Marie Monnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie Monnier
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Fratrie

Marie Monnier, née à Paris en et morte dans la même ville en 1976, est une brodeuse et illustratrice française.

Elle est la sœur d'Adrienne Monnier (1892-1955), libraire-éditrice et femme de lettres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie Monnier épouse l'illustrateur Paul-Émile Bécat (1885-1960). Elle est amie de Paul Valéry. Celui-ci lui consacre une critique en 1924 dans ses Pièces sur l'art[1] à l'occasion d'une exposition à la galerie Druet à Paris[2] : « Mais considérez ces panneaux merveilleusement colorés. Leur éclat les apparente aux plus merveilleuses productions de la vie, aux élytres, aux plumes d’oiseau, aux coquillages, aux pétales. Nulle peinture ne peut atteindre à ces forces ni à ces délicatesses que les brins de soie savamment associés font paraître. ».

Marie Monnier est la maîtresse de Léon-Paul Fargue[3], dont elle illustra une œuvre, Les Ludions.

Ses œuvres étaient souvent inspirées de poèmes[4] (Rimbaud pour Le Bateau ivre ; Valéry pour La Dormeuse). Elle expose parfois ses broderies à La Maison des Amis des Livres, la librairie parisienne de sa sœur Adrienne Monnier. Elle cesse de broder après 1940 et perd la vue à la fin de sa vie.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Broderies de Marie Monnier », in Pièces sur l'art, 1924.
  2. 20, rue Royale.
  3. Jean Touzot, Huit poètes dans le siècle, Presses universitaires de Franche-Comté, 2007, p. 83.
  4. À l'inverse, on voit Léon-Paul Fargue tirer l'inspiration de Naissances (Le Phare de Neuilly, n° 1, 1933) d'une broderie de Marie Monnier.
  5. Michel Daubert, « Fil d'art », Télérama no 2238, 2 décembre 1992, p. 21 : « une artiste incomparable ».
  6. Cette broderie, don de la famille de Valéry, se trouvait dans le cabinet de travail de Paul Valéry (cf. notice sur le site calames.abes.fr).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie Monnier ou le Fil à broder nos rêves, Beauvais, Musée départemental de l'Oise, 1992, 75 p., 12 reproductions.
    Catalogue de l'exposition du 21 octobre 1992 au 17 janvier 1993

Liens externes[modifier | modifier le code]