Mario Nizzoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant italien
image illustrant un philosophe image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un écrivain italien et un philosophe italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mario Nizzoli
Nizolio.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
SabbionetaVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail
Activités

Mario Nizzoli, en latin Nizolius, (né le à Brescello, dans le duché de Modène et mort le à Sabbioneta) fut un littérateur et philosophe italien de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Brescello (duché de Modène), Mario Nizzoli fut précepteur des neveux du comte de Gambara, puis fut professeur à l'université de Parme, et directeur de l'Académie fondée à Sabbioneta par le prince de Gonzague pour l'enseignement des langues anciennes.

Œuvres[modifier | modifier le code]

On a de lui :

  • Observationes in M. Tullium Ciceronem, 1535, in-folio, ouvrage publié de nouveau en 1570, à Venise, sous le titre de Thesaurus ciceronianus, avec les additions de Nizolius, et en 1734 sous le titre de Lexicon ciceronianum, avec celles de Facciolati ;
  • De veris principiis et vera ratione philosophandi contra pseudo-philosophos, livre contre les doctrines et le langage des scolastiques, Parme, 1553, dont Leibnitz a donné une nouvelle édition avec une préface (Francfort, 1670, in-4°).

Sources[modifier | modifier le code]