Marie Étienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Étienne.
Marie Étienne
Marie Étienne.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Marie Étienne, née en 1938, est une poète, romancière et critique littéraire française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Auteur d’une thèse sur le théâtre en 1998, Marie Étienne est poète, romancière et critique littéraire. Elle a longtemps vécu hors de France (Vietnam, Côte d'Ivoire, Allemagne, Sénégal).

Elle a été de 1978 à 1998 rédactrice à la revue Action poétique ; de 1976 à 1988, collaboratrice d'Antoine Vitez, Secrétaire générale et responsable des lectures de poésie au Théâtre des Quartiers d'Ivry puis au Théâtre national de Chaillot ; de 1985 à 2015, rédactrice à La Quinzaine littéraire, le bimensuel de Maurice Nadeau, qu’elle a quitté à l’automne 2015 avec l’ensemble de la rédaction[1], pour créer le journal en ligne En attendant Nadeau.

Elle a reçu le Prix Mallarmé[2] pour Anatolie en 1997 et le prix Paul Verlaine de l'Académie française pour Le Livre des recels et Haute Lice[3].

Deux ouvrages collectifs, Revue Nu(e)[4] en 2011, et Marie Etienne, Organiser l’indicible[5], en 2013 ont été consacrés à l’auteur par Marie Joqueviel-Bourjea.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • La Longe, Temps actuels, coll. « La Petite Sirène », 1981
  • Lettres d'Idumée, précédées de Péage, Paris, Seghers, 1982
  • Le Sang du guetteur, Arles, Actes Sud, 1985
  • La Face et le lointain, Moulins, Ipomée, 1986
  • Katana, dessins de Sandra Monciardini, Scandéditions, 1993
    Traduction anglaise : Katana, traduit par Anne Talvaz, Ravena Press, États-Unis, 2014
  • Anatolie, Flammarion, 1997
  • Roi des cent cavaliers, Flammarion, 2002
    Traduction anglaise : King of a Hundred Horsemen, traduit par Marilyn Hacker (Robert Fagles Prize for translation), Farrar, Straus & Giroux, New York, 2008
  • Dormans, Flammarion, 2006
  • Le Livre des recels, Flammarion, 2011
    Prix Paul Verlaine de l’Académie française

Poésie, prose[modifier | modifier le code]

  • Éloge de la rupture, pointe sèche de Christian Rosset, Ulysse fin de siècle, Plombières-lès-Dijon, 1991
  • Les Passants intérieurs, Virgile, Fontaine-lès-Dijon, 2004
  • Les Soupirants, Virgile, 2005
  • Haute Lice, Corti, 2011
    Prix Paul Verlaine de l’Académie française
  • Cheval d’Octobre, Tarabuste, 2015

Romans[modifier | modifier le code]

  • Clémence, Balland, 1999
  • L'Inconnue de la Loire, La Table ronde, 2004

Récits[modifier | modifier le code]

  • L'Enfant et le Soldat, La Table ronde, 2006 (nouvelle version de Sensò, la guerre, paru chez Balland en 2002)
  • Antoine Vitez, le roman du théâtre, 1978-1982, Balland, 2000
  • Les Yeux fermés ou Les Variations Bergman, Corti, En lisant en écrivant, 2011
  • En compagnie d'Antoine Vitez, 1977-1984, Hermann, Vertige de la langue, 2017.

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • Poésies des lointains, Actes sud, Arles, 1995
  • Cent ans passent comme un jour, 56 poètes pour Aragon, Dumerchez, Creil, 1997
  • Donne. Poeti di Francia e Oltre. Dal Romanticismo a Oggi. Sous la direction de Valentina Gosetti, Andrea Bedeschi et Adriano Marchetti, Giuliano Ladolfi Editore, 2017. (ISBN 978-88-6644-349-0)

Essais (ouvrages collectifs)[modifier | modifier le code]

  • « Antoine Vitez, professeur au conservatoire », Les Voies de la création théâtrale, CNRS, 1981
  • Les Poètes et la Prose, Formes poétiques contemporaines, Paris-Bruxelles, Les Impressions nouvelles, 2006
  • L’Embrasure et le Monde, The Doorway and the World, Women in Contemporary French-Language Poetry, traduction Dawn Cornelio, Beyond Frenh Feminisms, Palgrave Macmilan, USA, 2003
  • « Sommes-nous moins bonnes ? », Actes du Colloque de l’université de Bari, 2002, Ou va la poésie française au début du troisième millénaire ?, Schena editore, Fasano, Italie
  • Livres d’artistes avec les peintres Gaston Planet, Boulay, Bertrand Bracaval, Jean-Michel Meurice, Jacques Clauzel, Michel Mousseau

Émissions radiophoniques[modifier | modifier le code]

  • La Distraction, par Christian Rosset et Marie Étienne, France-Culture, 1996.
  • Hamlet, par Marie Étienne, Les Nuits magnétiques, 1994, avec des entretiens et des extraits du spectacle monté par Antoine Vitez en 1982.
  • La Nuit rêvée de Marie Étienne, France culture, novembre 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La fin de "la Quinzaine littéraire" ? », sur Bibliobs (consulté le 11 février 2016)
  2. « Académie Mallarmé – Prix Mallarmé, membres du jury, laureats », sur www.academie-mallarme.fr (consulté le 11 février 2016)
  3. « Prix Paul Verlaine | Académie française », sur www.academie-francaise.fr (consulté le 11 février 2016)
  4. « Marie Étienne - Nu(e) 47 - Revue Nu(e) », sur revue-nue.org (consulté le 24 février 2016)
  5. « Marie Étienne : organiser l’indicible - Éditions L'improviste », sur www.limproviste.com (consulté le 11 février 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]