Marina Ladynina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marina Ladynina
Description de cette image, également commentée ci-après
Ladynina dans le film Le Secrétaire de Raïkom (1942)
Nom de naissance Marina Alekseevna Ladynina
Naissance
Drapeau de l'Empire russe Gouvernement de Smolensk, Empire russe
Nationalité russe puis soviétique
Décès (à 94 ans)
Moscou, Drapeau de l'URSS Union soviétique
Profession actrice
Films notables Les Tractoristes (1939)
Les Cosaques de Kouban (1949)

Marina Alekseevna Ladynina (en russe : Мари́на Алексе́евна Лады́нина), née le dans le Gouvernement de Smolensk et morte le à Moscou, est une actrice soviétique. Artiste du peuple de l'URSS elle fut lauréate des cinq Prix Staline[1]. Sa carrière fut lancée par son mari, le réalisateur Ivan Pyriev et s'est brutalement arrêtée après leur divorce. À la fin de sa vie, Ladynina jouissant jadis d'une célébrité nationale, vécut pratiquement recluse et oubliée de tous[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ladynina est née dans le village Skotinino dans la famille de quatre enfants dont elle était l’aînée. Ses parents étaient des paysans illettrés. Peu après, la famille vint s'installer dans le village Nazavoro près d'Atchinsk où Marina a suivi sa scolarité. Elle travaille comme institutrice et joue dans des spectacles de théâtre amateur. Sur le conseil d'un ami, elle part pour Moscou en 1929 et passe le concours d'entrée de l'Académie russe des arts du théâtre. Diplômée en 1933, elle intègre la troupe du Théâtre d'art de Moscou où elle reste jusqu'en 1935. Elle rencontre Ivan Pyriev. Leur fils Andreï naquit avant qu'ils se marient en 1938, il porte donc le nom de famille de sa mère.

Les rôles dans les films de Pyriev propulsent Ladynina au rang des plus grandes actrices du cinéma soviétique de l'époque. En 1954, elle joue une femme abandonnée par son mari dans L'Épreuve de fidélité. Par une ironie du sort ce scénario se réalisera pour elle dans la vraie vie. Pyriev la quitte après le tournage du film, leur divorce sera prononcé en 1968.

Refusant d'incarner les femmes d'âge mûr et avancé, Ladynina interrompt sa carrière cinématographique. Les rumeurs prétendant que Pyriev empêchait ses collègues réalisateurs d'employer son ex-femme dans leurs films circulaient dans les médias, elles furent cependant démenties par le fils de l'actrice[3]. Elle travailla un temps au Théâtre national d'acteur de cinéma, parcourant le pays participant aux soirées-rencontres avec le public. Puis elle se fait oublier. Les dix dernières années Ladynina ne voulait voir personne à part quelques amis très proches parmi lesquels il y avait Naïna Eltsina, l'épouse de l'ancien président du Soviet suprême de la République socialiste fédérative soviétique de Russie.

L'actrice décède dans l'un des hôpitaux de Moscou, à l'âge de 94 ans. Elle est inhumée au cimetière de Novodevitchi.

Son fils, Andreï Ladynine (1938-2011), après les études dans la classe de maître de Grigori Kozintsev à l'Institut national de la cinématographie est devenu acteur, scénariste et réalisateur. Le petit-fils, Ivan Andreevitch Ladynine, est historien-égyptologue[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Marina Ladynina. », sur kinoglaz.fr (consulté le 20 mai 2015)
  2. (ru) Vitaly Vulf, « Марина Ладынина. Свет звезды. », sur v-vulf.ru,‎ (consulté le 20 mai 2015)
  3. (ru) « Вся неправда о Марине Ладыниной. », sur Moskovski Komsomolets,‎ (consulté le 21 mai 2015)
  4. (ru) « "Востоковеды". Ладынин Иван Андреевич. », sur livejournal.com,‎ (consulté le 21 mai 2015)
  5. (ru) Boris Eltsine, « УКАЗ Президента РФ от 11.06.1998 N 702 "О НАГРАЖДЕНИИ ОРДЕНОМ ПОЧЕТА ЛАДЫНИНОЙ М.А." . », sur kremlin.ru,‎ (consulté le 20 mai 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :