Marion Buisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marion Buisson
Informations
Disciplines Saut à la perche
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 19 février 1988[1]
Lieu Mende
Taille 1,76 m[1]
Poids 60 kg[1]
Club Clermont Athlétisme Auvergne
Entraîneur Joël Bailly[1] (2004-09)
Sébastien Levicq[1] (2009-)
Records
Record personnel : 4,50 m[N 1] (2008)
Palmarès
Jeux méditerranéens 1
Championnats de France 2 3 2

Marion Buisson, née le 19 février 1988 à Mende, est une athlète française, pratiquant le saut à la perche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les années juniors[modifier | modifier le code]

Dans sa jeunesse, Marion Buisson, fille de deux professeurs dans le monde sportif[2], est inscrite au club d'athlétisme de l'Éveil mendois[3]. C'est dans ce club qu'elle débute l'athlétisme en 2003[4], avant de rejoindre, en 2005[2], Clermont-Ferrand et le Clermont athlétisme Auvergne. C'est là qu'elle se spécialise pour la discipline du saut à la perche. Le club de Clermont athlétisme est d'ailleurs celui de Marie Poissonnier, championne de France au saut à la perche en 1995[5].

En 2006 elle se qualifie pour les championnats du monde juniors qui se déroulent à Pékin[6], où elle finit à la 13e place avec un saut à 3 mètres 70. Cette année-là, elle avait fini 2e des championnats de France juniors[2].

2008 et les débuts en élite[modifier | modifier le code]

Lors des championnats de France d'athlétisme 2008, elle décroche, un peu à la surprise générale[4] le titre de championne de France, en devançant Vanessa Boslak[7], et réalise en même temps les minima pour les Jeux olympiques d'été de 2008[8]. Lors des Jeux, elle passe une première barre à 4.00 puis 4,15 m lors de son premier essai à chaque fois[9]. Elle échoue cependant deux fois à 4,30 m et ne se qualifie donc pas pour la finale. Elle termine ainsi 12e du tournoi olympique, remporté par Yelena Isinbayeva[10].

L'entrée à l'INSEP[modifier | modifier le code]

Début 2009, elle devient championne d'Auvergne en salle[11]. Au mois de juin, elle annonce qu'elle quitte la structure clermontoise pour intégrer l'INSEP à la rentrée 2009[12]. Elle est par ailleurs qualifiée pour disputer les Jeux méditerranéens 2009 à Pescara (Italie), avant d'être contrainte de déclarer forfait. Elle reste d'ailleurs blessée tout l'hiver 2009-2010. Cela ne l'empêche pas de participer aux championnats de France en salle à la fin février 2010. Elle n'a que trois entraînements à son actif sur la saison, mais réussit tout de même à être sacrée championne de France avec un saut à 4,30 m[13].

Durant le mois de juin 2010 elle se blesse d'une double entorse à la cheville lors d'un saut à 4 mètres 45 au cours du meeting de Reims[14]. Cette blessure la prive de participation aux championnats de France de Valence, et par conséquent de championnats d'Europe. En parallèle à sa carrière sportive, elle obtient le professorat d'EPS de la ville de Paris[14]. Sa saison 2011 est elle aussi ponctuée par les blessures.

Durant l'hiver 2011-2012, elle revient peu à peu à la compétition. En février, au stadium Jean-Pellez de Clermont-Ferrand elle décroche une médaille de bronze au championnat de France en salle[15].

En 2013 elle fait partie de la délégation française pour Jeux méditerranéens à Mersin (Turquie). Elle décroche une médaille de bronze avec un saut à 4,40m[16].

Palmarès[modifier | modifier le code]

élite
junior

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réalisé le 25 juillet 2008, record d'Auvergne

Sources et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]