Mário Jardel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mario Jardel)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jardel.
Mário Jardel
MarioJardel.jpg
Biographie
Nom Mário Jardel de Almeida Ribeiro
Nationalité Drapeau : Brésil Brésilien
Naissance (41 ans)
Lieu Fortaleza, Brésil
Taille 1,88 m (6 2)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1989-1990 Drapeau : Brésil Ferroviário AC
1991-1992 Drapeau : Brésil CR Vasco da Gama
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1993-1994 Drapeau : Brésil CR Vasco da Gama 25 (6)[1]
1995-1996 Drapeau : Brésil Grêmio Porto Alegre 45 (28)
1996-2000 Drapeau : Portugal FC Porto 167 (154)[2]
2000-2001 Drapeau : Turquie Galatasaray SK 41 (33)
2001-2003 Drapeau : Portugal Sporting Portugal 62 (67)
2003-2004 Drapeau : Angleterre Bolton Wanderers 12 (3)
2004 Drapeau : Italie Ancona Calcio 3 (0)
2004 Drapeau : Argentine Newell's Old Boys 3 (0)
2005 Drapeau : Espagne Deportivo Alavés 0 (0)
2005-2006 Drapeau : Brésil Goiás EC 4 (1)
2006 Drapeau : Portugal Beira-Mar 13 (4)
2007 Drapeau : Chypre A. Famagouste 7 (2)
2007 Drapeau : Australie Newcastle United Jets 11 (0)
2008 Drapeau : Brésil Criciúma EC 16 (4)
2009 Drapeau : Brésil Ferroviário 9 (2)
2009 Drapeau : Brésil América de Fortaleza 3 (0)
2010 Drapeau : Brésil EC Flamengo 0 (0)
2010 Drapeau : Bulgarie Tcherno More Varna 8 (1)
2010-2011 Drapeau : Brésil Rio Negro 0 (0)
1993-2011 Total 429 (305)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1993 Drapeau : Brésil Brésil - 20 ans 1 (0)[3]
1996-2001 Drapeau : Brésil Brésil 10 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Mário Jardel Almeida Ribeiro, ou simplement Mário Jardel est un footballeur international brésilien né le 18 septembre 1973 à Fortaleza (Brésil).

Il est le parfait exemple de l'attaquant type "renard des surfaces", il ne participe pas souvent au jeu et n'a pas une grosse pointe de vitesse mais il a un sens des déplacements très aiguisé et un excellent jeu de tête, aidé en cela par sa grande taille (1,88m) et une détente l'amenant à 1,20 m du sol[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Jardel commence à jouer au football très tôt, taquinant la balle dès l'âge de 3 ans dans les rues de Fortaleza, sa ville natale[5]. Il joue également au beach-volley sur les plages du Nordeste, ce qui lui permettra d'améliorer sa détente[4].

Il commence sa carrière professionnelle à Vasco de Gama lors de la saison 1993-1994. Il rejoint le club brésilien de Grêmio en 1995[6]. Avec 10 buts marqués en 13 matches de championnat lors de sa première année à Grêmio, il contribue au titre national de l'équipe[7]. Il remporte également la Copa Libertadores 1995, compétition dont il est le meilleur buteur avec 12 réalisations[8].

Champion du monde junior en 1993 en Australie sous les couleurs du Brésil, il connaît sa première sélection en A en août 1996 contre la Russie[6].

En 1996, il part tenter sa chance en Europe au FC Porto.

Débuts au Portugal[modifier | modifier le code]

Il fait le bonheur du FC Porto durant 4 saisons où il marqué 154 buts en 167 matchs toutes compétitions confondues. Il y remporte 3 titres consécutifs de champion du Portugal en 1997, 1998 et 1999[7]. Il est également 4 fois sacré meilleur buteur du championnat portugais[9]. En 2000, il emmène le club en quart de finales de la Ligue des Champions terminant meilleur buteur de la compétition avec 10 buts[6].

Il remporte par ailleurs le Soulier d'or sous les couleurs de Porto en 1999[6].

Galatasaray et Sporting[modifier | modifier le code]

En juillet 2000 il est transféré au club turc de Galatasaray SK pour la somme de 16 millions d'euros. Dès son arrivée, il signe le but décisif qui permet à Galatasaray de remporter la Supercoupe de l'UEFA face au Real Madrid[10] Malgré des problèmes d'adaptation et problèmes musculaires[11], il réalise une belle saison avec le club turc, inscrivant 34 buts dont 6 en Ligue des Champions[12]. L'équipe se hisse en quarts de finale où elle est défaite par le Real Madrid.

À l'été 2001, il est annoncé tout proche de l'Olympique de Marseille, à tel point que plusieurs journaux annoncent son transfert comme conclu[4],[13]. Toutefois, des dissensions, notamment sur la question du salaire, empêchent le transfert de se conclure[14].

C'est finalement au Sporting Clube de Portugal qu'il signe à l'intersaison 2001. Avec le club de Lisbonne, il signe le doublé Coupe-championnat. En finale de la Coupe, c'est lui qui inscrit le but décisif face à Leixoes[15]. Il remporte en outre un deuxième Soulier d'or européen avec le Sporting, grâce à un 42 buts marqués en 30 rencontres disputées[16]. En 2001-2002, il entre dans le Top Dix des Meilleurs buteurs de l’histoire du football en Europe toutes compétitions confondues, se plaçant à la 2e place, avec 55 buts en 42 matchs.

Descente aux enfers[modifier | modifier le code]

Au milieu de la saison 2002/2003, alors qu'il joue sa deuxième saison au Sporting, il vit très mal son divorce et fait une profonde dépression[17]. Le grand buteur qui a été connu au Portugal perd ensuite toutes ses qualités et erre de club en club suite à son départ du Sporting en 2003.

En 2003, il rejoint la Premier League en signant aux Bolton Wanderers pour 1,5 million de Livres[18]. Son expérience anglaise se révèle un échec : en 12 apparitions, il ne marque que 3 buts, tous en Coupe de la Ligue anglaise. À la mi-saison, il est prêté à Ancona, puis laissé libre de tout contrat par le club anglais[19].

Il quitte alors l'Angleterre pour rejoindre le club argentin des Newell's old boys[20]. Il quitte le club argentin pour signer au Deportivo Alaves la saison suivante mais quitte le club espagnol moins d'un mois après la signature de son contrat[21].

Après un essai infructueux à Nancy lors de l'été 2005, il signe en septembre pour le club brésilien de Goias[22]. En juillet 2006, il retourne au Portugal pour un contrat d'un an sous les couleurs de Beira-Mar[23]. Jardel y effectue 12 apparitions et marque 3 buts avant que le club et le joueur ne s'entendent pour mettre fin au contrat avant son terme[24].

En janvier 2007, Jardel conclut un contrat de 5 mois avec le club chypriote Anorthosis Famagusta[25].

À l'intersaison 2007, il rejoint les Newcastle Jets dans le championnat australien mais l'aventure tourne au fiasco : après 11 apparitions sans le moindre but marqué, et plusieurs ratages spectaculaires devant le but adverse, il est débarqué à la mi-saison par l'entraîneur Gary Van Egmond[26]. Le club finira par remporter le championnat.

En 2008, il révèle avoir pris régulièrement de la cocaïne à la suite de son divorce. Il affirme toutefois que la prise de drogue était toujours dans un cadre récréatif et non sportif[19][27].

Début 2009, il revient au club de ses débuts, Ferroviario[28], club du championnat brésilien de série C.

Pour la saison 2010-2011, il signe pour Cherno More Varna, club du championnat bulgare A PFG. Il y reste six mois et retourne au Brésil. Il signe alors au Rio Negro, club évoluant dans le championnat local d'Amazonie[29].

En 2011, à l'âge de 38 ans, il décide de prendre sa retraite en tant que joueur et annonce son souhait de devenir entraîneur[30].

Election[modifier | modifier le code]

En octobre 2014, Jardel est élu à l'Assemblée législative de l'Etat du Rio Grande do Sul[31].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

 
   
 

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

But international[modifier | modifier le code]

Date Lieu Adversaire Évolution du score Résultat Compétition
1 23 février 2000 Stade Rajamangala, Bangkok, Thaïlande Drapeau : Thaïlande Thaïlande 6 - 0 7 - 0 Match amical

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupes Continentales Sélection Drapeau : Brésil Brésil
1993 CR Vasco da Gama Drapeau : Brésil Série A 2 matchs 3 matchs - -
1994 CR Vasco da Gama Drapeau : Brésil Série A 13 matchs / 3 buts 7 matchs / 3 buts - -
1995 Grêmio Porto Alegre Drapeau : Brésil Série A 13 matchs / 10 buts 10 matchs / 4 buts 14 + 1 matchs / 12 + 0 buts (CL + CI) -
1996 Grêmio Porto Alegre Drapeau : Brésil Série A - 6 matchs / 1 but 1 match / 1 but (RS)[32] -
1996 - 1997 FC Porto Drapeau : Portugal Primeira Divisão 31 matchs / 30 buts 2 matchs[33],[34] 8 matchs / 4 buts (C1) 3 matchs
1997 - 1998 FC Porto Drapeau : Portugal Primeira Divisão 30 matchs / 26 buts 3 matchs / 1 but[35],[36] 5 matchs / 3 buts (C1) -
1998 - 1999 FC Porto Drapeau : Portugal Primeira Divisão 32 matchs / 36 buts 1 match[37] 6 matchs / 2 buts (C1) 1 match
1999 - 2000 FC Porto Drapeau : Portugal Primeira Liga 32 matchs / 38 buts 4 matchs / 4 buts[38],[39] 13 matchs / 10 buts (C1) 3 matchs / 1 but
2000 - 2001 Galatasaray SK Drapeau : Turquie Turkiye 1.Lig 24 matchs / 22 buts  ? 16 + 1 matchs / 9 + 2 buts (C1 + SU) 3 matchs
2001 - 2002 Sporting Portugal Drapeau : Portugal Primeira Liga 30 matchs / 42 buts 5 matchs / 7 buts 6 matchs / 6 buts (C3) -
2002 - 2003 Sporting Portugal Drapeau : Portugal SuperLiga Galp Energia 19 matchs / 11 buts 2 matchs / 1 but - -
2003 - 2004 Bolton Wanderers Drapeau : Angleterre FA Premier League 7 matchs 5 matchs / 3 buts - -
Ancona Calcio Drapeau : Italie Serie A 3 matchs - - -
2004 - 2005 Newell's Old Boys Drapeau : Argentine Primera Division 3 matchs  ? - -
Deportivo Alavés Drapeau : Espagne Segunda División - - - -
2005 Goiás EC Drapeau : Brésil Série A 4 matchs / 1 but - - -
2006 - 2007 Beira-Mar Drapeau : Portugal Bwin Liga 12 matchs / 3 buts 1 match / 1 but[40] - -
Anorthosis Famagouste FC Drapeau : Chypre Cypriot First Division 7 matchs / 2 buts  ? - -
2007 - 2008 Newcastle United Jets FC Drapeau : Australie A-League 11 matchs  ? - -
2008 Criciúma EC Drapeau : Brésil Série B 16 matchs / 4 buts - - -
2009 Ferroviário AC Drapeau : Brésil Série D 9 matchs / 2 buts - - -
América de Fortaleza Drapeau : Brésil Campeonato Cearense 3 matchs - - -
2010 EC Flamengo Drapeau : Brésil Série D - - - -
2010 - 2011 Tcherno More Varna Drapeau : Bulgarie A PFG 8 matchs / 1 but - - -
2011 Rio Negro Drapeau : Brésil Série A2 - - - -
Total 308 matchs / 231 buts 49 matchs / 25 buts 71 matchs / 49 buts 10 matchs / 1 but

Références[modifier | modifier le code]

  1. Statistiques de Jardel au Brésil
  2. Fiche de Jardel
  3. Jardel avec les moins de 20 ans brésiliens
  4. a, b et c "Avec Jardel, l'OM s'offre un crack", le Parisien, 30 juin 2001
  5. "« Je suis presque unique » JARDEL, attaquant brésilien de Galatasaray", le Parisien, 12 septembre 2000
  6. a, b, c et d Fiche de Mario Jardel sur lequipe.fr
  7. a et b Jardel's out of bounds, the Observer, 30 avril 2000
  8. Fiche de Mario Jardel sur le site du Grêmio Foot-Ball Porto Alegrense
  9. Le Portugal, une pointure sans pointes, Libération, 12 juin 2000
  10. "2000: Jardel doubles up for Galatasaray", UEFA.com
  11. "Mario Jardel rêve d'un grand club européen", Le Soir, 4 février 2002
  12. "L'OM s'entend avec Galatasaray sur le transfert de Mario Jardel à Marseille", TVA Nouvelles, 29 juin 2001
  13. "OM : Jardel va signer", Maxifoot
  14. "OM : pourquoi Mario Jardel n’a jamais signé", FootMercato, 22 février 2009
  15. Jardel strike lands Sporting Portuguese double, ESPN, 13 mai 2002
  16. "FC Porto VS Sporting CP : un point commun, beaucoup de différences" sur le site de la FIFA
  17. (en) Stephen Bierley, « Jardel set for fast learning curve as Allardyce adds conditional clause », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  18. Bolton banking on a once brilliant Brazilian, The Telegraph, 15 août 2003
  19. a et b "Bolton old boy Jardel lifts the lid on cocaine abuse in football", Daily Mail, 28 avril 2008
  20. Jardel joins Newell's old boys, SBS, 14 juin 2004
  21. Jardel abandons Alaves after less than a month, ESPN, 22 février 2005
  22. Goias : Signature de Jardel, Football 365, 16 septembre 2005
  23. Jardel returns to Portugal with Beira Mar, ESPN, 17 juillet 2006
  24. Jardel leaves struggling Beira-Mar, UEFA.com, 11 janvier 2007
  25. Jardel tries his luck in Cyprus, UEFA.com, 18 janvier 2007
  26. The best and worst A-League imports, News.com.au, 22 octobre 2012
  27. Former Jets striker confesses cocaine ruined his life, Sydney Morning Herald, 1er mai 2008
  28. De retour à Ferroviaro
  29. "Jardel joue toujours", SoFoot, 23 décembre 2010
  30. Mario Jardel: "Je veux devenir entraîneur", Gentside, 1er octobre 2011
  31. Ex-Beira-Mar Mário Jardel e Danrlei eleitos deputados, Site du club de Beira-Mar, 8 octobre 2014
  32. Jardel lors de la Recopa Sudamericana
  33. Jardel en demi-finale de la Coupe du Portugal 1997
  34. Jardel lors de la finale de Supercoupe portugaise 1996
  35. Jardel lors de la finale de la Coupe du Portugal 1998
  36. Jardel lors de la finale de Supercoupe portugaise 1997
  37. Jardel lors de la finale de Supercoupe portugaise 1998
  38. Jardel lors de la finale de Supercoupe portugaise 1999
  39. Jardel en Coupe du Portugal 2000
  40. Jardel en Coupe de Portugal 2007

Lien externe[modifier | modifier le code]