Marie Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie Laurent
Image dans Infobox.
Marie Laurent, photographie parue dans Paris-Artiste, décembre 1884.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Enfant
Autres informations
Distinction

Marie-Thérèse-Désirée Alliouz-Luguet dite Marie Laurent, née le à Tulle et morte le à Villiers-le-Bel, est une actrice française de théâtre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Une ordonnance royale de 1824 prévoyait que chaque département aurait sa troupe permanente. Il semble que pour la Corrèze ce fût la troupe des Luguet jusque 1828, année où elle quitta le département.

Fille du comédien Michel François Alliouz-Luguet (1787-1852) et de la danseuse Thérèse Joséphine Sextidi Bénéfand, elle se marie d'abord avec Pierre-Marie Quillevéré, baryton connu sous le nom de Pierre Laurent, et qui mourut en 1852. Elle eut de ce mariage deux enfants, dont Charles-Michel-Clément Quillevéré, journaliste politique [1].

En 1859, elle se remarie avec Maurice Bénite, acteur connu sous le nom de Maurice Desrieux. Elle participa à la défense de Paris en 1870-1871 en fondant et dirigeant une ambulance à la Porte Saint-Martin.

Elle se produit dans de nombreux théâtres en commençant en 1847 à l'Odéon. En 1851 elle s'engage à la Porte-Saint-Martin, puis à l'Ambigu, au Théâtre des Nations, à la Gaité en 1882, et revient à la Porte-Saint-Martin en 1884[2]. Marie Laurent triompha particulièrement dans la pièce de Leconte de Lisle, Les Érinnyes, dans le rôle de Klytaimnestra, tant à la création le 6 janvier 1873, qu'à la reprise le 16 mars 1889.

Elle fonde l'Orphelinat des Arts inauguré en octobre 1880 à Vanves pour donner à des jeunes filles de cinq à dix-huit ans une éducation artistique.

Le 6 juin 1901, les principaux artistes des théâtres parisiens organisèrent une représentation au bénéfice de celle qui était leur doyenne, au théâtre de l'Opéra. Elle meurt trois ans plus tard à Villiers-le-Bel où elle s'était retirée et repose depuis au cimetière de Montmartre (10e division).

Sœur de l'acteur du Palais-Royal, René Luguet, lequel a épousé la fille de la fameuse Marie Dorval, elle est la grand-mère de Jeanne Marie-Laurent et la grand-tante de l'acteur André Luguet.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

En 1935, la ville de Paris baptisa de son nom l'allée Marie-Laurent.

Sa ville natale, Tulle, possède une « salle des fêtes Marie Laurent » au 19 de l'avenue Alsace-Lorraine, ainsi qu'une « rue Marie Laurent ».

Références[modifier | modifier le code]

  • Pierre Bonnefont, Nos grandes Françaises, Paris, Gedalge, vers 1903, p. 287-300
  • Georges d'Heylli, Dictionnaire des pseudonymes, E. Dentu, 1869 [1], p. 241-242
  • Revue universelle : recueil documentaire universel et illustré, Larousse, 1904, p. 459
  • Félix Galipaux, Les Luguet : une dynastie de comédiens, F. Alcan, 1929 [2]
  • Francis Lacassin, À la recherche de Jean Durand, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris, 2004, p. 48
  • Élisabeth Barge-Meschenmoser, L'administration préfectorale en Corrèze (1800-1848), Presses Universitaires de Limoges 2000, p. 215

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Son fils Félix naquit le à Bruxelles (Belgique) & son fils Charles, naquit le à La Haye (Pays-Bas), elle habitait donc ces villes à ces époques : réf Généanet
  2. Figures contemporaines tirées de l'Album Mariani, Paris, Henri Floury, , p. 144 Marie Laurent , second volume

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :