Mariko Asabuki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mariko Asabuki
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (36 ans)
Tokyo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
朝吹真理子Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Ryōji Asabuki (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Kōtarō Watanabe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

Mariko Asabuki (朝吹 真理子, Furukawa Makoto?) née le à Tokyo est une écrivaine japonaise.

Elle est née dans une famille de traducteurs littéraires, d'universitaires et de politiciens. Son père est le poète Ryoji Asabuki[1].

Asabuki a obtenu un doctorat à l'université Keiō, portant sur le kabuki[2].

Pour son premier roman Ryūzeki (Nagare ato - Les traces), elle est récompensée en 2010 du prix Bunkamura des Deux Magots.

En 2011, alors qu'elle est encore étudiante, elle publie son deuxième roman, Kikotowa (きことわ), pour lequel elle reçoit le Prix Akutagawa[1].

Mariko Asabuki est mariée au designer Kōtarō Watanabe[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Fiction
Nonfiction
  • 抽斗のなかの海 (Hikidashi no naka no Umi - La mer dans le tiroir), Chuokoron-Shinsha, 2019, (ISBN 9784120052002)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Akutagawa Prize for new writers goes to Keio student, Tokyo man », Japan Times,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2018)
  2. « Discovering new authors », sur Japan Times, (consulté le 1er juillet 2018)
  3. (ja) « 芥川賞作家・朝吹真理子さん 7年の沈黙を破って世に問う「永遠」 », sur Sankei News,‎ (consulté le 30 août 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]