Marie Bourgeois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Mère Bourgeois redirige ici.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourgeois.
Marie Bourgeois,
dite la « mère Bourgeois »
Naissance Villette-sur-Ain
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Distinctions

Marie Bourgeois, ou la mère Bourgeois, née à Villette-sur-Ain (année inconnue) et morte en août 1937[1], est une chef cuisinier française, trois étoiles au Guide Michelin, de 1933 à 1937.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie Bourgeois est originaire de Villette-sur-Ain. Dans les années 1920, elle s'installe dans un restaurant modeste avec son mari, Grande rue de la Côtière, à Priay dans l'Ain, à 60 kilomètres au nord-est de Lyon. En 1923, la mère Bourgeois est la première couronnée par le club des Cent. Son diplôme exposé dans sa salle de restaurant porte le numéro 1.

En 1927, elle obtient le premier prix culinaire à Paris et, six ans plus tard, en 1933, c’est la consécration avec les trois étoiles du Guide Michelin, qu’elle conserve quatre années de suite[1]. Ses recettes les plus connues étaient le pâté chaud, les grenouilles fraîches ou l’île flottante aux pralines roses[1].

Après sa mort, sa fille reprend le restaurant jusqu'en 1951[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Il y a 80 ans, la “mère Bourgeois” obtenait 3 étoiles », Le Progrès,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]