Marie Barbey-Chappuis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marie Barbey-Chappuis
Illustration.
Portrait, 2022.
Fonctions
Maire de Genève
En fonction depuis le
Prédécesseur Frédérique Perler
Conseillère administrative de Genève
Département de la sécurité et des sports
En fonction depuis le
Élection 5 avril 2020
Prédécesseur Guillaume Barazzone
Conseillère municipale de Genève
Législature 2007-2011, 2011-2015, 2015-2020
Biographie
Nom de naissance Marie Chappuis
Date de naissance (41 ans)
Lieu de naissance Genève
Nationalité Suisse
Parti politique PDC / LC
Diplômée de IHEID
Université Laval
Profession Journaliste

Marie Barbey-Chappuis, née le à Genève, est une personnalité politique genevoise, membre du Centre.

Elle est membre du Conseil administratif de la Ville de Genève depuis , chargée du Département de la sécurité et des sports. Elle devient maire de Genève le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie Barbey-Chappuis naît Marie Chappuis le [1], d'un père ingénieur et patron d'une PME et d'une mère enseignante à l'école primaire[2].

Elle grandit en ville de Genève, dans le quartier de Florissant. Elle effectue sa scolarité à Genève et passe une maturité latine au Collège Calvin en 2000[2].

En 2004, elle obtient une licence en relations internationales de l'Institut universitaire de hautes études internationales et du développement, puis l''année suivante un diplôme postgrade en journalisme à l'Université Laval (Québec)[2].

Elle est mariée depuis à Alexis Barbey, conseiller en communication et ancien banquier, député PLR au Grand Conseil du canton de Genève et membre du Conseil municipal (législatif) de la ville de Genève de 2003 à 2012[3],[4],[5]. Ils ont deux filles[6].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Après avoir travaillé durant deux ans comme assistante parlementaire de la députation du Parti démocrate-chrétien (PDC), elle est engagée en 2008 au département cantonal de l'économie et de la santé pour s’occuper notamment de la gestion de la Conférence des chefs de département de l’économie publique de Suisse occidentale[7],[2]. En 2009, elle est nommée responsable des affaires parlementaires de ce département[6].

En 2013, elle intègre le département cantonal des finances en qualité de secrétaire générale adjointe.

En 2018, elle est nommée cheffe de cabinet de Serge Dal Busco, conseiller d'État chargé du département des infrastructures[8].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Elle adhère au PDC (aujourd'hui Le Centre) en 2006. En mars 2007, à l'âge de 26 ans, elle est élue au Conseil municipal (législatif) de la Ville de Genève. Réélue pour les législatures 2011-2015 et 2015-2020, elle occupe la fonction de chef du groupe de 2013 à 2015[2].

Elle est l'une des trois vice-présidentes du PDC cantonal du au [9],[10]. Elle est également vice-présidente du PDC de la Ville de Genève[Quand ?][réf. nécessaire].

En avril 2020, elle est élue pour la législature 2020-2025 au Conseil administratif (exécutif) de la Ville de Genève, composé pour la première fois d'une majorité de femmes[11],[12]. Elle y est l'unique représentante du centre-droit. Selon les quotidiens La Tribune de Genève et Le Temps, elle doit en grande partie son élection à l'électorat de gauche, qui préférait son profil à celui du PLR Simon Brandt[13],[14].

Elle est à la tête du Département de la sécurité et des sports[6],[15].

Elle est maire de Genève depuis le [16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Marie Barbey-Chappuis », sur www.geneve.ch (consulté le )
  2. a b c d et e « Mon parcours », sur site personnel (consulté le )
  3. Julien de Weck, « Bébés et politique: le couple infernal », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne Accès payant, consulté le )
  4. « Premier mariage au Palais Eynard », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le )
  5. « Alexis Barbey », sur Linkedin.com (consulté le )
  6. a b et c « Département de la sécurité et des sports - Faire connaissance avec Marie Barbey-Chappuis », sur www.geneve.ch (consulté le )
  7. Chloé Dethurens, « Celle qui rêvait de foot et de journalisme », TDG,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. www lemanbleu ch, Léman Bleu, « L’Entretien de la Rédaction », sur Léman Bleu Télévision (consulté le )
  9. « Vincent Maitre devient le nouveau président du PDC », sur 20 minutes, (consulté le )
  10. « Politique – Delphine Bachmann, nouvelle présidente du PDC Genève », sur Tribune de Genève, (consulté le )
  11. ATS, « Trois femmes élues en Ville de Genève avec la PDC Marie Barbey », Radio Lac,‎ (lire en ligne)
  12. « Genève - Résultats détaillés - Second tour de l'élection des exécutifs communaux du 05 avril 2020 - République et canton de Genève - GE.CH », sur www.ge.ch (consulté le )
  13. Théo Allegrezza, « Comment la gauche a propulsé Marie Barbey-Chappuis », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le )
  14. « Le succès de Marie Barbey-Chappuis à l’exécutif prouve que la gauche fait bien l’élection en ville de Genève », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  15. « Marie Barbey-Chappuis, le goût de l’effort », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  16. Agence télégraphique suisse, « La PDC Marie Barbey-Chappuis maire de Genève pour un an », sur radiolac.ch, (consulté le )


Liens externes[modifier | modifier le code]