Marie Étienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Étienne.
Marie Étienne

Marie Étienne est une poète, romancière et critique littéraire française.

Parcours[modifier | modifier le code]

Auteur d’une thèse sur le théâtre en 1998, Marie Étienne est poète, romancière et critique littéraire. Elle a longtemps vécu hors de France (Vietnam, Côte d'Ivoire, Allemagne, Sénégal).

Elle a été de 1978 à 1998 rédactrice à la revue Action poétique ; de 1976 à 1988, collaboratrice d'Antoine Vitez, Secrétaire générale et responsable des lectures de poésie au Théâtre des Quartiers d'Ivry puis au Théâtre national de Chaillot ; de 1985 à 2015, rédactrice à La Quinzaine littéraire, le bimensuel de Maurice Nadeau, qu’elle a quitté à l’automne 2015 avec l’ensemble de la rédaction[1], pour créer le journal en ligne En attendant Nadeau.

Elle a reçu le Prix Mallarmé[2] pour Anatolie en 1997 et le prix Paul Verlaine de l'Académie française pour Le Livre des recels et Haute Lice[3].

Deux ouvrages collectifs, Revue Nu(e)[4] en 2011, et Marie Etienne, Organiser l’indicible[5], en 2013 ont été consacrés à l’auteur par Marie Joqueviel-Bourjea.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie
  • La Longe, Temps actuels, coll. « La Petite Sirène », 1981.
  • Lettres d'Idumée, précédées de Péage, Seghers, 1982.
  • Le Sang du guetteur, Actes sud, Arles, 1985.
  • La Face et le lointain, Ipomée, Moulins, 1986.
  • Katana, dessins de Sandra Monciardini, Scandéditions, 1993. Traduction anglaise : Katana. Trad. par Anne Talvaz, Ravena Press, États-Unis, 2014.
  • Anatolie, Flammarion, 1997, prix Mallarmé.
  • Roi des cent cavaliers, Flammarion, 2002. Traduction anglaise : King of a Hundred Horsemen (Roi des cent cavaliers). Trad. par Marilyn Hacker (Robert Fagles Prize for translation), Farrar, Straus & Giroux, New-York, 2008.
  • Dormans, Flammarion, 2006.
  • Le Livre des recels, Flammarion, 2011, prix Paul Verlaine de l’Académie française.
Poésie, prose
  • Éloge de la rupture, pointe sèche de Christian Rosset, Ulysse fin de siècle, Plombières-lès-Dijon, 1991.
  • Les Passants intérieurs, Virgile, Fontaine-lès-Dijon, 2004.
  • Les Soupirants, Virgile, 2005.
  • Haute Lice, Corti, 2011, prix Paul Verlaine de l’Académie française.
  • Cheval d’Octobre, Tarabuste, 2015.
Romans
  • Clémence, Balland, 1999.
  • L'Inconnue de la Loire, La Table ronde, 2004.
Récits
  • L'Enfant et le Soldat, La Table ronde, 2006 (nouvelle version de Sensò, la guerre, paru chez Balland en 2002)
  • Antoine Vitez, le roman du théâtre, 1978-1982, Balland, 2000.
  • Les Yeux fermés ou Les Variations Bergman, Corti, En lisant en écrivant, 2011.
Anthologies
  • Poésies des lointains, Actes sud, Arles, 1995.
  • Cent ans passent comme un jour, 56 poètes pour Aragon, Dumerchez, Creil, 1997.
Essais (ouvrages collectifs)
  • « Antoine Vitez, professeur au conservatoire », Les Voies de la création théâtrale, CNRS, 1981.
  • Les Poètes et la Prose, Formes poétiques contemporaines, Les Impressions nouvelles, Paris-Bruxelles, 2006.
  • L’Embrasure et le Monde, The Doorway and the World, Women in Contemporary French-Language Poetry, traduction Dawn Cornelio, Beyond Frenh Feminisms, Palgrave Macmilan, USA, 2003.
  • « Sommes-nous moins bonnes ? », Actes du Colloque de l’université de Bari, 2002, Ou va la poésie française au début du troisième millénaire ?, Schena editore, Fasano, Italie.
  • Livres d’artistes avec les peintres Gaston Planet, Boulay, Bertrand Bracaval, Jean-Michel Meurice, Jacques Clauzel, Michel Mousseau.
Émissions radiophoniques
  • La Distraction, par Christian Rosset et Marie Étienne, France-Culture, 1996.
  • Hamlet, par Marie Étienne, Les Nuits magnétiques, 1994, avec des entretiens et des extraits du spectacle monté par Antoine Vitez en 1982.
  • La Nuit rêvée de Marie Étienne, France culture, novembre 2012.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La fin de "la Quinzaine littéraire" ? », sur Bibliobs (consulté le 11 février 2016)
  2. « Académie Mallarmé – Prix Mallarmé, membres du jury, laureats », sur www.academie-mallarme.fr (consulté le 11 février 2016)
  3. « Prix Paul Verlaine | Académie française », sur www.academie-francaise.fr (consulté le 11 février 2016)
  4. « Marie Étienne - Nu(e) 47 - Revue Nu(e) », sur revue-nue.org (consulté le 24 février 2016)
  5. « Marie Étienne : organiser l’indicible - Éditions L'improviste », sur www.limproviste.com (consulté le 11 février 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]