Marie-Noëlle Agniau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie-Noëlle Agniau
Marie-Noëlle Agniau en Limousin, 2013.JPG

Marie-Noëlle Agniau en Limousin,
le 31 décembre 2013.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (45 ans)
VerdunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Marie-Noëlle Agniau née le à Verdun est une poète et philosophe française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Marie-Noëlle Agniau fait sa scolarité dans différents collèges et lycées en France après avoir passé une partie de son enfance en Allemagne, non loin de la frontière.

Elle fait une première année (« lettres supérieures ») de classes préparatoires littéraires au lycée Gay-Lussac à Limoges puis étudie la philosophie à l'université de Poitiers où elle soutient, sous la direction de Natalie Depraz, un mémoire de maîtrise (Les Méditations Cartésiennes, une approche phénoménologique de l'intersubjectivité, Université de Poitiers, 1995) sur la phénoménologie de Husserl. Admissible à l'agrégation en 1996, elle est reçue la même année au CAPES de philosophie.

Elle « entre en écriture » l'année d'après et participe depuis à de nombreuses lectures publiques et festivals poétiques. En 1998, elle débute la rédaction quotidienne d'un carnet de bord et journal intime où sont consignées, dans le récit de la vie, notes de lecture et réflexions. Elle a produit et animé de 2002 à 2014 sur le réseau de radios chrétiennes RCF un billet philosophique et des chroniques littéraires.

Elle publie régulièrement en revue et recueil. En 2004, elle commence chez l'éditeur Yves Perrine, la « petite œuvre », vaste poème ininterrompu.

Depuis 2009, elle anime ponctuellement des ateliers d'écriture et intervient dans les écoles primaires et collèges.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle vit en Limousin. Elle est mariée à l'écrivain et historien Laurent Bourdelas.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Philosophie à l'épreuve du quotidien :
    • Tome 1, L’Harmattan, coll. « Ouverture philosophique », 2005 (ISBN 978-2747580601)
    • Tome 2, Méditations du temps présent, L’Harmattan, coll. « Ouverture philosophique », 2008 (ISBN 978-2296054233)
  • La Tactique des anges, L’Harmattan, Poètes des cinq continents, coll. « Espace expérimental », 2008 (ISBN 978-2296053779)
  • Temps bénit où fut sommeil, éditions L'Arbre à paroles, Amay, Belgique, 2006
  • Délogée du monde, éditions L'Arbre à paroles, Amay, Belgique, 2004
  • Mon amour est lampe d'ogre, éditions L'Arbre à paroles, Amay, Belgique, 2002
  • Boxes, éditions Gros Textes, 2005
  • Les moustiques dorment aussi, éditions Encres Vives, coll. « Encres Blanches », 2002
  • Faire usage du sablier, éditions Encres Vives, 2004
  • Bêtises plus grosses que ton œil, éditions Contre-Allées, coll. « Côté jardin », 2004
  • Il pleut sur les verrières, 1 et 2, éditions Encres Vives, 2005
  • De ma haine de la description, j'avais oublié l'univers, la miette des petites villes, éditions L'Impertinente, 2003
  • Climat rude pour une saison philosophique, in Portraits de maîtres, ouvrage collectif dirigé par Gilbert Pons et Jean-Marc Joubert, Éditions du CNRS, 2008
  • Fragmentations, poèmes, éditions La Porte, Laon, 2009
  • Plis nombreux qu'on fait, poèmes, éditions La Porte, Laon, 2004
  • Gilles Deleuze, par affinité élective, in Balade en Limousin, sous la direction de Georges Châtain, Éditions Alexandrines, Paris, 2009
  • Faisons les morts sous la fourrure, éditions Encres Vives, 2010
  • La Gomme couleur cendre, éditions La Porte, Laon, 2010
  • Le Tumulte et la Faim, Journal d'une lectrice remise au monde, L'Harmattan, coll. « Écritures », 2011
  • La Blessure et la Grâce, in L'Horizon poétique de Joseph Rouffanche, ouvrage collectif sous la direction d'Elodie Bouygues, éditions Pulim, Terre d'Écriture, Limoges, 2011
  • Dans un corps zéro contour, éditions La Porte, Laon, 2012
  • Empire de la forme humaine, 1 et 2, éditions La Porte, Laon, 2013
  • Cavale, L'Harmattan, coll. « Poètes des cinq continents », 2013
  • Énigme céleste, éditions La Porte, Laon, 2013
  • Fille de personne, in Limousin sur grand écran, ouvrage collectif sous la direction de P. Grandcoing et M. Wilmart, éditions Culture & Patrimoine en Limousin, Limoges, 2013
  • Capture, éditions Culture & Patrimoine en Limousin, coll. « Multiples », photographies de Laurent Bourdelas, préface de Pierre Bergounioux, Limoges, 2014
  • Le Pays d'étincelles, éditions La Porte, 2014
  • La Tunique noire de l'âme, éditions La Porte, 2015
  • Atomes, éditions La Porte, 2016
  • Mortels Habitants de la Terre, éditions L'Arbre à paroles, coll. « if », Amay, Belgique, 2016
  • Le Dernier Acte des sœurs, éditions La Porte, 2017
  • Le Poème correspondant, Valérie Canat de Chizy & Marie-Noëlle Agniau, éditions La Porte, 2017

Scène(s)[modifier | modifier le code]

  • 16 juin 2006, "Carte blanche à Marie-Noëlle Agniau" au Salon de la revue francophone, Limoges.
  • En mars 2010, Laurent Bourdelas met en scène Boxes au Théâtre de La Passerelle à Limoges. Spectacle ayant reçu le label Sélection nationale du Printemps des poètes. Reprise en mars 2011. Interprétation par Nathalie Quillard (prix de la Ville de Limoges) et création optophonique du collectif Wild Shores.
  • Auteur associé au Bottom Théâtre de Tulle, elle participe en décembre 2016 à la manifestation Ouvrez les guillemets.
  • Invitée à "La Capitainerie des langues" au Théâtre de L'Union à Limoges, le 29 mars 2018.
  • Soirée Marie-Noëlle Agniau au Théâtre de La Passerelle à Limoges, avec l'auteur et le Bottom théâtre, le vendredi 6 avril 2018.

Critiques[modifier | modifier le code]

« Il y a quelque chose de très physique dans cette quête inexorable que poursuit Marie-Noëlle Agniau. Elle ne laisse rien au hasard. Tout est invoqué, tout est visité, tout est vif aussi. Une écriture vigoureuse mais qui a ses violences et ses douceurs, ses émerveillements, à l'expérimentation de la vie et de la langue »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Monique Dorsel, Le Mensuel littéraire et poétique, n° 348, mars 2007.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]