Marie Beatrice Schol-Schwarz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bea Schwarz
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
BaarnVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviations en botanique
M.B.Schwarz, Schol-SchwarzVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Maître
Directeur de thèse
Distinction

Marie Beatrice "Bea" Schol-Schwarz, née le à Batavia (Indes néerlandaises) et morte le à Baarn (Pays-Bas) est une botaniste néerlandaise qui a découvert le champignon causal de la maladie hollandaise de l'orme. Elle étudie d'abord les agents pathogènes affectant les arachides et plus tard le champignon Phialophora.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ulmus × hollandica 'Bea Schwarz' à Amsterdam, Pays-Bas en 2004

Elle étudie à l'Université d'Utrecht où elle est la première doctorante de Johanna Westerdijk. En 1922, elle découvre le champignon à l'origine de la maladie hollandaise de l'orme au cours de ses études[1],[2]. Bea Schwarz isole et inocule des ormes sains, concluant qu'un champignon les tue[3].

Bea Schwarz passe la majeure partie de sa première vie professionnelle à étudier les agents pathogènes de l'arachide Arachis hypogaea au centre de recherche agricole de Bogor en Indonésie.

Elle arrête ses activités de recherche en 1926 à la suite de son mariage. Lorsque les Indes orientales sont envahies par l'armée japonaise en 1942, Bea Schwarz et son mari sont emprisonnés dans des camps séparés où son mari meurt peu de temps après[4]. Après sa libération, Schwarz et ses deux fils retournent aux Pays-Bas, où elle rejoint le Centraal Bureau voor Schimmelcultures (Bureau central des cultures fongiques) à Baarn[4], étudiant divers champignons et rédigeant une monographie sur le genre Epicoccum.

Après sa deuxième retraite, elle continue d'étudier le genre Phialophora bien que sa santé se détériore rapidement. Peu de temps avant sa mort, elle est nommée Officier de l'Ordre d'Orange Nassau en reconnaissance de sa contribution à la phytopathologie[5].

Éponymie[modifier | modifier le code]

Le cultivar d'orme Bea Schwarz (Ulmus × hollandica Bea Schwarz) est nommé en l'honneur de Marie Beatrice Schol-Schwarz pour ses recherches sur la maladie hollandaise de l'orme.

Publications[modifier | modifier le code]

  • The European elm disease: a compilation of the more important available information., F.A. Bartlett Tree Expert Co., Stamford, Connecticut 1928. Bulletin Bartlett Research Laboratories, no. 1.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Promotion data at the University of Utrecht : lire en ligne
  2. (en) Mariam B. Sticklen et James L. Sherald, Dutch Elm Disease Research: Cellular and Molecular Approaches, Springer Science & Business Media, (ISBN 978-1-4615-6872-8, lire en ligne)
  3. « D'Arcy, (2005) C. J. Pathogen Biology »
  4. a et b (en) Patricia Faasse, In Splendid Isolation: A History of the Willie Commelin Scholten Phytopathology Laboratory 1894-1992, Amsterdam University Press, (ISBN 978-90-6984-541-8, lire en ligne)
  5. Kerling, L. C. P. (1970) In memoriam of Dr Marie Beatrice Schol-Schwarz. Neth. J. Pl. Path. 76 (2): 52.

Liens externes[modifier | modifier le code]

M.B.Schwarz est l’abréviation botanique standard de Marie Beatrice Schol-Schwarz.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI