Marie de l'Immaculée de la Croix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mère Marie de l'Immaculée de la Croix
Image illustrative de l’article Marie de l'Immaculée de la Croix
Sainte
Naissance
Madrid, Espagne
Décès   (62 ans)
Séville, Espagne
Nom de naissance María Isabel Salvat Romero
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnole
Vénéré à Maison généralice de la Compagnie de la Croix à Séville
Béatification 18 septembre 2010
par le cardinal Angelo Amato
Canonisation 18 octobre 2015, place Saint-Pierre, Rome
par le pape François
Vénéré par l'Église catholique
Fête 31 octobre

Marie Isabelle Salavat Romero (en espagnol : María Isabel Romero) en religion Mère Marie de l'Immaculée de la Croix, (en espagnol : Madre María de la Purísima de la Cruz) née en 1926 à Madrid, décédée en 1998 à Séville, est une religieuse catholique espagnole du XXe siècle des Sœurs de la compagnie de la Croix, vénérée comme sainte par l’Église catholique. Elle est fêtée le 31 octobre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Maria Isabel Romero, de son nom de naissance, est née le à Madrid en Espagne, au sein d'une famille distinguée. Elle est baptisée dans l'église de la Conception de la rue Goya. Elle fait ses études primaires et supérieures au collège des Mères Irlandaises de la rue Velázquez de Madrid, où elle reçut la communion à l'âge de six ans.

L'adolescence de Maria Isabel se dépensa dans un important environnement culturel et religieux. Elle est une jeune fille élégante, d'un niveau social supérieur. Bien que peu bavarde, elle était très attrayante et avait beaucoup d'amis. Avec quelques compagnes, elle se plaisait à visiter des couvents. En 1942 eut lieu sa première rencontre avec les sœurs de la Compagnie de la Croix, fondée par sainte Angela de la Cruz. Cette congrégation avait pour but de servir les pauvres, les malades et les orphelins. Cette expérience la bouleverse, et contre l'avis de son père et, affrontant certaines critiques de son milieu, Maria Isabel décide de se faire religieuse dans cette congrégation, où elle a trouvé son idéal de vie spirituelle.

Vie religieuse[modifier | modifier le code]

Le 8 décembre 1944, âgée de 18 ans, elle fait son entrée comme postulante dans la Compagnie de la Croix, à Séville. Le 9 décembre 1952, elle prononce ses vœux perpétuels, et prend le nom de religieuse de : « Marie de l'Immaculée de la Croix ». Tout au long de son noviciat, elle se distingue de ses autres compagnes par son observation sans failles des règles de l'Institut, par son goût pour la prière et par l'exigence qu'elle se donne de vivre le charisme de la fondatrice, sainte Angela de la Cruz.

Remarquée par ses supérieurs, elle est rapidement nommée supérieure du couvent de Villanueva del Río y Minas. Elle sera dans le même temps directrice de nombreuses écoles de sa congrégation. Reconnue pour sa bonne pédagogie envers les enfants et pour l'exemplarité de sa vie religieuse, sœur Marie de l'Immaculée de la Croix gravit rapidement l'ordre hiérarchique de l'Institut. Elle devient maîtresse des novices puis provinciale de la Compagnie en Espagne. Le 11 février 1977, elle est élue supérieure générale de la Compagnie de la Croix, un poste qu'elle occupera pendant vingt-deux ans. Elle sera réélue à l'unanimité en 1983, en 1989 et en 1995.

Austère et pauvre avec elle-même, elle encourageait ses religieuses à toujours subvenir aux besoins des autres avant les leurs. Les pauvres et les malades occupèrent une place spéciale chez Mère Marie de l'Immaculée de la Croix. Chaque matin, elle allait à leur rencontre : elle les lavait, leur faisait à manger et lavait leurs vêtements. Fidèle dans son travail et dans les tâches les plus ingrates, elle laissa pour les religieuses de sa Compagnie un véritable exemple de vie religieuse. Outre une intense vie de prière, elle s'adonna à la fondation de nombreux couvents et de nombreuses écoles.

Mère Marie de l'Immaculée et de la Croix est morte avec une grande réputation de sainteté le 31 octobre 1998 à Séville. Elle est enterrée dans la crypte de la Maison-Mère de la Compagnie de la Croix à Séville.

Béatification et canonisation[modifier | modifier le code]

La cause pour sa béatification et canonisation débute en 2004 dans le diocèse de Séville. Après la phase diocésaine, la cause est transmise à Rome pour y être étudiée par la Congrégation pour les causes des saints.

Le 17 janvier 2009, le pape Benoît XVI reconnaît l'héroïcité de ses vertus et la déclare vénérable.

À la suite de la reconnaissance par le Saint-Siège d'un miracle dû à son intercession, Mère Marie de l'Immaculée de la Croix est béatifiée le par le cardinal Angelo Amato à Séville, représentant Benoît XVI.

Après la signature du décret de canonisation en mai 2015, à la suite de la reconnaissance d'un second miracle, le pape François procède à la cérémonie de canonisation, le 18 octobre 2015, place Saint-Pierre, à l'occasion du Synode sur la famille.

Fête[modifier | modifier le code]

Sa mémoire liturgique est célébrée le 31 octobre, le jour de sa mort.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Luis Cornello Espina, La sonrisa de Madre María de la Purísima, 2010, 111 pages.