Mario Abdo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mario Abdo Benítez
Illustration.
Mario Abdo en août 2018.
Fonctions
Président de la République du Paraguay
En fonction depuis le
(8 mois et 9 jours)
Élection 22 avril 2018
Vice-président Hugo Velázquez
Prédécesseur Horacio Cartes
Président de la Chambre des sénateurs du Paraguay

(11 mois et 30 jours)
Élection
Prédécesseur Blas Antonio Llano Ramos
Successeur Roberto Ramón Acevedo Quevedo
Sénateur du Paraguay
En fonction depuis le
(5 ans, 9 mois et 25 jours)
Élection 21 avril 2013
Biographie
Nom de naissance Mario Abdo Benítez
Date de naissance (47 ans)
Lieu de naissance Asuncion (Paraguay)
Nationalité paraguayenne
Parti politique Parti colorado

Mario Abdo
Présidents de la République du Paraguay

Mario Abdo Benítez, né le à Asuncion (Paraguay), est un homme d'État paraguayen, ancien président de la Chambre des sénateurs de 2015 à 2016, président de la République depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Mario Abdo Benítez, secrétaire personnel du général Alfredo Stroessner, qui a dirigé le Paraguay de 1954 à 1989[1], et de Ruth (Manón) Benítez Perrier[2].

Il fait ses études aux États-Unis où il obtient un diplôme en marketing[1].

En 2006, il participe aux funérailles de l'ex-dictateur, exilé au Brésil, et propose un hommage du Parti colorado dont il est membre[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Vice-président du Parti Colorado en 2005, élu sénateur en 2013, puis président du Parlement en 2015, il s'oppose par la suite au président Horacio Cartes, issu du même parti que lui[1].

Candidat à l'élection présidentielle de 2018[3]. Il soutient notamment la poursuite de la politique économique de l'actuel gouvernement et la réforme du système judiciaire, jugé corrompu. Tout comme son adversaire libéral, il s'oppose à la légalisation de l'avortement et au mariage homosexuel[1]. Il est finalement élu avec 46,49 % des voix, contre 42,72 % pour son adversaire Efraín Alegre. L'opposition dénonce des fraudes et réclame un nouveau décompte des bulletins[4].

Mario Abdo est investi le 15 aout 2018. Son prédécesseur Horacio Cartes, avec lequel il est en conflit, n'est pas présent à la cérémonie[5].

En septembre 2018, il annule la décision de son prédécesseur de transférer l'ambassade paraguayenne de Tel Aviv à Jérusalem, estimant ne pas avoir été consulté, et déclare avoir pris cette décision pour « contribuer à l'intensification des efforts diplomatiques régionaux et internationaux dans le but de parvenir à une paix élargie, juste et durable au Moyen-Orient »[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Paraguay: le conservateur Abdo Benitez favori face à Alegre », sur Boursorama,
  2. “Yo vengo para cambiar la realidad del Paraguay...”, ABC Color, 8 avril 2018.
  3. Le conservateur Mario Abdo Benitez, grand favori de la présidentielle au Paraguay, Le Monde, 22 avril 2018.
  4. (es) Europa Press, « Alegre denuncia un "fraude" en el escrutinio inicial de los votos emitidos en las elecciones presidenciales de Paraguay », europapress.es,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2018)
  5. « Benitez, un enfant de la dictature, au pouvoir au Paraguay », Courrier international,‎ (lire en ligne, consulté le 15 août 2018)
  6. « Le Paraguay transfère à nouveau son ambassade en Israël à Tel Aviv », sur Europe 1 (consulté le 6 septembre 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]