Marie Popelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Popelin.

Marie Popelin

Description de l'image  Marie_Popelin_(1846-1923).jpg.
Naissance
Schaerbeek, Bruxelles
Décès (à 76 ans)
Ixelles, Bruxelles
Nationalité Belge Drapeau : Belgique
Profession avocate

Marie Popelin, née à Schaerbeek le 16 décembre 1846 et morte le 5 juin 1913 à Ixelles, est une avocate et féministe belge.

Elle a collaboré avec Isabelle Gatti de Gamond au développement de l'enseignement féminin en Belgique. Elle devient en 1888 la première femme docteur en droit du pays.

Biographie[modifier | modifier le code]

À trente-sept ans, elle entreprend des études de droit à l’Université libre de Bruxelles, une première en Belgique. Après les avoir terminées avec distinction en 1888, elle demande à prêter le serment d’avocat au Barreau de Bruxelles. La Cour d’appel le lui refuse par arrêt du 12 décembre 1888 avançant des arguments tels que la nature de la femme et sa mission sociale. Le pourvoi en cassation est rejeté le 11 novembre 1889 sur le principe que la loi ne règle pas l’exercice de la profession d’avocat par une femme. L'Affaire Popelin fait grand bruit et marque une étape importante dans la prise de conscience par le public de la question féministe[1].

En 1892, Popelin constitue avec Isala Van Diest, première femme médecin belge, sa sœur Louise et d'autres, la Ligue belge du droit des femmes, dont elle devient secrétaire générale. Elle se consacre à la création d’une antenne belge au Conseil international des femmes, le Conseil national des femmes belges, qui voit le jour en 1905.

Une affaire non close[modifier | modifier le code]

En 2011, le conseil de l'Ordre du barreau de Bruxelles refusa de donner suite à une demande d'octroyer, de manière posthume et à titre honoraire, le titre d'avocat à Marie Popelin[2].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir le site du Carhif [2] et plus particulièrement la page suivante [3]: Les femmes accèdent au barreau en 1922.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Françoise de Bueger-Van Lierde, l'origine du mouvement féministe en Belgique. «L'Affaire Popelin», dans Revue belge de philologie et d'histoire,1972, Numéro 50-4, p. 1128-1137 ,.
  2. « Marie Popelin ne sera pas la première avocate », sur [1],‎ 12 juillet 2011 (consulté le 13 juillet 2011)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nandrin, Jean-Pierre, "Popelin Marie (1846-1913)", in: Éliane Gubin, Catherine Jacques, Valérie Piette & Jean Puissant (eds), Dictionnaire des femmes belges : XIXe et XXesiècles, Bruxelles : Racine, 2006. (ISBN 2-87386-434-6)
  • Suzanne Van Rokegem, Jeanne Vercheval-Vervoort & Jacqueline Aubenas, Des femmes dans l'Histoire en Belgique depuis 1830, Bruxelles : Luc Pire, 2006. (ISBN 2-87415-523-3)