Mario Frick (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mario Frick et Frick.
Mario Frick
AUT vs. LIE 2015-10-12 (194).jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Liechtenstein Balzers
Numéro 7
Biographie
Nom Mario Frick
Nationalité Drapeau : Liechtenstein Liechtensteinois
Naissance (41 ans)
Lieu Coire (Suisse)
Taille 1,82 m
Période pro. Depuis 1990
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1982-1990 Drapeau : Liechtenstein FC Balzers
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1990-1994 Drapeau : Liechtenstein FC Balzers 97 (49)
1994-1996 Drapeau : Suisse FC Saint-Gall 60 (11)
1996-1999 Drapeau : Suisse FC Bâle 80 (30)
1999-2000 Drapeau : Suisse FC Zurich 41 (7)
2001 Drapeau : Italie AC Arezzo 23 (16)
2001-2002 Drapeau : Italie Hellas Vérone 24 (7)
2002-2006 Drapeau : Italie Ternana 133 (44)
2006-2009 Drapeau : Italie AC Sienne 88 (13)
2009-2010 Drapeau : Suisse FC Saint-Gall 41 (5)
2011 Drapeau : Suisse Grasshopper Zurich 8 (1)
2011- Drapeau : Liechtenstein Balzers 29 (6)
Total 524 (189)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1993-2015 Drapeau : Liechtenstein Liechtenstein 125 (16)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Mario Frick est un footballeur liechtensteinois né le 7 septembre 1974 à Coire (Suisse). Mario Frick est l'un des rares footballeurs d'envergure internationale à jouer pour le Liechtenstein, dont il est le meilleur buteur avec 16 buts en 125 sélections.

En club[modifier | modifier le code]

Mario Frick évolue au poste de buteur, notamment à l'AC Sienne.

En sélection[modifier | modifier le code]

En sélection, Mario Frick n'évolue pas comme buteur, mais en retrait.

Le , il fête sa 100e sélection lors d'un match amical face à la Suisse, au Rheinpark Stadion de Vaduz[1]. À cette occasion, il porte le numéro 100 et effectue la passe décisive sur le but de Marco Ritzberger, le premier inscrit face à la Suisse[1].

À 40 ans et 1 jour, il est encore titulaire en match de qualification à l'Euro 2016 en Russie le 8 septembre 2014 (défaite 4-0). Lors de ce match il est défenseur central, porte le numéro 10, et est bien sûr capitaine de sa sélection[2].

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1. Sportpark Eschen-Mauren, Eschen (Liecht.) Drapeau : Roumanie Roumanie 1-7 1-8 Éliminatoires Coupe du monde 1998
2. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Azerbaïdjan Azerbaïdjan 1-0 2-1 Éliminatoires Euro 2000
3. Dreisamstadion, Fribourg (Allemagne) Drapeau : Allemagne Allemagne 2-2 2-8 Match amical
4. Tórsvøllur, Tórshavn (Îles Féroé) Drapeau : Îles Féroé Îles Féroé 1-0 1-3 Match amical
5. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Saint-Marin Saint-Marin 1-0 2-2 Match amical
6. Stade Josy Barthel, Luxembourg (Lux.) Drapeau : Luxembourg Luxembourg 3-0 4-0 Éliminatoires Coupe du monde 2006
7. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Lettonie Lettonie 1-1 1-3 Éliminatoires Coupe du monde 2006
8. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Luxembourg Luxembourg 1-0 3-0 Éliminatoires Coupe du monde 2006
9. Ullevi, Göteborg (Suède) Drapeau : Suède Suède 1-1 1-3 Éliminatoires Euro 2008
10. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Autriche Autriche 1-0 1-2 Match amical
11. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Lettonie Lettonie 1-0 1-0 Éliminatoires Euro 2008
12. Windsor Park, Belfast (Irlande du Nord) Drapeau de l'Irlande du Nord Irlande du Nord 1-3 1-3 Éliminatoires Euro 2008
13. Rheinpark Stadion, Vaduz (Liecht.) Drapeau : Islande Islande 1-0 3-0 Éliminatoires Euro 2008
14. Stade olympique, Helsinki (Finlande) Drapeau : Finlande Finlande 1-0 1-2 Éliminatoires Coupe du monde 2010
15. Hampden Park, Glasgow (Écosse) Drapeau : Écosse Écosse 1-0 1-2 Éliminatoires Euro 2012
16. A. Le Coq Arena, Tallinn (Estonie) Drapeau : Estonie Estonie 1-0 1-1 Match amical

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Voir l'article sur le site 20min.ch. Consulté le 11 août 2011.
  2. (it)Frick, ma dove giochi? A 40 anni diventa difensore, La Gazzetta dello Sport, 8 septembre 2014