Marie Bouffa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie Bouffa
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
RésistanteVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Lieu de détention
Distinction

Marie Rachel Eudoxie Bouffa (Comblain-au-Pont, - Ravensbrück, ) était un membre de la résistance Belge durant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie Rachel Bouffa, exploitait  la maison d'hôtes « la Ferme de la Chapelle ».

Le , Jean Bedy est envoyé  par le commandement de l'Armée Secrète à La Reid avec la mission de mettre sur pied un groupe de résistance locale. Marie Rachel Bouffa est la première à en devenir membre.

Marie Bouffa a hébergé temporairement différents résistants et pilotes alliés abattus. À partir d'août 1942, elle héberge, en plus, durant deux ans, dans la clandestinité, une famille Juive de 7 personnes, les Sluchny, originaires d'Anvers. Lorsqu'elle est prévenue par un voisin que les Allemands sont en route pour une perquisition, la famille est temporairement hébergée dans le village voisin de Queue-du-Bois.

Marie Bouffa s'occupait aussi de la diffusion illégale de journaux clandestins, de la diffusion de messages et de cache d'armes et munitions[1].

Le , a lieu une seconde perquisition au cours de laquelle elle est arrêtée par la Gestapo. Elle est déportée au camp de concentration de Ravensbrück où elle est exécutée, le , en raison de son caractère rebelle. La famille Juive réussit à s'échapper[2],[3].

Le , le mémorial de Yad Vashem, lui attribue le titre de Juste parmi les nations[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]