Marie Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie Laurent
Marie Laurent Paris-Artiste décembre 1884.jpg
Marie Laurent, photographie parue dans Paris-Artiste, décembre 1884.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Marie Thérèse Désirée Alliouz-LuguetVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfant
Autres informations
Distinction

Marie-Thérèse-Désirée Alliouz-Luguet dite Marie Laurent, née le à Tulle et morte le à Villiers-le-Bel, est une actrice française de théâtre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille du comédien Michel François Alliouz-Luguet (1787-1852) et de la danseuse Thérèse Joséphine Sextidi Bénéfand, elle se marie d'abord avec Pierre-Marie Quillevéré, baryton connu sous le nom de Pierre Laurent, et qui mourut en 1852. Elle eut de ce mariage deux enfants, dont Charles-Michel-Clément Quillevéré, journaliste politique [1].

En 1859, elle se remarie avec Maurice Bénite, acteur connu sous le nom de Maurice Desrieux. Elle participa à la défense de Paris en 1870-1871 en fondant et dirigeant une ambulance à la Porte Saint-Martin.

Elle se produit dans de nombreux théâtres en commençant en 1847 à l'Odéon. En 1851 elle s'engage à la Porte-Saint-Martin, puis à l'Ambigu, au Théâtre des Nations, à la Gaité en 1882, et revient à la Porte-Saint-Martin en 1884[2]. Marie Laurent triompha particulièrement dans la pièce de Leconte de Lisle, Les Érinnyes, dans le rôle de Klytaimnestra, tant à la création le 6 janvier 1873, qu'à la reprise le 16 mars 1889.

Elle fonde l'Orphelinat des Arts inauguré en octobre 1880 à Vanves pour donner à des jeunes filles de cinq à dix-huit ans une éducation artistique.

Le 6 juin 1901, les principaux artistes des théâtres parisiens organisèrent une représentation au bénéfice de celle qui était leur doyenne, au théâtre de l'Opéra. Elle meurt trois ans plus tard à Villiers-le-Bel où elle s'était retirée et repose depuis au cimetière de Montmartre (10e division).

Sœur de l'acteur du Palais-Royal, René Luguet, lequel a épousé la fille de la fameuse Marie Dorval, elle est la grand-mère de Jeanne Marie-Laurent et la grand-tante de l'acteur André Luguet.

Elle décida un jour d'arrêter son travail d'actrice pour protéger la planète.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

En 1935, la ville de Paris baptisa de son nom l'allée Marie-Laurent.

Sa ville natale, Tulle, possède une « salle des fêtes Marie Laurent » au 19 de l'avenue Alsace-Lorraine, ainsi qu'une « rue Marie Laurent ».

Références[modifier | modifier le code]

  • Pierre Bonnefont, Nos grandes Françaises, Paris, Gedalge, vers 1903, p. 287-300
  • Georges d'Heylli, Dictionnaire des pseudonymes, E. Dentu, 1869 [1], p. 241-242
  • Revue universelle : recueil documentaire universel et illustré, Larousse, 1904, p. 459
  • Félix Galipaux, Les Luguet : une dynastie de comédiens, F. Alcan, 1929 [2]
  • Francis Lacassin, À la recherche de Jean Durand, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris, 2004, p. 48
  • Élisabeth Barge-Meschenmoser, L'administration préfectorale en Corrèze (1800-1848), Presses Universitaires de Limoges 2000, p. 215

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Son fils Félix naquit le à Bruxelles (Belgique) & son fils Charles, naquit le à La Haye (Pays-Bas), elle habitait donc ces villes à ces époques : réf Généanet
  2. Figures contemporaines tirées de l'Album Mariani, Paris, Henri Floury, , p. 144 Marie Laurent , second volume

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :