Marilyn Strathern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’anthropologie
Cet article est une ébauche concernant l’anthropologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Marilyn Strathern (née Ann Marilyn Evans le 6 mars 1941) est une anthropologue britannique. Elle a réalisé plusieurs études de terrain chez les papous en Nouvelle-Guinée et elle enseigne actuellement l'anthropologie sociale à l'université de Cambridge[1]

Ses recherches portent notamment sur le genre sexuel (Gender), les technologies de reproduction ou encore la propriété intellectuelle. [1]. En 1971, elle publie Self-Decoration in Mount Hagen, puis un an après Women in Between, deux ouvrages issus de ses séjours en Nouvelle-Guinée.

Publications[modifier | modifier le code]

  • avec Andrew Strathern, Self-decoration in Mount Hagen, Londres : Duckworth, 1971.
  • Women in between: female roles in a male world: Mount Hagen, New Guinea, Londres, New York : Seminar Press, 1972.
  • Official and unofficial courts: legal assumptions and expectations in a highlands community, New Guinea Research Unit, Australian National University, [1972].
  • No money on our skins: Hagen migrants in Port Moresby, Port Moresby : New Guinea Research Unit, Australian National University, 1975.
  • avec Carol P. MacCormack (éd.), Nature, culture and gender, Cambridge : Cambridge University Press, 1980.
  • Kinship at the core: an anthropology of Elmdon, a village in north-west Essex in the nineteen sixties, with a foreword by Audrey Richards and an epilogue by Frances Oxford, Cambridge : Cambridge University Press, 1981.
  • (éd.), Dealing with inequality : analysing gender relations in Melanesia and beyond, essays by members of the 1983/1984 Anthropological Research Group at the Research School of Pacific Studies, The Australian National University, Cambridge : Cambridge University Press, 1987.
  • The gender of the gift : problems with women and problems with society in Melanesia, Berkeley ; Londres : University of California Press, 1988.
  • avec Maurice Godelier (éd.), Big men and great men : personifications of power in Melanesia, Cambridge : Cambridge University Press ; Paris : Éditions de la Maison des sciences de l'homme, 1991.
  • Partial connections, Savage, Md : Rowman & Littlefield Publishers, 1991.
  • After nature: English kinship in the late twentieth century, Cambridge : Cambridge University Press, 1992.
  • Reproducing the future: essays on anthropology, kinship and the new reproductive technologies, Manchester : Manchester University Press, 1992.
  • New certainties for old? The case of an enabling technology, Lancaster : Centre for the Study of Cultural Values, 1994.
  • The relation: issues in complexity and scale, Cambridge : Prickly Pear Press, 1995.
  • (éd.), Shifting contexts : transformations in anthropological knowledge, Londres : Routledge, 1995.
  • Property, substance and effect : anthropological essays on persons and things, Londres : Athlone, 1999.
  • (éd.), Audit cultures: anthropological studies in accountability, ethics, and the academy, Londres : Routledge, 2000.
  • Commons and borderlands: working papers on interdisciplinarity, accountability and the flow of knowledge, Wantage : Sean Kingston, 2004.
  • avec Eric Hirsch (éd.), Transactions and creations: property debates and the stimulus of Melanesia, New York ; Oxford : Berghahn Books, 2004.
  • Partial connections, Walnut Creek, CA : AltaMira Press, 2004. (Updated ed.)
  • Kinship, law and the unexpected: relatives are always a surprise, New York ; Cambridge : Cambridge University Press, 2005.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Voir sa notice biographique, e-museum, Minnesota State University, Mankato. Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « MSU » est défini plusieurs fois avec des contenus différents

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]