Marie de Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie de Lorraine
Description de cette image, également commentée ci-après

Madame la duchesse de Valentinois.

Titre

Princesse consort de Monaco

Prédécesseur Catherine Charlotte de Gramont
Successeur Jacques de Goyon de Matignon
Biographie
Naissance
Paris (France)
Décès (à 50 ans)
Monaco
Père Louis Ier de Lorraine
Mère Catherine de Neufville de Villeroi
Conjoint Antoine
Enfants Antoinette de Monaco
Catherine-Charlotte de Monaco
Élisabeth-Charlotte de Monaco
Louise-Hippolyte Prince de Monaco
Marguerite de Monaco
Marie-Pauline de Monaco

Marie de Lorraine, princesse de Monaco, née le [1] à Paris, morte le à Monaco, est l’épouse du prince souverain Antoine Ier de Monaco.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Neuvième d'une famille de quatorze enfants, Marie de Lorraine est la fille:

Biographie[modifier | modifier le code]

« Galante, sans esprit ni conduite » mais ravissante, Marie de Lorraine est issue de la Maison de Lorraine, une Maison souveraine étrangère et reçoit à la cour de France les égards dus à son rang.

Le roi Louis XIV de France arrange le mariage de Marie[réf. nécessaire] avec le prince Antoine Ier de Monaco et les deux jeunes gens se marient à Versailles le 13 juin 1688. C'est un mariage des plus brillants pour le souverain d'une minuscule principauté qui peut ainsi cousiner avec les rois d'Europe.

Marie et son époux ne s'entendent guère. La princesse tient une place brillante à la Cour de France et elle ne fait que de rares apparitions à Monaco. Au contraire, Antoine Ier ne quitte guère la principauté à cause de sa santé[2].

De cette union mal assiortie nait cependant six filles (aucun enfant mâle) et dont seules deux parviennent à l'âge adulte. L'aînée, la princesse Louise-Hippolyte de Monaco règnera sur Monaco à la mort de son père en 1731 mais mourra prématurément à la fin de la même année.

La princesse Marie s'éteint en 1724. Ses restes se trouvent dans la tombe princière commune du déambulatoire de la cathédrale Notre-Dame-Immaculée de Monaco[3].

Titres[modifier | modifier le code]

  • 12 août 16741 - 1er janvier 1701 Son Altesse Mademoiselle d'Armagnac.
  • 13 juin 1688 – 1er January 1701 Son Altesse sérénissime Madame la duchesse de Valentinois.
  • 1er janvier 1701 — 30 octobre 1724 Son Altesse sérénissime Madame la princesse de Monaco.

Quatre quartiers[modifier | modifier le code]

 
Henri de Lorraine-Harcourt (1601-1666),
Grand écuyer de France,
« Monsieur le Grand »
 
Marguerite-Philippe du Cambout (1622-1674)
 
 
Nicolas de Neufville de Villeroy (1558-1685),
duc de Villeroy et pair de France,
maréchal de France
 
Madeleine de Blanchefort de Créquy
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Louis Ier d'Armagnac,
Grand écuyer de France, « Monsieur le Grand »
 
 
 
 
 
 
Catherine de Neufville de Villeroy (1639-1707)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Marie de Lorraine (1674-1724),
princesse consort de Monaco

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Fred Tourtchine, Le Royaume de Bavière volume III — La Principauté de Monaco, collection Les Manuscrits du Cèdre. Dictionnaire historique et généalogique, CEDRE (Cercle d'études des dynasties royales européennes), 289 pages, avril 2002, (ISSN 0993-3964): voir pages 116 et 117 pour Marie de Lorraine-Armagnac.



Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Fred Tourtchine, op. cit. page 116, indique le comme date de naissance (le deux et non le douze).
  2. Fondation de Monaco (seigneurie et principauté).
  3. Cathédrale de Monaco, informations et événements.