Marie Peltier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie Peltier
Marie Peltier-IMG 0724-square.jpeg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (41 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Œuvres principales
Obsession, Dans les coulisses du récit complotiste (d), L’Ère du complotisme (d), Guide de lecture pour l’encyclique Caritas in veritate (d), Notre monde est-il plus dangereux ? 25 questions pour vous faire votre opinion (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Marie Peltier, née le , est une historienne, enseignante en histoire à l'institut supérieur de pédagogie Galilée de Bruxelles. Essayiste, elle est spécialiste de la propagande en Syrie et du complotisme ; elle intervient sur ces sujets dans de nombreux médias et en tant que formatrice et conférencière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie Peltier vient d'une famille d'enseignants[1]. Elle passe une partie de son enfance chez ses grands-parents qui ont vécu la Seconde Guerre mondiale, ce qui la passionne pour l'histoire. Elle se destine alors à devenir elle-même enseignante[1].

Ayant étudié l'histoire à l'université catholique de Louvain, elle consacre en 2003 son mémoire de fin de deuxième cycle universitaire à la justice des mineurs en temps de guerre dans le tribunal pour enfants de Namur durant les années 1940[2] avant de commencer à enseigner dans des lycées.

Associations[modifier | modifier le code]

Militante associative, elle travaille à partir de 2011 dans des centres de recherche de l'éducation permanente. Il s'agit de structures associatives belges financées par l'état pour travailler sur des phénomènes de société et mettre ce travail de recherche au bénéfice des personnes actives sur le terrain. Elle y travaille avec des personnes luttant contre le racisme et promouvant le multiculturalisme[1]. Jusqu'en 2015, elle agit en tant que chargée de projets[3] pour le compte de Be-Pax, la section wallonne de Pax Christi, sur des questions interculturelles en organisant des groupes de discussion[4] - notamment sur les évènements liés au conflit syrien et au Moyen-Orient[5]- et en publiant des articles dans la revue interne de l'association. Spécialiste de la Syrie[6],[7],[8], elle s'intéresse ensuite à l’étude du complotisme et son application directe sur le dossier syrien[9].

Marie Peltier se tourne alors vers l'enseignement supérieur et devient formatrice à l'ISPG de Bruxelles où elle enseigne l'histoire et la méthodologie d'apprentissage (didactique) auprès des élèves instituteurs de première année et des enseignants de primaire[1],[10].

Conflit syrien[modifier | modifier le code]

En , commence le conflit syrien. La famille de Marie Peltier a un ami, le père Paolo Dall'Oglio, qui a commencé à alerter l'opinion européenne sur les massacres de civils en Syrie[1].

Marie Peltier commence alors à travailler avec le père Paolo Dall'Oglio sur le sujet de la défense de la liberté et de la démocratie en Syrie, et sur les droits humains dans la Guerre civile syrienne[11],[12]. Elle travaille également sur les droits humains et le vivre ensemble (antisémitisme[13], humanisme en politique[14], crise migratoire[15], défiance envers les médias[16], extrême droite[17],[18]). Marie Peltier est également « de longue date impliquée dans la lutte contre le racisme et l'antisémitisme »[19].

Marie Peltier estime que Bachar el-Assad a réussi « dès le début du soulèvement populaire syrien en 2011, [à] proposer un contre-récit qui épousait les obsessions occidentales. Ce contre-récit s'est progressivement imposé comme le discours mainstream au sein même de nos sociétés »[20],[7].

Selon elle, la Révolution syrienne a agi comme un miroir des peurs occidentales, et le régime a su exploiter la peur de l'islamisme d'un côté, et le récit complotiste anti-impérialiste de l'autre. Elle déclare : « Il n'y a eu guère de conflits durant ces 15 dernières années ayant suscité une si grande bataille sémantique et narrative que celui qui déchire la Syrie depuis mars 2011. (...) la révolution syrienne a, plus qu'aucun autre soulèvement arabe sans doute, peiné à faire entendre sa voix. La raison est à la fois simple et dramatique : la machine de propagande qui s'y opposait est parvenue à évincer l'humain d'une situation où celui-ci était la première cible »[20]. Elle est très critique envers les partis politiques de gauche de son pays car ceux-ci, selon elle, ont été aveuglés par leurs postulats idéologiques, « anti-impérialistes, laïques », notamment en Syrie, cet aveugement pouvant « faire obstacle à la réalité »[1].

Son analyse de la narration de la bataille d'Alep est reprise par Le Monde : « c'est la victoire de la propagande complotiste, c'est un récit des événements falsifiés qui est en train de l'emporter, qui présente les opposants politiques syriens tantôt comme des islamistes, tantôt comme des agents de l'Occident, épousant cet imaginaire anti-système qui a désormais le vent en poupe »[21],[22].

Elle précise qu'elle n'est jamais allée en Syrie et dit qu'elle « ne parle pas un mot d'Arabe »[1].

Médias[modifier | modifier le code]

Marie Peltier contribue dans les médias, où elle est présentée comme historienne, chercheuse[23],[24], essayiste[25], spécialiste de la propagande en Syrie[26] et du complotisme[27],[28],[29]. Elle contribue dans divers médias dont L'Obs[30], L'Express[31] et Le Monde[32], et est intervenue dans l'émission 28 minutes[33],[34],[35]. Elle participe également dans une émission en plusieurs parties de Méta de Choc avec Élisabeth Feytit[36].

Elle est également sollicitée pour une intervention face à Pieter Lagrou, professeur d'histoire contemporaine à l'université libre de Bruxelles[37] à la suite de la réédition aux Pays-Bas d'un format critique et recontextualisé du livre Mein Kampf, tombé dans le domaine public. Marie Peltier interroge sur « la ligne rouge » franchie par cette réédition dans un contexte de regain d'intérêt pour la haine antisémite. Selon elle, briser les tabous du « plus jamais ça » d'après guerre pourrait « ouvrir la voie à des choses potentiellement dangereuses politiquement ». Pieter Lagrou y voit l'accès à un document historique dans un cadre plus sécurisé qu'une réédition sans ajouts, il ne croit pas au pouvoir d'influence de ce livre, « même s'il circule dans les réseaux néo-nazis »[13].

Harcèlement et menaces[modifier | modifier le code]

Marie Peltier est victime de cyberharcèlement de manière fréquente, sur les réseaux sociaux, dont Twitter notamment. Elle affirme être souvent harcelée par l'extrême droite à cause de ses travaux sur le complotisme et la Syrie et le fait qu'elle soit une femme. Selon elle, « ce sont presque toujours des raids numériques lancés par l'extrême droite et par les réseaux masculinistes particulièrement ». Outre les attaques sexistes et les insultes, il y a des attaques sur ses compétences et son parcours professionnel. Elle raconte que « des gens passent des heures sur ma page Wikipédia à essayer de discréditer mon parcours professionnel. Moi, je sais qu’il n’y a rien de faux, donc je suis tranquille. Mais des personnes ont déjà contacté ma direction pour avoir confirmation d'informations »[38].

En juin 2022, elle interpelle à de nombreuses reprises sur son compte Twitter la maire de Paris Anne Hidalgo après la diffusion d'une photographie de l'élue aux côtés de l'ONG SOS Chrétiens d'Orient lors d'un déplacement officiel en Arménie au centre cardiovasculaire franco-arménien de Gorisen le 28 mai 2022. Marie Peltier demande à Anne Hidalgo de clarifier sa position vis-à-vis de l’association. Chrétiens d'Orient participe notamment à la propagande pro-Assad, et est visée par une enquête préliminaire du parquet national antiterroriste pour « complicité de crimes de guerre »[39]. Un article en ligne du journal Libération relaie l'affaire. L 'équipe d'Anne Hidalgo explique alors au journal avoir découvert la présence de l'association au moment de la visite, une vérification des invités ayant pourtant été faite en amont. La mairie de Paris précise qu'Anne Hidalgo n'aurait pas accepté de telles conditions si elle avait eu connaissance de la présence de l'ONG et regrette que cette dernière ait pu communiqué publiquement par ce biais lors de la visite. Il est précisé que les projets portés par Anne Hidalgo en Arménie durant son séjour n'ont aucun lien avec Chrétien d'Orient et le journal ajoute que la présence de représentants de l'ONG dans le centre est due à leur participation au financement d'un scanner médical.

À l'occasion de cette affaire, Marie Peltier fait à nouveau l’objet de menaces, qu'elle attribue à « l’extrême droite chrétienne francophone et pro-Assad »[39].

Complotisme[modifier | modifier le code]

Pour Marie Peltier, depuis les attentats du 11 septembre 2001, le complotisme a pris une place de plus en plus importante, avec un imaginaire collectif devenu majoritaire dans les sociétés occidentales[9]. « Le discours complotiste, idéologiquement très problématique, dévie une intention légitime en quelque chose de pervers et de destructeur mais l’intention, elle, est louable ». Dans ses ouvrages, elle cherche à déconstruire les ressorts de ce phénomène[20]. Elle affirme régulièrement que le complotisme est une arme politique[40],[9].

Selon Marie Peltier, les complotistes ne sont pas des personnes qu'il faut ridiculiser ou marginaliser, mais au contraire comprendre. « Les deux obsessions des conspirationnistes sont le désir de transparence et de justice, et donc paradoxalement, il y a une demande éthique derrière l’adhésion à ce type de croyances. Alors évidemment, il faut travailler sur les deux plans à la fois. Il faut dénoncer les théories du complot et surtout l’idéologie qu’elles peuvent véhiculer et en même temps, on doit aussi entendre au niveau médiatique et politique l’interpellation qui est derrière. Ce discours pointe des failles et des dysfonctionnements qui sont réels »[41].

Elle écrit deux essais sur les questions complotistes : L'ère du complotisme, la maladie d’une société fracturée en 2016, puis Obsession : Dans les coulisses du récit complotiste, en 2018[42],[43]. Elle est consultée sur ce thème et citée par de nombreux médias[44],[9].

En , un sondage effectué par le magazine Vif a révélé qu'un belge sur trois croit à au moins une théorie du complot[45]. Selon Marie Peltier, « Ça bouscule notre quotidien, on manque de repères, [...] Et le conspirationnisme peut venir comme une réponse à ce mal-être collectif. »[46]

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Marie Peltier, Jean-Marie Faux, Godfried Daneels et Guy Cossée de Maulde, L'amour dans la vérité, caritas in veritate - guide de lecture pour la lettre encyclique, Fidélité,
  • Marie Peltier, L'ère du complotisme : La maladie d'une société fracturée, Paris, Les petits matins, , 144 p. (ISBN 978-2-36383-218-4)[47]
  • Marie Peltier, Obsession : Dans les coulisses du récit complotiste, Paris, éditions Inculte, , 144 p. (ISBN 979-10-95086-89-5)[43]

Contribution[modifier | modifier le code]

  • Sonia Le Gouriellec (dir.) et Marie Peltier, Notre monde est-il plus dangereux ? 25 questions pour vous faire votre opinion, Armand Colin, [48]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g « Complotisme : si loin, si proche, avec Marie Peltier — SHOCKING ! 24 Part.1/5 », sur metadechoc.fr (consulté le )
  2. La justice des mineurs en temps de guerre. La pratique du tribunal pour enfants de Namur durant les années 1940 (université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve, 2003), mémoire cité dans « Une véritable frénésie de jouissance… » Prostitution juvénile et armées d’occupation en Belgique (1940-1945)
  3. « La Syrie : Analyse de Marie Peltier », sur Cathobel.be, (consulté le )
  4. « Rôle des associations de la diaspora africaine en temps de crise économique », sur Bepax.org, (consulté le )
  5. « Biographie et actualités de Marie Peltier France Inter », sur France Inter (consulté le )
  6. Jean-Marie QUEMENER, Bachar al-Assad, en lettres de sang, Place des éditeurs, (ISBN 978-2-259-25957-6, lire en ligne)
  7. a et b Marie Peltier, « En Syrie, « les démocrates ont perdu la bataille de l'opinion » », sur Le Monde arabe, (consulté le )
  8. « 64' le monde en français - 2e partie », sur TV5MONDE (consulté le )
  9. a b c et d « Marie Peltier : « Le complotisme est une arme politique » », L'Écho,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. Fiche descriptive de l'unité enseignement histoire Prima 1, Site extranet de l'institut supérieur de pédagogie Galilée, mis à jour septembre 2019
  11. Marie Peltier, « Il y a un an, le père Paolo disparaissait à Raqqa - Le Club de Sept.info », Le Club de Sept.info,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. Le JDD, « Syrie : le père Paolo, enlevé il y a cinq ans et victime oubliée du conflit », lejdd.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. a et b Fabienne Pasau, « La réédition de Mein Kampf : réel danger ou fantasme ? », sur La Première, RTBF, (consulté le )
  14. Marie Peltier, « Humanisme et combat politique. Quelle société pour un (...) - La revue nouvelle », sur www.revuenouvelle.be (consulté le )
  15. Marie Peltier, « Terrorisme, complotisme, drame des migrants : et si l’Europe perdait le sens ? », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. « Rapport RSF : « Mélenchon a repris à son compte la rhétorique anti-média par opportunisme politique » », sur www.msn.com (consulté le )
  17. « Des complots partout !? Conspirationnisme et pensée critique (présentation) », Politique,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. « « L’Ère du complotisme : La Maladie d’une société fracturée » », La Médiatrice,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. « Élections européennes, contrer les « fake news » », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  20. a b et c Marie Peltier, « Emmanuel Macron et la Syrie : « Assad ou le chaos » ? », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. « La tragédie d'Alep, indignation et ignominie », RTL.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. « La propagande et la guerre de l’information ont tenu une place essentielle dans la bataille d’Alep – par Christophe Ayad », Souria Houria - Syrie Liberté - سوريا حرية,‎ (lire en ligne, consulté le )
  23. Communautarisme, radicalisation : y a-t-il un modèle belge ?, France Culture, 18/2/2020
  24. Marie Peltier, « La chute d’Alep, c’est la victoire de la propagande complotiste », tribune, lemonde.fr, 14 décembre 2016
  25. La cancel culture : quand le harceleur devient victime, RTBF, 17/8/2020
  26. Armes chimiques en Syrie : la fameuse "ligne rouge", une menace hypocrite ?, RTL, 13/4/2018
  27. Tiffany Fillon, En Europe, un mouvement anti-masque alimenté par un "imaginaire anti-système", France 24, 20/8/2020
  28. Marie Peltier, « France 2 à Idlib : quel récit pour la Syrie ? », sur Le Monde arabe, (consulté le )
  29. Fake news - Pourquoi la camionnette blanche est-elle associée aux rapts d'enfants?, BFM TV, 26/3/2019
  30. « Marie Peltier », sur leplus.nouvelobs.com (consulté le )
  31. « Marie Peltier », sur LExpress.fr (consulté le )
  32. « « La chute d’Alep, c’est la victoire de la propagande complotiste » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  33. « 28 Minutes - Anja Linder / L'avenir de la Syrie (27/11/2017) », sur ARTE (consulté le )
  34. « 28 Minutes - Lourdes / Syrie : pourquoi l’Occident a perdu la guerre ? (31/07/2018) », sur ARTE (consulté le )
  35. « 28 Minutes - L'agro-écologie / La France doit-elle frapper Bachar al-Assad (11/04/2018) », sur ARTE (consulté le )
  36. « Complotisme : si loin, si proche », sur Méta de Choc (consulté le )
  37. CV Pieter Lagrou, Site de l'université libre de Bruxelles
  38. "Grosse pute", "Dégénérée": témoignage de Marie Peltier, harcelée sur les réseaux sociaux, RTBF, 8/3/2020
  39. a et b Marie Thimonnier, « Anne Hidalgo a-t-elle rencontré des représentants de SOS Chrétiens d’Orient, association visée par une enquête pour «complicité de crimes de guerre» ? », sur Libération (consulté le )
  40. « Les conspis tuent », sur Les Jours, (consulté le )
  41. « Théories du complot : « Il faut prendre les conspirationnistes au sérieux » », Europe 1,‎ (lire en ligne, consulté le )
  42. « Marie Peltier : « Le complotisme est devenu majoritaire dans l’imaginaire collectif » », L'Opinion,‎ (lire en ligne, consulté le )
  43. a et b Louise Hermant, « Islam, laïcité, sionisme : comment le débat public nourrit le récit complotiste », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne, consulté le )
  44. « Marie Peltier: «Le 11 septembre a ouvert une ère de doute systématique» », Le Soir Plus,‎ (lire en ligne, consulté le )
  45. La rédaction du Vif, « Théories du complot - Un Belge sur trois y croit », sur Le Vif, (consulté le )
  46. « #Investigation, le podcast : quand le doute vire au complot », sur RTBF (consulté le )
  47. « « L’Ère du complotisme », le mensonge comme seule vérité », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le )
  48. « « Notre monde est-il plus dangereux » : le livre qui vient tordre le cou aux idées reçues en géopolitique », FranceSoir,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]