, un drame de Mario Costa avec Raf Vallone. Peu après, elle est découverte par le producteur Carlo Ponti qui la fait tourner dans Cuore di mamma. Son premier rôle important est celui où elle a pour antagoniste Virna Lisi dans les dix-huit ans (un remake de Scandale au pensionnat). En 1956 elle obtient un rôle dans Guerre et paix de King Vidor[4].

Elle se rendit célèbre par son personnage de Giovanna dans Pauvres mais beaux, une comédie de Dino Risi sortie en 1957 (tournée l'année précédente), rôle qui lui conféra, par une apparition dans un bikini mettant en valeur ses formes généreuses le statut de véritable sex symbol[5]. Elle impose ici un personnage qui, tout au long de sa courte carrière, lui restera attaché de film en film: elle y incarne la jolie fille coquette qui fait tourner la tête des hommes tout en conservant cependant dans ses rapports avec eux une certaine part d'ingénuité. Elle apparut comme une version italienne de Brigitte Bardot, le dévergondage en moins, son personnage affichant toujours le respect des principes moraux. On retrouve ce personnage avec quelques variations dans les films suivants: Beaux mais pauvres (qui constitue en quelque sorte la suite de Pauvres mais beaux), Marisa de Mauro Bolognini où elle interprète une marchande de glace à Civitavecchia, Camping le premier film de Franco Zeffirelli, et jusqu'à son dernier film: Venise, la lune et toi de Dino Risi où elle donne la réplique à Alberto Sordi.

En 1957 toujours, elle fit une incursion dans le domaine de la comédie musicale avec Les Sept Collines de Rome de Roy Rowland en compagnie du ténor américain Mario Lanza, ainsi que dans celui du péplum la même année avec Sous le signe de la croix de Guido Brignone.

Elle met brusquement fin à sa carrière, après son mariage, le , avec le comte Pier Franco Calvi di Bergolo, fils de la princesse Yolande Marguerite de Savoie (fille aînée du roi Victor-Emmanuel III), qu'elle a rencontré l'année précédente au festival du film de Venise.

Filmographie complète[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir la biographie de Marisa Allasio sur le site www.glamourgirlsofthesilverscreen.com
  2. Source: http://www.glamourgirlsofthesilverscreen.com/show/560/Marisa+Allasio/index.html
  3. référence, citation ou lien
  4. Non créditée au générique. Source: imdb.com
  5. L'affiche du film, jugée provocante par le Vatican, est saisie par la police. Source: http://www.glamourgirlsofthesilverscreen.com/show/560/Marisa+Allasio/index.html

Liens externes[modifier | modifier le code]