Marie-Thérèse de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie-Thérèse de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg
Princess Maria Theresa of Löwenstein-Wertheim-Rosenberg.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Maria Theresa von Löwenstein-Wertheim-RosenbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Père
Mère
Fratrie
Aloys zu Löwenstein-Wertheim-Rosenberg (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Isabelle Marie de Bragance (en)
Infanta Maria Adelaide of Portugal (en)
Duarte de Bragance
Princess Maria Anna of Braganza (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Marie-Thérèse de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg, duchesse de Bragance (de son nom complet en allemand, Maria Theresia Sophie Pia Anna Melchiora zu Löwenstein-Wertheim-Rosenberg), née le à Rome et morte le à Vienne, est une princesse autrichienne, devenue duchesse de Bragance par son mariage avec le prince Michel, prétendant au trône du Portugal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Elle est le cinquième des huit enfants du prince Charles de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg (1834-1921) et de sa seconde épouse Sophie de Liechtenstein (1837-1899). Elle a pour grands-parents paternels le prince Constantin de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg et la princesse Agnès de Hohenlohe-Langenbourg, tandis que ces aïeuls maternels sont le prince Aloïs II de Liechtenstein et la duchesse Françoise Kinsky de Wchinitz et Tettau.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Le , elle épouse son cousin germain Michel, duc de Bragance, fils du roi Michel Ier de Portugal et de la princesse Adélaïde de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg. Elle reçoit, par mariage, le titre de duchesse de Bragance et celui d'infante du Portugal avec le prédicat d'altesse sérénissime.

De cette union naissent :

  • Isabelle-Marie de Bragance (1894-1970), qui épouse en 1920 le prince François-Joseph de Tour et Taxis (1893-1971), d'où postérité.
  • Marie-Bénédicte de Bragance (1896-1971)
  • Mafalda de Bragance (1898-1918)
  • Marie-Anne de Bragance (1899-1971), qui épouse en 1921 le prince Charles-Auguste de Tour et Taxis (1898-1982), d'où postérité.
  • Marie-Antoinette de Bragance (1903-1973), qui épouse en 1934 Ashley Chanler (1905-1994), descendant du milliardaire John Jacob Astor, dont elle divorce en 1948, d'où postérité.
  • Philippa de Bragance (1905-1990)
  • Édouard de Bragance (1907-1976), duc de Bragance
  • Marie-Adélaïde de Bragance (1912-2012), qui épouse en 1945 Nicolas van Uden (1921-1991), d'où postérité.

Marie-Thérèse meurt le à Vienne, sept années après son conjoint. Elle repose dans l'église du couvent des carmélites dans l'arrondissement de Döbling, à Vienne[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Alois Jahn: Das Haus Habsburg (Band 2), Seite 275; [1]