Mario Roso de Luna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mario Roso de Luna
Naissance
Logrosán, Espagne
Décès
Madrid, Espagne

Mario Roso de Luna (15 mars 1872 – 8 novembre 1931) est un écrivain et scientifique, théosophe, franc-maçon espagnol, et membre de l'Athénée de Madrid[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Mario Roso de Luna est licencié en droit, en physique et en chimie[1]. Passionné d'astronomie, il fait la découverte en 1893 d'une comète[2]. Plus tard, il collabore à la rédaction en 1901 d'un dictionnaire encyclopédique illustré du castillan[3].

En 1903, il fait la découverte de la société théosophique qui marquera un tournant dans sa vie et sera déterminante dans le choix des sujets ésotériques de ses futurs ouvrages[4]. Il donne de nombreuses conférences en Espagne et dans plusieurs pays d'Amérique du Sud (Argentine, Chili, Uruguay, Brésil), et fut reconnu pour son éloquence et son érudition[5]. Il traduit l'œuvre de Helena Blavatsky, en espagnol[1]. En 1928, il fonde à Madrid, avec Eduardo Alfonso, la Schola Philosophicae Initiationis.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Esteban Cortijo publie en 2003 une édition en douze tomes de l'œuvre complet de Mario Roso de Luna en espagnol[6].

  • (es) Hacia la Gnosis (Ciencia y Teosofía-I), Pueyo, Madrid, 1909; 2ª ed.
  • (es) Conferencias teosóficas en América del Sur, Pueyo, Madrid, 1911, 2
  • (fr) Evolution solaire et séries astro-chimiques, Schleicher, Paris, 1909.
  • (es) La Humanidad y los césares, en El Correo de Valencia, de octubre a diciembre de 1915 y en Pueyo, Madrid, 1916.
  • (es) La ciencia hierática de los mayas, Pueyo, Madrid, 1911.
  • (es) De gentes de otro mundo, Pueyo, Madrid, 1917.
  • (es) Wagner, mitólogo y ocultista, Pueyo, Madrid, 1917; 2ª ed.:
  • (es) El libro que mata a la muerte, ed. especial numerada de 250 ejemplares en la rev. El Telégrafo Español, Madrid, 1920; 2ª: Pueyo, Madrid; 1921; 3ª:Glem, Buenos Aires, 1957; 4ª: Planeta, Sao Paulo (Brésil) 1972; 5ª: Eyras, Madrid, 1981. 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (es) UNED, « Documentaire sur Mario Roso de Luna », sur RTVE, (consulté le 2 juillet 2014).
  2. (fr) Kromm, F., Orbite de la comète 1893 II, vol. 12, Bulletin Astronomique (série I) (lire en ligne), p. 76.
  3. (es) Miguel de Toro y Gómez, con la colaboración para el « Diccionario biográfico, geográfico é histórico » de Mario Roso de Luna, Nuevo diccionario enciclopédico ilustrado de la lengua castellana (lire en ligne).
  4. (es) Esteban Cortijo, Obra de Mario Rosa de Luna
  5. (es) José Carlos Correas, « Mario Roso de Luna », sur Nueva Acrópolis (consulté le 2 juillet 2014).
  6. (es) Mario Roso de Luna, Bibliografía, UNED

Liens externes[modifier | modifier le code]