Marie Decugis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie Decugis
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
GrasseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Marie DécugisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Cornélie Gilberte Marie FlamengVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Conjoint
Max Décugis (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Sport

Marie Decugis, née Flameng ( à Dieppe - à Grasse) est une joueuse de tennis française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie Flameng est née à Dieppe en 1884, du peintre François Flameng (1856-1923) et de son épouse Marguerite Henriette Augusta Turquet (1863-1919).

Elle épouse le joueur de tennis Max Decugis le à Paris[1],[2].

Le couple a une fille, Christiane Omer-Decugis (1909-1974)[3].

Pendant la Première Guerre mondiale, tandis que son mari est sur le front, elle s'occupe de blessés de guerre[4].

Marie Decugis meurt à l'âge de 84 ans en 1969, à Grasse[3].

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Double mixte Decugis

Marie et Max Decugis remportent le titre en double mixte lors des Jeux olympiques de 1906, contre la Grèce (6-3, 7-5)[5].

Lors des Jeux olympiques de 1912, ils sont battus en quart de finale par les suédois.

Marie Decugis, engagée en simple lors de ces mêmes olympiades, perd contre la britannique Mabel Parton en quart de finale[5].

Elle participe au tournoi de Wimbledon en 1912 et 1920 mais perd dès ses matches d'entrée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Marie DECUGIS | Olympics.com », Olympic Channel (consulté le )
  2. « La Vie au grand air : revue illustrée de tous les sports », sur Gallica, (consulté le )
  3. a et b « Cornélie,Gilberte,Marie FLAMENG », geneanet.org (consulté le )
  4. Comoedia, « "Ce qu'ils sont devenus. Max Decugis, champion de tennis, élève des poules et confectionne des sacs "haute couture"" », sur Gallica, (consulté le )
  5. a et b « Marie Decugis », sur Les Sports (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]