Mario Frick (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mario Frick et Frick.

Mario Frick
Image illustrative de l’article Mario Frick (football)
Biographie
Nationalité Drapeau : Liechtenstein Liechtensteinois
Naissance (45 ans)
Lieu Coire (Suisse)
Taille 1,82 m (6 0)
Période pro. 1990-2016
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1982-1990 Drapeau : Liechtenstein FC Balzers
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1990-1994 Drapeau : Liechtenstein FC Balzers 97 (49)
1994-1996 Drapeau : Suisse FC Saint-Gall 60 (11)
1996-1999 Drapeau : Suisse FC Bâle 80 (30)
1999-2000 Drapeau : Suisse FC Zurich 41 (7)
2001 Drapeau : Italie SS Arezzo 23 (16)
2001-2002 Drapeau : Italie Hellas Vérone 24 (7)
2002-2006 Drapeau : Italie Ternana UC 133 (44)
2006-2009 Drapeau : Italie Robur Sienne88 (13)
2009-2010 Drapeau : Suisse FC Saint-Gall 41 (5)
2011 Drapeau : Suisse GC Zurich 8 (1)
2011-2016 Drapeau : Liechtenstein FC Balzers 71 (7)
Total 666 (190)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1993-2015 Drapeau : Liechtenstein Liechtenstein 125 (16)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2012-2017Drapeau : Liechtenstein FC Balzers
2017-2018Drapeau : Liechtenstein Liechtenstein M18 et M19
2018Drapeau : Liechtenstein Liechtenstein M16
2018-Drapeau : Liechtenstein FC Vaduz
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 19 avril 2019

Mario Frick est un footballeur liechtensteinois né le 7 septembre 1974, à Coire (Suisse), devenu entraîneur. Mario Frick est l'un des rares footballeurs d'envergure internationale à avoir joué pour le Liechtenstein, dont il est le meilleur buteur avec 16 buts en 125 sélections.

En club[modifier | modifier le code]

Mario Frick évolue en tant qu'attaquant au FC Balzers, où il commence son parcours pro. Il rejoint rapidement l'élite suisse, passant par les plus grands clubs helvètes.

Au début des années 2000, il devient le premier joueur du Liechtenstein à évoluer en Série A, portant les couleurs du Hellas Vérone. Il redescend dans les séries inférieures italiennes, mais ses performances à Ternana lui permettent de retrouver l'élite avec Sienne.

De retour en Suisse, il retrouve Saint-Gall avant un passage anecdotique aux Grashoppers. Il retrouve ensuite le club de ses débuts, le FC Balzers, en 2011. Il devient ensuite joueur-entraîneur avant de raccrocher les crampons à 42 ans, en juin 2016.

En sélection[modifier | modifier le code]

En sélection, Mario Frick n'évolue pas comme buteur, mais en retrait.

Le 26 octobre 1993, il effectue son premier match en équipe nationale lors d'un match amical face à l'Estonie (défaite 0-2)[1].

Il marque son premier but le 1er septembre 1997 face à la Roumanie lors des qualifications pour la Coupe du monde 1998 (défaite 1-8), puis son deuxième but le 14 octobre 1998 face à l'Azerbaïdjan lors des qualifications pour l'Euro 2000, match qui sera également sa première victoire en équipe nationale (2-1)[1].

Le 13 octobre 2004, il marque un but sur pénalty face au Luxembourg[1] dans ce qui deviendra la plus large victoire de l'histoire de l'équipe du Liechtenstein (4-0).

Le , il fête sa 100e sélection lors d'un match amical face à la Suisse, au Rheinpark Stadion de Vaduz[2]. À cette occasion, il porte le numéro 100 et effectue la passe décisive sur le but de Marco Ritzberger, le premier inscrit face à la Suisse[2].

À 40 ans et 1 jour, il est encore titulaire en match de qualification à l'Euro 2016 en Russie le 8 septembre 2014 (défaite 4-0). Lors de ce match il est défenseur central, porte le numéro 10, et est bien sûr capitaine de sa sélection[3].

Son dernier match international a lieu en octobre 2015, en clôture des éliminatoires pour l'Euro 2016, lors d'un déplacement en Autriche. Il quitte le jeu à la 89e minute de la rencontre après 21 ans et 350 jours en équipe nationale, 125 sélections et 16 buts pour la Nati. Alors âgé de 41 ans et 35 jours, il établit le record du joueur le plus âgé en équipe nationale du Liechtenstein[4].

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1. Sportpark Eschen-Mauren, Eschen (Liecht.) Drapeau : Roumanie Roumanie 1-7 1-8 Éliminatoires Coupe du monde 1998
2. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Azerbaïdjan Azerbaïdjan 1-0 2-1 Éliminatoires Euro 2000
3. Dreisamstadion, Fribourg (Allemagne) Drapeau : Allemagne Allemagne 2-2 2-8 Match amical
4. Tórsvøllur, Tórshavn (Îles Féroé) Drapeau : Îles Féroé Îles Féroé 1-0 1-3 Match amical
5. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Saint-Marin Saint-Marin 1-0 2-2 Match amical
6. Stade Josy Barthel, Luxembourg (Lux.) Drapeau : Luxembourg Luxembourg 3-0 4-0 Éliminatoires Coupe du monde 2006
7. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Lettonie Lettonie 1-1 1-3 Éliminatoires Coupe du monde 2006
8. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Luxembourg Luxembourg 1-0 3-0 Éliminatoires Coupe du monde 2006
9. Ullevi, Göteborg (Suède) Drapeau : Suède Suède 1-1 1-3 Éliminatoires Euro 2008
10. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Autriche Autriche 1-0 1-2 Match amical
11. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Lettonie Lettonie 1-0 1-0 Éliminatoires Euro 2008
12. Windsor Park, Belfast (Irlande du Nord) Drapeau : Irlande du Nord Irlande du Nord 1-3 1-3 Éliminatoires Euro 2008
13. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Islande Islande 1-0 3-0 Éliminatoires Euro 2008
14. Stade olympique, Helsinki (Finlande) Drapeau : Finlande Finlande 1-0 1-2 Éliminatoires Coupe du monde 2010
15. Hampden Park, Glasgow (Écosse) Drapeau : Écosse Écosse 1-0 1-2 Éliminatoires Euro 2012
16. A. Le Coq Arena, Tallinn (Estonie) Drapeau : Estonie Estonie 1-0 1-1 Match amical

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Luis Fernando Passo Alpuin, « Mario Frick - Century of International Appearances », sur www.rsssf.com (consulté le 10 octobre 2018)
  2. a et b Voir l'article sur le site 20min.ch. Consulté le 11 août 2011.
  3. (it)Frick, ma dove giochi? A 40 anni diventa difensore, La Gazzetta dello Sport, 8 septembre 2014
  4. (en) Neil Morrison, Luca Gandini, João Simões et Eric Villante, « Oldest and youngest players and goal-scorers in international football », sur www.rsssf.com (consulté le 10 octobre 2018)