Marie Collart-Henrotin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie Collart-Henrotin
Biographie
Naissance

Bruxelles
Décès
8 (à 68 ans)
Nébida (Sardaigne)
Nationalité
belge
Activité
peintre

Marie Collart-Henrotin (Marie Collart), née le à Bruxelles et morte le à Nébida (Sardaigne), est une peintre belge[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille de Marie Collart est aisée. Ses parents ne sont pas des artistes mais sa mère, Isabelle Collart-Motte est en relation avec des milieux littéraires et artistiques. Si Marie est essentiellement autodidacte elle a cependant bénéficié des conseils d’Alfred Verwée, peintre, de Martin Léonce Chabry, peintre mais aussi son beau-frère (il a épousé sa sœur Julie), et du marchand de tableaux Arthur Stevens (également son beau-frère, il a épousé sa sœur Elisa). Arthur Stevens lui fait découvrir les œuvres de Corot, Courbet, Millet. Ces peintres ont une forte influence sur elle, mais elle s’en libère rapidement pour exprimer sa propre sensibilité. Son talent est rapidement reconnu : elle expose à Bruxelles en 1864, à Paris en 1865, à Vienne en 1873. Elle obtient la Médaille d'or au Salon des Artistes français, à Paris, en 1870. Elle est présente ensuite à des expositions à Londres, Gand, à Bruxelles, Paris (exposition de 1878 avec la peinture Le verger) [2]. en 1868 Marie Collart est membre fondatrice de la Société libre des Beaux-Arts.

En 1871 elle épouse M. Henrotin, capitaine d'artillerie ; il meurt en 1894. Ils ont plusieurs enfants, mais les maternités successives n’empêchent par Marie Collart de poursuivre sa production. Elle est la première femme belge nommée chevalier de l'Ordre de Léopold (4 mai 1881).

Elle meurt en Sardaigne mais son corps est ramené en Belgique et elle est enterrée dans le vieux cimetière de Droogenbosch.

Œuvres[modifier | modifier le code]

La fille de ferme ː exposée au salon de Paris en 1865 [3]

  • Vache blanche en prairie. 1863.
  • Vache noire dans verger. 1864.
  • Femme rentrant des cochons.
  • Cheval gris. (M. Bisschoffsheim).
  • Vache grise : vevger. Bruxelles 1866.
  • Gardeuse de vache.
  • Vaches prés d'une barrière.
  • Le soir. Paris 1870. Médaille d'or.
  • La source, effet du matin. Paris 1869.
  • Un coin de prairie. 1870, Vienne 1873.
  • Dimanche matin {temps gris). Paris 1870. .
  • Temps de pluie. Novembre. Lever de lune. Bruxelles 1872. Exp. histor. Art Belge 1880.
  • Un four de campagne {soir d'hiver). 1870.  
  • Pommiers en fleurs. Printemps. 1870.
  • Scène d'hiver, la veille de Noël. 1885. Paris 1889. Bruxelles 1894. Gênes 1894.
  • La ferme an fond du verger {printemps) Beersel. 1885.
  • La mare après l'orage. 1885. Gand 1886. Paris Exp. Univ. 1889.
  • La sortie du verger {Beersel). 1886.
  • Sentier dans la mousse {Tervueren). 1886.
  • Le jardin du couvent des sœurs {Droogenboscli). 1886.
  • Cour de ferme à Beersel. 1887.
  • Le calme du soir (Schavaes). Bruxelles 1895.
  • Premier givre, chemin de Beersel.
  • Le sentier. Spa 1890. .
  • Un jardin de religieuses (Droogenbosch) . 1887. Bruxelles 1887. (M. Vanderheyden) .
  • Une gardeuse de vaches (Schavaes). 1890.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lemonnier Camille Marie Collard 1842-1911. Sa vie – son œuvre Bruxelles ed Goossens 1911 https://archive.org/stream/mariecollart184200coll/mariecollart184200coll_djvu.txt
  2. Théodore de Wyzewa, La peinture étrangère au XIXe siècle, Paris, Librairie illustrée, , 182 p. (BNF/gallica ark:/12148/bpt6k9666265t), p.12
  3. E. Bénézit Dictionnaire critique et documentaire  peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs. t. 1 E. Grund 1924 p. 92. Dans l’ouvrage Femmes artistes, les peintresses en Belgique (1880-1914) (livre publié à l’occasion de l’exposition portant le même titre au musée Félicien Rops, province de Namur du 22 octobre 2016 au 8 janvier 2017. ed. Silvana editoriale p.28) il est rapporté qu’un critique avait alors écrit comment "une demoiselle de bonne famille peut-elle décemment se complaire dans la fange à peindre de grossières paysannes entourées de porcs ?".

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]