Marilyne Canto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marilyne et Canto.
Marilyne Canto
Description de cette image, également commentée ci-après

Marilyne Canto en 2013.

Naissance (53 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de France Française
Profession Actrice, réalisatrice

Marilyne Canto est une actrice et réalisatrice française née le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Après avoir débuté, adolescente, dans L'Hôtel de la plage en 1978, puis tourné dans la série à succès Joëlle Mazart, Marilyne Canto prend des cours de comédie au théâtre national de Strasbourg, dont elle ressort diplômée en 1990[réf. nécessaire]. Ne tardant pas à s'imposer comme une comédienne attachante du jeune cinéma français[non neutre], celle qui fut la compagne de l'acteur Benoît Régent[réf. nécessaire] (mort en 1994) tourne avec des metteurs en scène aussi délicats que Manuel Poirier, Jean-Claude Biette ou Dominique Cabrera. Celle-ci lui offre quelques-uns de ses plus beaux rôles[non neutre] : la syndicaliste fervente de Nadia et les hippopotames (1997) ou la mère fugueuse du Lait de la tendresse humaine (2001).

Aperçue chez Raoul Ruiz, Jacques Doillon, Marilyne Canto se révèle très à l'aise dans le registre de la fantaisie, comme l'ont prouvé ses prestations[non neutre] dans les comédies farfelues d'Hervé Le Roux : Grand Bonheur en 1993 et On appelle ça... le printemps en 2001. Pierre Salvadori ne s'y trompe pas[non neutre], et lui confie en 2003 le rôle de la petite amie excédée de Daniel Auteuil dans Après vous. Trois ans plus tard, elle campe une juge d'instruction tout aussi opiniâtre que sa collègue Isabelle Huppert dans le corrosif L'Ivresse du pouvoir de Claude Chabrol.

Assistante de Philippe Garrel sur Le Cœur fantôme en 1996, elle a par ailleurs signé quatre courts-métrages : Nouilles en 1987 ; Fais de beaux rêves, en 2005, pour lequel elle reçoit le César du meilleur court-métrage en 2007 et dans lequel elle joue aux côtés de celui qui est aussi son partenaire à la ville, Antoine Chappey[réf. nécessaire] ; et deux en 2007 : Oui, peut-être et C'est d'accord, tous deux présentés au festival international du film de La Rochelle.

Elle retrouve Antoine Chappey au cinéma dans où il joue respectivement sa compagne dans la comédie Le Prochain film (2013) de René Féret, et son amant dans la comédie dramatique Le Sens de l'humour, premier long métrage qu'elle réalise en 2014. Ce dernier est sélectionné à Locarno.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Réalisatrice / scénariste[modifier | modifier le code]

Assistant réalisateur[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • 1997 : Meilleur second rôle féminin (Prix du public) au Festival Jean Carmet de Moulins pour son interprétation dans L'autre côté de la mer de Dominique Cabrera
  • Nouilles : court métrage : Grand prix du jury festival de Brest, mention spéciale du jury Clermont-Ferrand, prime à la qualité, sélectionné à la quinzaine des réalisateurs Cannes et au festival de Berlin
  • Fais de beaux rêves : Grand prix du jury festival Entrevue de Belfort, Grand prix festival de Clermont Ferrand, Grand prix du festival Paris tout court Pantin, César du meilleur court-métrage, Grand prix du festival de Cabourg
Marilyne Canto en 2013 au FIFF de Namur.

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Chevalier puis officier des Arts et des Lettres

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Fondation Gan, « Marilyne Canto : Lauréat 2011 », sur fondation-gan.com, Fondation Gan, (consulté le 16 novembre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]