Mario Hirlé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mario Hirlé
1965 Domicile 15 pl du Temple Neuf Strasbourg.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Instrument

Mario Hirlé (mai 1925-1992) est un musicien, auteur-compositeur. Cofondateur avec Germain Muller et Raymond Vogel, du cabaret strasbourgeois bilingue le Barabli, il participe aux Compagnons de la chanson entre 1952 et 1953 puis en 1955.

Biographie[modifier | modifier le code]

Durant ses jeunes années, Mario Hirlé est un musicien connu à Strasbourg. Alors qu'il est "réquisitionné" par les Allemands pendant la guerre, il suit ses études de chef d'orchestre à Trossingen sous la direction de Hugo Hermann. En 1949, il monte l'Amical Club du Jazz, un big band formé de professionnels et d'amateurs au nombre de quinze tous passionnés de jazz. Un des membres en est Michel Hausser, un élève de Mario Hirlé. Le groupe s'éteint dans les années soixante.

Pour le Barabli, il compose les musiques qui accompagnent les textes de Germain Muller[1].

Sa tournée américaine avec les Compagnons de la chanson du au où il remplace Gérard Sabbat les conduit ainsi au Waldorf-Astoria de New York, au Palmer House de Chicago, au Thunderbird Casino à Las Vegas ou à l'Ambassador Hotel de Los Angeles. Pendant son absence, André Roos prend sa place au Barabli. Une seconde fois en 1955, Mario Hirlé remplace Jo Frachon pour une tournée à Londres au Palace Theater. Jean-Louis Jaubert lui propose alors un engagement définitif, mais Mario Hirlé reste fidèle au Barabli alsacien.

Il compose avec Germain Muller plusieurs opérettes dont "Prospectus" écrit pour 52 musiciens[2]. Il est aussi l'auteur de plusieurs compositions et arrangements pour l'orchestre du Südwestrundfunk dans les années soixante.


Sa femme Raymonde réside à Strasbourg dans l'appartement familial, où il a composé au piano ses derniers morceaux jusqu'à son décès en 1991.

Il est le père de Isabelle (née Hirlé), Carine (née Hirlé) et Ronald Hirlé.


Il a comme petits enfants :

Alban, Juliette et Grégoire Molines ;

Lionel Hirlé (lauréat des Victoires de la musique 2017 et 2018) ;

Gaspard Glanz, né en 1987 (Journaliste Reporter d'Images ayant fondé le média Taranis.News) ;

Et Jules Nast, né en 1993.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Alvezio Buonasorte, « Qui étiez-vous, Germain Muller ? », L'Alsace, (consulté le 1er décembre 2015)
  2. INA

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]