Mario Mola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mola.

Mario Mola
Image illustrative de l’article Mario Mola
Mario Mola en 2012
Contexte général
Sport Triathlon
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance (28 ans)
Lieu de naissance Palma de Majorque (Espagne)
Taille 1,78 m (5 10)
Poids de forme 60 kg (132 lb)
Club E.C. Sartrouville Triathlon
Entraîneur Joel Filliol

Mario Mola né le à Palma de Majorque en Espagne est un triathlète professionnel espagnol, multiple vainqueur d'étapes sur les séries mondiales et triple champion du monde de triathlon courte distance en 2016, 2017 et 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mario Mola commence très jeune dans le sport, avant l'âge de cinq ans, il nage déjà dans la piscine de sa ville natale Palma de Majorque. C'est en 2005 vers l'âge de 15 ans qu'il se lance dans le triathlon et se fait remarquer en terminant troisième d'une course en Espagne juste derrière le champion d'Espagne 1996 Xavier Llobet[1].

Carrière en triathlon[modifier | modifier le code]

En France, à partir de 2010, il participe au Grand Prix de triathlon avec son club l'E.C. Sartrouville Triathlon[2].

Il finit 19e des Jeux olympiques de Londres en 2012[3], mais c'est l'année d'après qu'il se signale par une troisième place au championnat du monde[4], il confirme ses capacités en 2014 et 2015[5] par deux deuxième places juste derrière son compatriote et quintuple champion du monde Javier Gómez[6].

En 2016, Mario Mola débute les séries mondiales, de la même façon qu'il a terminé celle de 2015 lors de la grande finale de Chicago : par une victoire d'étape. La partie n'est pourtant pas jouée d'avance pour l'Espagnol, qui après une partie natation dans le peloton, écope d'une pénalité pour s'être équipé lors de la première transition, en dehors de la zone autorisée. Il prend malgré tout le contrôle du peloton sur la partie vélo et pose celui-ci en tête, à la seconde transition. Pris en chasse par un groupe composé du Sud-Africain Richard Murray, du Portugais João Silva et de son compatriote Fernando Alarza sur la partie course à pied, il fait le choix tactique d'effectuer ses 10 secondes de pénalité à mi-parcours du circuit et concède dès lors un retard de quelques mètres sur ses poursuivants. Il reste dans leur sillage avant d’accélérer dans le dernier kilomètre et remporte sa deuxième victoire d'étape sur le circuit international, en 1 heures 46 minutes et 39 secondes devant Richard Murray et João Silva[7]

En 2017, Mario Mola inscrit une deuxième fois son nom au palmarès du championnat du monde de triathlon courte distance devant son compatriote Javier Gómez et le Norvégien Kristian Blummenfelt[8].

Vie Privée[modifier | modifier le code]

Mario Mola est le fiancé de la triathlète espagnole Carolina Routier depuis 2012[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le tableau présente les résultats les plus significatifs (podium) obtenus sur le circuit international de triathlon depuis 2010[10],[11].

Année Compétition Pays Position Temps
2018 Championnats du monde - Classement général Médaille d'or 6081 points
WTS Edmonton Drapeau du Canada Canada Médaille d'or h 51 min 15 s
WTS Hambourg Drapeau de l'Allemagne Allemagne Médaille d'or h 53 min 24 s
WTS Abou Dabi Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis Médaille d'argent 57 min 9 s
WTS Yokohama Drapeau du Japon Japon Médaille d'or h 44 min 59 s
WTS Leeds Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Médaille d'argent h 46 min 1 s
2017 Championnats du monde - Classement général Médaille d'or 4728 points
WTS Gold Coast Drapeau de l'Australie Australie Médaille d'or h 52 min 35 s
WTS Edmonton Drapeau du Canada Canada Médaille d'or h 54 min 51 s
WTS Hambourg Drapeau de l'Allemagne Allemagne Médaille d'or h 54 min 8 s
WTS Yokohama Drapeau du Japon Japon Médaille d'or h 48 min 15 s
2016 Championnats du monde - Classement général Médaille d'or 4819 points
WTS Hambourg Drapeau de l'Allemagne Allemagne Médaille d'or h 52 min 19 s
WTS Yokohama Drapeau du Japon Japon Médaille d'or h 45 min 31 s
WTS Gold Coast Drapeau de l'Australie Australie Médaille d'or h 46 min 28 s
WTS Abou Dabi Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis Médaille d'or h 46 min 39 s
Coupe du monde - l'étape de Mooloolaba Drapeau de l'Australie Australie Médaille d'or h 52 min 55 s
2015 Championnat du monde - Classement Général Médaille d'argent 4795 points
WTS Finale Chicago Drapeau des États-Unis États-Unis Médaille d'or h 44 min 53 s
WTS Abou Dabi Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis Médaille d'or h 52 min 32 s
2014 Championnat du monde - Classement Général Médaille d'argent 4601 points
WTS Finale Edmonton Drapeau du Canada Canada Médaille d'argent h 49 min 4 s
WTS Londres Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Médaille d'or h 49 min 46 s
Coupe du monde - l'étape de New Plymouth Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Médaille d'or h 52 min 30 s
Coupe du monde - l'étape de Mooloolaba Drapeau de l'Australie Australie Médaille d'or h 54 min 18 s
Grand Prix de triathlon (équipe club) Drapeau de la France France Médaille d'or
2013 Championnat du monde - Classement Général Médaille de bronze 3726 points
Championnat d'Europe Drapeau de la Turquie Turquie Médaille de bronze h 42 min 22 s
2010 Coupe d'Europe - l'étape de Quarteira Drapeau du Portugal Portugal Médaille d'or h 53 min 39 s
Victoires en séries mondiales de triathlon
Année Nombres Étapes
2018 3 Yokohama, Hambourg, Edmonton
2017 4 Gold Coast, Yokohama, Hambourg, Edmonton
2016 4 Abou Dabi, Gold Coast, Yokohama, Hambourg
2015 2 Abou Dabi, Chicago (Finale)
2014 1 Londres
Total 14

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mario Mola Profil », sur www.mariomola.wordpress.com (consulté le 26 février 2015).
  2. « Mario Mola Espagne », sur www.sartrouville-triathlon.com (consulté le 26 février 2015).
  3. « JO Londres results Men », sur www.triathlon.org (consulté le 26 février 2015).
  4. « WTS 2013 rankings », sur www.triathlon.org (consulté le 26 février 2015).
  5. « Le vésulien Luis finit la saison sur le podium », sur estrepublicain.fr (consulté le 20 septembre 2015).
  6. « WTS 2014 rankings », sur www.triathlon.org (consulté le 26 février 2015).
  7. (en) « Athlete chatter ahead of #WTSAbuDhabi », sur ITU (consulté le 3 mars 2016).
  8. Olivier Berraud, « Finale WTS Rotterdam : l'étape pour Luis, le titre mondial pour Mola », sur redaction.triathlete.fr, (consulté le 16 septembre 2017).
  9. « Carolina routier, changement de décor », sur bigbangblog.net (consulté le 26 février 2015).
  10. « Mario Mola Triathlon », sur www.les-sports.info (consulté le 26 février 2015).
  11. « ITU : Mario Mola », sur Triathlon.org (consulté le 26 février 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]