Marie-Pauline Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Laurent.
Marie-Pauline Laurent
Marie-Pauline Laurent Par Jean Alaux dit le Romain.jpg
Jean Alaux dit le Romain, Portrait de Marie-Pauline Laurent, XIXe siècle, huile sur toile, Bordeaux, musée des Arts décoratifs et du Design
Naissance
Décès
(à 54 ans)
Paris
Autres noms
Pauline Laurent
Nationalité
Française
Activité
Peintre sur porcelaine
Maître
Jean Alaux dit le Romain

Pauline Laurent, née Marie-Pauline Jullien à Paris le et décédée à Paris le , était une peintre en miniature sur porcelaine et sur émail.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d' Antoine André Jullien et d'Eustrasie Marie Gabrielle Devillers, elle épouse le à Paris Thermidor Laurent. Élève de Jean Alaux dit le Romain, Marie-Pauline Laurent expose au Salon de Paris de 1831 à 1853. Elle est récompensée par des médailles de deuxième et troisième classe à trois reprises (1835, 1838, 1848). Conjointement à sa carrière de peintre pour la Manufacture de Sèvres (1836/38-1860), elle expose à l'Académie royale de Londres de 1839 à 1852. L'œuvre de Pauline Laurent est, avec celle de Nicolas-Marie Moriot, d'une grande importance dans l'art de la miniature sur porcelaine[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Musée des Arts décoratifs et du Design, Bordeaux :

Le musée conserve de nombreuses miniatures de cette artiste ou lui étant attribuées, dont un certain nombre représente des membres de la famille Roubeau et Larréguy. Elles sont toutes issues de la collection du bordelais Raymond Jeanvrot, qui était lointainement apparenté à l'artiste par son père. Le portrait d'une mère et son enfant (1831) est la seule œuvre sur ivoire signée de la collection[2].

Musée du Louvre, Paris :

  • Portrait en pied de la duchesse de Nemours, dans un jardin, XIXe siècle, peinture sur porcelaine

Musée Condé, Chantilly :

  • Portrait de la reine Marie-Amélie (d'après Louis Hersent), XIXe siècle, peinture sur porcelaine

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bernd Pappe, Portraits des maisons royales et impériales de France et d'Europe, Somogy éditions d'art, 2007
  2. L'âge d'or du petit portrait (cat. exp.), Paris, Réunion des musées nationaux, , 125 p.