Marilyn Hacker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hacker.
Marilyn Hacker
Naissance (74 ans)
New York, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain

Œuvres principales

  • Presentation Piece

Marilyn Hacker, née le à New York, est une poétesse, essayiste, traductrice américaine[1], [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'une famille d'immigrants d'origine juive, Marilyn Hacker, grandit dans le Bronx[3], Ses parents étaient des chimistes qui finirent leur carrière comme enseignants, sa mère dans une public school de New York City , son père au City College of New York.

Elle fait ses études au Bronx High School of Science, enfant surdouée, elle entre à 15 ans à la New York University où elle obtiendra un Bachelor of Arts.

À l'âge de dix-huit ans, elle épouse l'un de ses condisciples du même âge, Samuel R. Delany. Ensemble ils publient leurs poèmes dans le University literary magazine. Ils ont une fille, et vivent librement chacun de leur côté. Ils divorcent en 1979.

Elle se fait connaître pour ses poèmes dès l'université. Certains apparaissent dans un roman de son mari, Babel 17 (1966), dont elle a inspiré l'héroïne Rydra Wong.

Les critiques la placent généralement dans la lignée d'Adrienne Rich. Elle a dédié certains poèmes à Muriel Rukeyser[4], Edmund White ou Geneviève Pastre. Par-delà les affinités (bisexualité, féminisme), elle possède un ton très personnel et un goût de la recherche formelle qui l'a poussée à s'intéresser aux formes fixes de la poésie française comme la villanelle. Elle a également traduit des poètes français comme Vénus Khoury-Ghata, Hédi Kaddour ou Claire Malroux.

Elle s'installe à Paris en 2008[5], elle fait connaitre son oeuvre aux parisiens en participant, entre autres, aux Cycles de lecture des Ivy Writers[6].

Elle est élue en 2008, chancelière du bureau de l'Academy of American Poets[7].

Marilyn Hacker enseigne la littérature anglaise au City College of New York. Elle partage sa vie entre New York et Paris.

Publications[modifier | modifier le code]

Poésies[modifier | modifier le code]

  • 1974, Presentation Piece,  Éd. Viking Press, N.Y—Winner of the National Book Award[8], [9].
  • 1976, Separations , Éd. Knopf
  • 1980, Taking Notice,  Éd. Knopf
  • 1985, Assumptions,  Éd. Knopf
  • 1986, Love, Death, and the Changing of the Seasons,  Éd. W. W. Norton & Company
  • 1990, Going Back to the River, Éd. Random House
  • 1991, The Hang-Glider's Daughter: New and Selected Poems , Éd. Onlywomen Pr Ltd
  • 1994, Selected Poems: 1965 - 1990,  Éd. W. W. Norton & Company
  • 1995, Winter Numbers: Poems ,  Éd. W. W. Norton & Company
  • 2000, Squares and Courtyards ,  Éd. W. W. Norton & Company 
  • 2003, Desesperanto: Poems 1999-2002 Éd. W. W. Norton & Company 
  • 2003, First Cities: Collected Early Poems 1960-1979, Éd. W. W. Norton & Company
  • 2006, Essays on Departure: New and Selected Poems, Éd.  Carcanet Press, Manchester
  • 2009, Names: Poems, Éd. W. W. Norton & Company
  • 2015, A Stranger's Mirror: New and Selected Poems 1994 - 2014, Éd. W. W. Norton & Company

Essai[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

Anthologies[modifier | modifier le code]

Comme éditrice[modifier | modifier le code]

  • (en) Poetry to Heal Your Blues, 2005
    Anthologie de plusieurs auteurs

Articles, lectures et interviews[modifier | modifier le code]

  • 2013, Lecture aux Ivy Writing avec Habib Tengour[6]
  • 2011, Poetry As a Bridge Across Cultures, par Anis Shivani[10]
  • 2007, Nights of 1964-1966: The Old Reliable[11]
  • 2006, Essays on Departure au Village Voice, librairie anglophone de la rue Princesse à Paris[12]
  • 2005, Rencontre avec Marilyn Hacker, par Florence Trocmé[13]
  • 2005, Entretien avec Marilyn Hacker, Université Toulouse II-Le Mirail[14]
  • 1992, Love, Death, and the Changing of the Seasons, au Center for 21st Century Studies[15]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2010, le PEN/Voelcker Award for Poetry[16]
  • 2009, le PEN Award for Poetry in Translation pour King of a Hundred Horsemen de Marie Étienne[16]
  • 2009, Robert Fagles Translation Prize from the National Poetry Series[17]
  • 1994, Prix Lambda Literary dans la catégorie Lesbian Poetry pour Winter Numbers
  • 1990, Prix Lambda Literary dans la catégorie Lesbian Poetry pour Going Back to the River
  • 1974, National Book Award , pour Presentation Piece[18]
  • 1973, le Lamont Poetry Prize[19]

 Liens externes[modifier | modifier le code]

https://www.poetryfoundation.org/poets/marilyn-hacker

https://www.poets.org/poetsorg/poet/marilyn-hacker

https://www.pshares.org/issues/spring-1996/about-marilyn-hacker-profile

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Marilyn Hacker, « Marilyn Hacker », sur Marilyn Hacker, (consulté le 22 juillet 2017)
  2. (en) « Marilyn Hacker », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « About Marilyn Hacker: A Profile | Ploughshares », sur www.pshares.org (consulté le 22 juillet 2017)
  4. (en) « Muriel Rukeyser », sur Poetry Foundation, (consulté le 22 juillet 2017)
  5. « Marilyn Hacker - Marilyn Hacker Biography - Poem Hunter », sur www.poemhunter.com (consulté le 22 juillet 2017)
  6. a et b (en) « Ivy Writers – Marilyn Hacker and Habib Tengour », Paris Lit Up,‎ (lire en ligne)
  7. (en) aapone, « Marilyn Hacker and Edward Hirsch Elected to the Board of Chancellors of the Academy of American Poets », sur Marilyn Hacker and Edward Hirsch Elected to the Board of Chancellors of the Academy of American Poets, (consulté le 22 juillet 2017)
  8. « 1975 National Book Awards Winners and Finalists, The National Book Foundation », sur www.nationalbook.org (consulté le 22 juillet 2017)
  9. (en) PRESENTATION PIECE by Marilyn Hacker | Kirkus Reviews (lire en ligne)
  10. (en) Anis Shivani, « Poetry As a Bridge Across Cultures: Anis Shivani Interviews Marilyn Hacker », sur Huffington Post, (consulté le 22 juillet 2017)
  11. (en) « Marilyn Hacker | poetryarchive.org », sur www.poetryarchive.org (consulté le 22 juillet 2017)
  12. « Une lecture de Marilyn Hacker hier, à Paris », sur Poezibao (consulté le 22 juillet 2017)
  13. « Rencontre avec Marilyn Hacker », sur Poezibao (consulté le 22 juillet 2017)
  14. « ENTRETIEN AVEC MARILYN HACKER, POÈTE ENTRE DEUX PAYS »
  15. « Archives, Center for 21st Century Studies, Marilyn Hacker », sur www4.uwm.edu (consulté le 22 juillet 2017)
  16. a et b (en) « Marilyn Hacker - PEN America », PEN America,‎ (lire en ligne)
  17. (en) « Robert Fagles Translation Prize Archives - National Poetry Series », sur National Poetry Series (consulté le 22 juillet 2017)
  18. (en) « Marilyn Hacker », sur Poetry Foundation, (consulté le 22 juillet 2017)
  19. (en) « List of winners of the James Laughlin Award », Wikipedia,‎ (lire en ligne)