Marie-Madeleine Postel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Postel et Sainte Marie-Madeleine.
Marie-Madeleine-Postel
Image illustrative de l'article Marie-Madeleine Postel
Sainte
Naissance 28 novembre 1756
Barfleur
Décès 16 juillet 1846 
Saint-Sauveur-le-Vicomte
Nationalité Blason France moderne.svg Royaume de France
Vénéré à Abbaye de Saint-Sauveur-le-Vicomte
Béatification 27 mai 1908
par Pie X
Canonisation 24 mai 1925
par Pie XI
Vénéré par l'Église catholique
Fête 16 octobre
Attributs grande croix, livre ou feuille, plan d'église.

Marie-Madeleine Postel, née Julie Françoise-Catherine (Barfleur,28 novembre 1756 - Saint-Sauveur-le-Vicomte, 16 juillet 1846) est une religieuse fondatrice de la Congrégation des sœurs des Écoles chrétiennes de la Miséricorde en 1807 et reconnue sainte par l' Église catholique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un cordier de Barfleur, elle est envoyée chez les bénédictines de Valognes, puis revient en 1776 dans sa ville natale ouvrir une école pour enfants pauvres.

Durant la Révolution, elle aide les prêtres traqués à fuir en Angleterre et organise des messes clandestines. Le calme revenu, elle cherche à créer une communauté en direction de la jeunesse pauvre et fonde, en 1807, la Congrégation des sœurs des Écoles chrétiennes de la Miséricorde. La congrégation s’installe successivement à Octeville-l'Avenel, Valognes et Tamerville, avant de trouver en 1832 dans la vieille abbaye bénédictine de Saint-Sauveur-le-Vicomte, datant du XIe siècle, sa demeure définitive, que les sœurs ont rebâtie. À sa mort, la bienheureuse sœur Placide Viel lui succède. Elle a également ouvert un pensionnat de jeunes filles à Cherbourg.

Béatifiée en 1908, canonisée le 24 mai 1925, on la fête le 16 juillet.

Tombeau de Marie-Madeleine Postel, Abbaye de Saint-Sauveur-le-Vicomte

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :