Marie d'Orléans (1865-1909)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marie d'Orléans.
Marie d'Orléans
Description de cette image, également commentée ci-après
Marie d'Orléans
Biographie
Titulature « Princesse de France »
Princesse de Danemark
Dynastie Maison d’Orléans
Nom de naissance Marie Amélie Françoise Hélène d'Orléans
Naissance
Ham (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande)
Décès (à 44 ans)
Palais Jaune Copenhague (Danemark)
Sépulture Cathédrale de Roskilde
Père Robert d'Orléans
Mère Françoise d'Orléans
Conjoint Valdemar de Danemark
Enfants Aage
Axel
Erik
Viggo
Marguerite
Religion Catholique
Description de cette image, également commentée ci-après

Marie Amélie Françoise Hélène d'Orléans, membre de la maison d'Orléans, est née le à Ham (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande), et est décédée le à Copenhague, au Danemark. Arrière-petite-fille du roi des Français Louis-Philippe Ier elle fut également un membre de la Maison royale de Danemark.

Famille[modifier | modifier le code]

Arrière-petite-fille du dernier roi des Français Louis-Philippe Ier (1773-1850) et de son épouse Marie-Amélie de Bourbon (1782-1866), princesse de Naples et de Sicile, la princesse Marie d'Orléans est la fille de Robert d'Orléans (1840-1910), duc de Chartres, et de son épouse et cousine germaine la princesse Françoise d'Orléans-Joinville (1844-1925).

Ajoutons qu'elle est également la sœur de Jean d'Orléans (1874-1940), « duc de Guise » et prétendant orléaniste au trône de France sous le nom de « Jean III ».

Le 22 octobre 1885, lors de cérémonies fastueuses rassemblant plus d'un millier d'invités, dont les membres des familles royales d'Angleterre, du Danemark, de Grèce et de Russie, Marie d'Orléans épouse, en Normandie au château d'Eu, le prince Valdemar de Danemark (1858-1939), fils cadet du roi Christian IX et de son épouse la princesse Louise de Hesse-Cassel (1817-1898).

Le couple a 5 enfants :

Biographie[modifier | modifier le code]

Par ce mariage brillant pour une princesse catholique d'une dynastie non-régnante, Marie d'Orléans s'allie aux dynasties protestantes et orthodoxes d'Europe : belle-soeur du tsar de Russie, du roi des Hellènes, du roi de Norvège et , elle est apparentée au duc de Cumberland, prétendant au trône de Hanovre, au prétendant au trône de France et au duc de Galliera.

La princesse aurait, par deux fois, put devenir reine puisque son mari s'est vu successivement proposer les couronnes de Bulgarie ( en 1887) et de Norvège (en 1905). Les pressions internationales aùenèrent le prince à renoncer et Marie est restée au rang de princesse du Danemark.

Aimée par sa belle-famille et populaire, la princesse n'en a pas moins été une femme malheureuse et n'a pas connu un mariage très heureux. Unie à un prince homosexuel et adultère, qui vivait dès avant son mariage une relation amoureuse - et quasi-incestueuse - avec son neveu le prince Georges de Grèce (1869-1957), (qui de son côté épousera en 1907 la célèbre Marie Bonaparte, élève de Freud), la princesse, poussée par le désespoir, entretint une relation adultérine avec l'écuyer de son mari -un certain Riss- et chercha dans l'alcool un réconfort qui précipita sa fin.

La princesse mourut à Copenhague en 1909 à l'âge de 42 ans.Son mari lui survécut 30 ans

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Celia Bertin, Marie Bonaparte, Perrin, Paris, 1999.
  • Inger-Lise Klausen et Ted Rosvall, Marie 1865-1909, A French Princess in Denmark, Rosvall Royal Books (ISBN 978-91-975671-9-0)

Documentaire[modifier | modifier le code]

Le sixième épisode de la série documentaire danoise En kongelig Familie (en anglais : A Royal family) est centré sur la vie du prince Valdemar, de son épouse et de leur fils Aage.

Sur les autres projets Wikimedia :