Marie Sara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourseiller et Sara.
Marie Sara
Marie Sara Cannes.JPG
Marie Sara au 64e festival de Cannes en 2011.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Marie Bourseiller
Pseudonyme
Marie SaraVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Henri Leconte (1995-2004)
Christophe Lambert (2004-2016)
Autres informations
Parti politique
Alternative

Marie Bourseiller dite Marie Sara, née le à Boulogne-Billancourt, est une torera française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est le metteur en scène Antoine Bourseiller et sa mère la comédienne Chantal Darget.

Elle est par ailleurs la demi-sœur de Christophe Bourseiller[1] par son père et de la costumière de cinéma Rosalie Varda par sa mère.

Carrière[modifier | modifier le code]

Depuis l'âge de seize ans, Marie Bourseiller veut être torero. Devenue professionnelle avec l'aide de Simon Casas et Manuel Vidrié, elle est une des rares femmes toreros à cheval (rejoneadora) françaises avec Patricia Pellen.

Le 21 septembre 1991, c'est Conchita Cintrón qui lui donne l'alternative dans les arènes de Nîmes en présence de Curro Romero face à un taureau d'Enrique Martín Arranz duquel elle gagne une oreille. Puis une autre oreille d'un taureau Jandilla qu'elle affronte avec Manuel Vidrié.

Son alternative est confirmée le à Madrid.

Elle apparaît dans le film La Belle Histoire de Claude Lelouch où elle joue son propre rôle.

Elle est associée avec Simon Casas dans l’organisation des corridas des fêtes de la Madeleine depuis 2009[2].

Pour les élections législatives de 2017, elle est investie au titre des candidats MoDem par En marche ! dans la deuxième circonscription du Gard[3]. Lors du premier tour, avec 50,24 % d'abstention dans sa circonscription, elle arrive en deuxième place avec 13 943 voix et 32,16 % des suffrages exprimés, devancée de peu par Gilbert Collard, le député sortant, qui obtient 13 991 voix et 32,27 % des suffrages exprimés[4]. Elle est ensuite battue au second tour, obtenant 19 711 voix (49,84 % des suffrages exprimés) contre 19 834 pour son rival, avec une abstention à 51,79 %[5].

Elle fait l'objet d'une enquête pour « favoritisme », soupçonnée d'avoir bénéficié de contrats pour des spectacles taurins grâce à ses relations avec la mairie de Saintes-Maries-de-la-Mer[6].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, elle partage sa vie avec l'ancien torero Simon Casas[7]. En 1995, Marie Sara se marie avec Henri Leconte avec qui elle a une fille en 1996.

En juillet 2004, elle se marie avec Christophe Lambert (1964-2016), publicitaire et conseiller en communication politique[8] qu'elle a rencontré en 1999[9]. Ils ont une fille née en 2000 et un garçon né en 2002[8],[10].

Installée en Camargue, elle gère un élevage à Saint-Laurent-d'Aigouze[11].

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Émission Ça se discute, France 2, « Couple, fratrie : peut-on partager le succès? », 29 mars 2000.
  2. Jean-Pierre Dorian, L’entretien du mois, journal Sud-Ouest du 23 juillet 2009.
  3. Geoffroy Clavel, « Législatives 2017: la torera Marie Sara investie par En Marche! contre Gilbert Collard », huffingtonpost.fr, 11 mai 2017.
  4. « Résultats Élections Législatives 2017 deuxième circonscription du gard Premier tour », sur elections.sudouest.fr
  5. « Résultats Élections Législatives 2017 deuxième circonscription du Gard Second tour », sur elections.sudouest.fr
  6. « Carnets de campagne : sur les pas de Gilbert Collard », sur MidiLibre.fr
  7. gala.fr
  8. a et b « Bios de stars : Marie Sara », sur gala.fr (consulté en 10 juillet 2011, lien mort le 5 novembre 2013).
  9. voici.fr
  10. voici.fr
  11. « Le 7h50 de Marie Sara : "Je suis très intéressée par l'avenir des Ferias de Nîmes" », sur objectifgard.com, (consulté le 21 septembre 2019)
  12. La Vie pour de vrai, sur le catalogue de la Bibliothèque nationale de France.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]