Marie-Paule Farina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie-Paule Farina
Nom de naissance Marie-Paule Granès
Naissance (77 ans)
Nemours (Algérie)
Conjoint
Auteur
Genres
essais

Œuvres principales

  • Le Rire de Sade. Essai de sadothérapie joyeuse
  • Flaubert, les luxures de plume

Marie-Paule Farina, née Marie-Paule Granès le à Nemours (alors en Algérie française), est une essayiste et philosophe française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-Paule Farina a passé son enfance en Algérie. Étudiante à l'Université d'Alger, elle y rencontre Raymond Farina avec qui elle partage sa vie depuis 60 ans[1]. Professeur de philosophie aujourd'hui à la retraite, elle vit à St Denis de la Réunion. Elle a séjourné en République Centrafricaine de 1989 à 1991, et révèle ses talents de romancière dans des chroniques autobiographiques publiées par épisodes par l'Institut Charles Cros[2].

Spécialiste du marquis de Sade, qu'elle dit aimer surtout parce qu'il réussit à la faire rire[3], elle lui a consacré plusieurs essais et articles: un petit Comprendre Sade illustré en 2012 qui représente «une parfaite entrée en matière pour aborder une œuvre méconnue, quoique fort célèbre»[4], suivi de Sade et ses femmes, publié en 2016, qui retrace la relation de Sade aux femmes de sa vie, à travers sa Correspondance et son Journal[5] où l'on découvre un homme « tendre, sincère, plus victime que bourreau »[6]. Le Rire de Sade, publié en 2019, présente un parcours inédit à travers l'œuvre de Sade, à contre-courant de celui de la plupart des critiques qui s'y sont frottés avant elle: « Quand les critiques se prennent pour des justiciers et se conduisent en procureurs et en matamores, quand tout le monde juge tout le monde et ne comprend personne », n'est-il pas essentiel de faire entendre le rire de Sade, de « voir enfin combien notre époque, avec toutes ses certitudes, est à la fois tragique et grotesque ? »[7]. C'est ce point de vue de Marie-Paule Farina qui rend son ouvrage singulier (et novateur) : « Avant Le Rire de Sade, personne n’avait osé souligner l’importance de la joie, du rire et de la farce dans l’œuvre de Sade »[8].

En 2020, elle publie un essai sur Flaubert. À travers sa correspondance, c'est un portrait de l'amateur de Sade qu'elle y retrace, d'un « Flaubert aussi drôle qu’orphique »[9].

Elle a participé au film de Marlies Demeulandre Sade, monstre des lumières diffusé par LCI le [10] dans le cadre de la grande exposition du bicentenaire.

Publications[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • Le Rire de Sade. Essai de sadothérapie joyeuse, aux éditions de l’institut Charles Cros/L’Harmattan, collection Éthiques de la création, 2019, 218 p. (ISBN 9782343173023)[8]
  • Flaubert, les luxures de plume, L'Harmattan/Institut Charles Cros, 168 p., 2020, (ISBN 978-2-343-21882-3)

Récit à épisodes[modifier | modifier le code]

  • Trente ans avant…. Il était une fois l'Afrique, éthiques & mythes de la création, Institut Charles Cros 2020[11]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sabine Dewulf, Raymond Farina, Bordeaux, Éditions des Vanneaux,
  2. Marie-Paule Farina, « Trente ans avant... il était une fois l'Afrique »
  3. « Entretien avec Marie-Paule Farina sur Sade et les femmes 1/3 », sur Marquis de Sade, (consulté le )
  4. a et b Anne Verjus, « Marie Paule Farina et Yves rouvière, Comprendre Sade », Lectures,‎ (ISSN 2116-5289, lire en ligne, consulté le )
  5. Emmanuelle Caminade, « "Sade et ses femmes, correspondance et journal" de Marie-Paule Farina », sur L'Or des livres (consulté le )
  6. Marie-Josée Desvignes, « Marie-Paule Farina, Sade et ses femmes, correspondance et journal », sur Recours au poème, (consulté le )
  7. Emmanuelle Caminade, « Le rire de Sade, Essai de sadothérapie joyeuse, de Marie-Paule Farina », sur L'Or des livres (consulté le )
  8. a et b Christian Lacombe, « "Femmes, encore un effort pour devenir sadiennes" (Acta Fabula) », Acta Fabula, no vol. 21, n° 3,‎ (ISSN 2115-8037, lire en ligne, consulté le )
  9. Jean-Paul Gavard-Perret, « Marie-Paule Farina, Flaubert, les luxures de plume | lelitteraire.com » (consulté le )
  10. Le Kollektif, « Sade, monstre des Lumières, doc TV, 52', Marlies Demeulandre », (consulté le )
  11. Trente ans avant…. IIl était une fois l'Afrique, (épisode 1) , BANGUI (épisode 2), La maison sur le Fleuve, (épisode 3) Le fleuve, (épisode 4) Dehors, la vie, la mort, (épisode 5) Partir encore, (épisode 6)

Liens externes[modifier | modifier le code]